Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Pierre93

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 68 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • Par Pierre93 (---.---.---.109) 9 mai 2010 11:03

    Un personnage historique CLEF pour l’existance d’Israel, intéressant, et peu connu, que vous devriez intégrer à votre réflexion. En fait en14-18 les Anglais avait à la fois promis l’indépendance aux Palestiniens et la Palestine aux Sionistes. D’où la double frustration...
    "Arthur Balfour

    Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre.
    Aller à : Navigation, rechercher
    Arthur Balfour

    Arthur James Balfour (25 juillet 184819 mars 1930), 1er comte de Balfour, Premier ministre du Royaume-Uni et chef du parti conservateur, célèbre pour son action en tant que ministre des Affaires étrangères pendant la Première Guerre mondiale.

    Né à Whittingehame, en Écosse (East Lothian), il siégea à la Chambre des communes dans les rangs unionistes (conservateurs) de 1874 à 1905.

    Il devint premier lord au Trésor et chef de la majorité gouvernementale à la Chambre des communes en 1891.

    Lorsque son oncle, Robert Arthur Talbot Gascoyne-Cecil, 3e marquis de Salisbury, se retira en juillet 1902, Balfour prit la tête du gouvernement. Des dissensions à l’intérieur du parti unioniste provoquèrent sa chute en décembre 1905.

    La Première Guerre mondiale ayant éclaté, il oublia les querelles de parti et entra dans le premier cabinet de coalition dirigé par le Premier ministre Herbert Henry Asquith en 1915, en tant que premier lord de l’Amirauté. Lorsque David Lloyd George devint Premier ministre en décembre 1916, Balfour fut nommé au ministère des Affaires étrangères.

    Chargé d’obtenir le soutien des États-Unis aux puissances alliées, il dirigea, en 1917, la mission de guerre britannique en Amérique du Nord.

    En novembre 1917, il publia une lettre d’intention, devenue célèbre sous le nom de déclaration Balfour, qui indiquait que le Royaume-Uni favoriserait la création en Palestine d’un foyer national pour le peuple juif. Il a été dit que l’objectif était de rallier le soutien de la communauté juive américaine à l’entrée en guerre des États-Unis au côté des alliés. Cependant, les U.S.A sont entrés en guerre le 2 avril 1917, tandis que la déclaration a été faite sept mois plus tard (le 2 novembre 1917). Néanmoins, durant cette période la Grande-Bretagne a mené une politique ambiguë visant à la fois, à rallier les Arabes de Palestine (contre l’Empire Ottoman) et les Juifs d’Amérique (contre l’Allemagne). Pour cela, la Grande-Bretagne promit à la fois l’indépendance au palestiniens et un état juif en Palestine aux Juifs du monde entier. La déclaration Balfour s’inscrit dans le cadre de cette diplomatie. Il a également été avancé que Lord Balfour avait de la sympathie pour un courant idéologique appelé sionisme chrétien.

    Après la Première Guerre mondiale, il représenta son pays à la conférence de paix de Versailles, en 1919 (voir Traité de Versailles (1919)), puis l’année suivante, à la première conférence de la Société des Nations, et dirigea la délégation britannique à la conférence de Washington en 1921.

    En reconnaissance de ses services, Balfour fut nommé chancelier de l’Université de Cambridge en 1919. En 1922, il fut fait Ier comte de Balfour.

    Il fut Président de la British Academy de 1921 à 1928. »

    ">

  • Par Pierre93 (---.---.---.109) 9 mai 2010 10:55

    Ont-ils changé ? Dans le moindre des stages de survie on apprend à ne pas nager contre le courant mais à l’utiliser. En 2012 ils auront probablement leur carte, à jour, du PS.

  • Par Pierre93 (---.---.---.109) 9 mai 2010 10:50

    Selon Shlomo SANS qui cite Ben Gourion, les Palestiniens sont les descendants des Paysans Hébreux qui grattaient la terre ou vivaient de petits métiers comme décrit du temps du Christ dans les textes ou même des prostituées existaient pour dire. Il faut étudier na nature sociologique de la colonisation ou les colons, en particulier les Ashkénazes étaient très souvent des intellectuels (enseignants, médecins, ingénieurs, etc...). Ces problèmes sont d’ailleurs toujours vivants comme selon cette anodine mais significative dépèche de GUYSEN "

    Mercredi 7 avril 2010 à 15:19 Cour suprême : une école ultra-orthodoxe condamnée pour outrage à magistrat La Cour suprême a condamné un centre éducatif indépendant, qui dirige des écoles ultra-orthodoxes pour outrage à magistrat devant son incapacité à obliger les élèves ashkénazes de l’école de filles Beit Yaakov à Emmanuel à se rendre en classe. Le centre devra payer une amende de 5000 shekels pour chaque jour de non-obéissance aux injonctions du tribunal. Les parents des filles élèves de l’établissement refusent d’envoyer leurs filles étudier aux côtés d’élèves non-ashkénazes."
  • Par Pierre93 (---.---.---.109) 9 mai 2010 10:29

    http://www.nytimes.com/2010/05/06/u...

    On Israel, Jews and Leaders Often Disagree"Un article passionnant du New York Times qui explique que 80% des Juifs Américains ont voté OBAMA mais, ont de l’affection pour Israel, mais encore ne se sentent pas du tout en phase avec le gouvernement d’extrème-Droite qui dirige actuellement ce pays. En fait ce gouvernement est dangereux pour les Juifs de la Diaspora car il donne à l’étranger une image répugnante de la communauté, de par ses excès. Quand à BHL ; il n’existe que grâce à son inféodation totale.
  • Par Pierre93 (---.---.---.109) 3 mai 2010 16:52

    « Au cours d’une longue mission professionnelle en Israël, au début des années 80 et alors que l’on restituait le Sinaï aux Égyptiens, j’ai pu rencontrer des Israéliens Juifs Francophones mais laïcs qui m’avaient doctement expliqué quelques vérités sur Israél et ses occupants ; en particulier leur incroyable hétérogénéité. D’abord peuplé de Palestiniens et d’Arabes (Chrétiens ou musulmans), de Druzes et de Juifs. Les Juifs étant eux même d’origine Ashkénaze ou Séfarade, immigration ancienne ou récente, pratiquants ou laïcs, riches ou pauvre, de droite ou de gauche, Sionistes ou anti-sionistes, etc.... bref d’une palette incroyablement complexe qui est en fait artificiellement soudée par la haine de l’Arabe ou la menace extérieure. D’où sa prédiction »Le jour ou ce pays sera en paix avec ses voisins il implosera en de multiples guerres civiles« . Trente ans après cette analyse est toujours d’actualité, comme cette simple dépêche de Guysen.news en témoigne... »

    Mercredi 7 avril 2010 à 15:19 Cour suprême : une école ultra-orthodoxe condamnée pour outrage à magistrat La Cour suprême a condamné un centre éducatif indépendant, qui dirige des écoles ultra-orthodoxes pour outrage à magistrat devant son incapacité à obliger les élèves ashkénazes de l’école de filles Beit Yaakov à Emmanuel à se rendre en classe. Le centre devra payer une amende de 5000 shekels pour chaque jour de non-obéissance aux injonctions du tribunal. Les parents des filles élèves de l’établissement refusent d’envoyer leurs filles étudier aux côtés d’élèves non-ashkénazes."






Palmarès



Agoravox.tv