• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pierre Chaillot

Pierre Chaillot

Citoyen excédé par le discours économique ambiant. Des lois économiques fausses ou désuettes relayées par des soit disant "experts" médiatisés qui concourent au modèle de pensée unique et nous envoient droit dans le mur.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/04/2017
  • Modérateur depuis le 17/04/2017
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 85 376
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 6 5 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires


  • Pierre Chaillot Pierre Chaillot 6 avril 21:23

    @lloreen
    Merci pour ces contributions, au final vous défendez la même fin du capital de Karl Marx. Sociabiliser toute la richesse créée ça m’a l’air de revenir à la même chose non ?


  • Pierre Chaillot Pierre Chaillot 6 avril 21:18

    @Daniel Roux
    Tout-à-fait. Déjà, les allemands ont une dette masquée puisque l’état emprunte à ses propres citoyens (le principe qu’on a sur le livret A pour les HLM en généralisé). De plus, le nombre de pauvres en Allemagne est encore moins glorieux que le notre. Qu’ils aient une politique libérale avec un enrichissement d’une classe sociale privilégiée au détriment des autres, ce qui leur permet d’éviter un investissement par endettement les regarde. ça n’est pas le modèle de société français (liberté égalité fraternité vous vous rappelez ?).
    Les Grecs (au sens de citoyens grecs) sont une preuve supplémentaire de ce que j’avance. Leur dette était complètement illégitime, ils ont truqués les comptes de la nation avec la participation de Goldman Sachs, pour faire des emprunts dont l’argent était balancé sur des comptes de politiques dans des paradis fiscaux. Une preuve de plus que les banques ne régulent rien bien au contraire. L’Europe exige de brader les biens publics et de ne plus payer les citoyens pour combler le trou créer par les anciens maîtres (sans aller chercher le fric planqué par ces derniers). On voit le résultat aujourd’hui de thèse du remboursement telles que la votre : des gamins crèvent de faim, des vieux se suicident, les filles se prostituent à 2€ la passe. Félicitations.
    L’Argentine qu’en tirez-vous comme conclusion mis-à-part que le système de dette est faisandé, puisque c’est l’état américain qui en tant que complice de ses propres banques met pression sur l’argentine pour la piller de ses dollars ?
    Parlons des Etats-Unis au passage, voyez-vous une dette plus colossale et plus absurde que celle de ce pays ? Pourtant personne ne les oblige à l’austérité bizarre ;.. (mis à part les néolibéraux internes qui se servent de cette excuse pour appliquer leur idéologie mais on y revient toujours).
    Le Zimbabwé, je ne connais pas suffisamment pour commenter mais si c’est à la hauteur de vos autres exemples, je ne m’inquiète pas trop...


  • Pierre Chaillot Pierre Chaillot 6 avril 20:34

    @Daniel Roux
    Vous confondez complètement les fonctionnements économiques d’un état et d’un individu. Ce qu’il y a de bien c’est que vous annoncez la couleur dès la première ligne. Vous faites de l’économie de comptoir.
    Non la création monétaire n’a pas à être remboursée. L’état, contrairement a un individu n’a jamais fini d’investir, il est perpétuellement endetté et de plus en plus car ses moyens sont de plus en plus gros vu qu’il se développe (plus vous êtes riches, plus vous empruntez, les milliardaires et les entreprises l’ont très bien compris).

    C’est aussi complètement faux qu’il doit y avoir un retour comptable sur investissement. Financer la recherche médicale, l’éducation, l’énergie propre, on s’en cogne que ça soit « cher », du moment qu’il y a des externalités positives (meilleure santé...)

    Quand vous dites que les expériences des uns devraient servir celles des autres, appliquez-les à vos propres raisonnements, regardez le résultat d’une politique de remboursement de la dette, les états-unis ont déjà essayé et ont payé humainement très cher cette absurdité.

    J’ai vu que quelqu’un m’accuse de confondre monnaie et richesse, j’aimerai qu’il détaille pour moi, car c’est exactement ce que vous faites quand vous dites que l’inflation c’est du vol. L’inflation ne pénalise que les créanciers et les détenteurs de capitaux. Elle favorise par contre tous les autres, l’investissement et le développement.

    Vous avez le droit de défendre une idéologie mais arrêtez de faire comme si c’était une vérité économique.


  • Pierre Chaillot Pierre Chaillot 6 avril 20:01

    @eric
    Ce qu’il y a de bien avec les gens qui maîtrisent leur sujet, c’est qu’il savent démonter une argumentation fausse sans violence ni dénigrement....
    Le fonctionnement de l’état c’est de la redistribution de richesse interne. Vous ne trouverez pas d’économiste (je n’entend pas par ce terme les journalistes de comptoir de la télé) qui tienne le discours que vous essayez de faire passer. Le fonctionnement d’un état ne coûte rien. Il s’agit juste de faire réaliser des missions utiles à tous (enseigner, soigner...) par des personnes qui ne doivent pas avoir pour objectif de gagner de l’argent mais de réaliser leur mission. On prélève donc des impôts pour financer ce qui est utile à tous. Cet argent circule et n’est pas perdu, donc ça coûte à chacun mais ça ne coûte rien au pays bien au contraire.
    S’il y a une personne qui essaye de faire passer une idéologie pour une évidence économique c’est donc vous. On peut choisir de supprimer les impôts, la fonction publique, l’état, c’est un choix politique, absolument pas un besoin économique.
    Revoyez un peu votre littérature, il est même montré que la France fait partie des pays qui ont le mieux résisté à la crise grâce à son niveau élevé de redistribution (un mécanisme qu’une crise ne détruit pas).
    Qu’entendez-vous par mécanisme ? Si c’est la création monétaire, c’est évident c’est dans le traité de Lisbonne... Le reste, si vous êtes fan de la situation roumaine, n’hésitez-pas à aller faire votre vie là-bas.
    Merci pour votre conclusion, elle est à la hauteur du reste de la démonstration.


  • Pierre Chaillot Pierre Chaillot 6 avril 19:47

    @Leonard
    Merci pour cette réaction constructive, pourriez-vous nous rappeler quel président français a essayé de changer les traités jusqu’ici ? Sarkozy, Hollande ?
    Vous avez le droit de ne pas croire que les autres états seront d’accord, c’est pourquoi il existe un plan B qui, s’il est mis en application reviendra à recréer une banque de France qui émettra la monnaie française. Je ne vois pas l’intérêt de ne pas essayer avant avec l’Europe.







Palmarès