• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

pixies

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 9 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • pixies 10 avril 2012 11:35

    Il n’en reste pas moins qu’il est impossible de balayer d’un revers de main ses analyses historiques et économiques, documentées, profondes. La Rouche est tout sauf du verbiage ou du bla bla inconsistant.

    Faudrait arrêter la victimisation de Cheminade/ Larouche juste parceque les medias , journalistes ne savent pas comment faire avec ces clowns. 
    Cheminade est une caricature de technocrate « hors-sol » , tout ce semble l’intéresser c’est son délire , parfois, certes, il dit 2-3 choses justes, intéressantes dans le lot.
    Larouche c’est juste du grand-n’importe quoi le mec est barge , 1 seul exemple
    Beatles=> According to LaRouche, The Beatles (who « had no genuine musical talent ») were created by the « British Psychological Warfare Division » and promoted « by agencies which are controlled by British intelligence. »

    il a comparé aussi les musiciens (noirs) de jazz à des singes 


  • pixies 12 avril 2011 16:25

    Mais de quelle est donc cette mystérieuse religion qui détruit petit à petit l’École Républicaine Française ?
    Les enseignants sous pressions communautaires
    http://www.valeursactuelles.com/actualit%C3%A9s/politique/enseignants-sous-pressions-communautaires20110203.html

    Le 28 janvier, le Haut Conseil à l’intégration a remis à François Fillon un rapport édifiant sur “les défis de l’intégration à l’école”. Extraits.

    "À tous les niveaux de la scolarité, les témoignages recueillis par le HCI font état d’obstacles croissants. Ainsi, il n’est plus rare que, dès l’école primaire, des parties du programme soient refusées : alors que le programme d’histoire en CM1 prévoit expressément « les Gaulois, la romanisation de la Gaule et la christianisation du monde gallo-romain », au même titre que l’étude « des conflits et échanges en Méditerranée au Moyen Âge : les croisades, la découverte d’une autre civilisation, l’islam », des enseignants se voient systématiquement opposer un refus de parents musulmans à l’étude, par leurs enfants, de la christianisation. Les mouvements migratoires, conséquences des croisades, sont remis en cause au prétexte que les chevaliers n’ont pas existé ou que, dans le meilleur des cas, ils n’ont jamais atteint le Proche-Orient !

    Qui imaginerait que l’éducation musicale soit contestée ? Pourtant, des enfants refusent de chanter dans une chorale ou de jouer de la flûte à bec au prétexte d’une interdiction religieuse. […]

    Il arrive que des enseignants, désemparés devant le peu d’élèves à la piscine lors du ramadan, cherchent auprès de l’imam le plus proche la justification religieuse à pouvoir suivre les cours dispensés. Par une volonté de bien faire, ces enseignants contreviennent alors au principe de laïcité et inscrivent de fait la religion comme ayant force de loi. […]



  • pixies 12 avril 2011 13:30

    J’aurais écrit : « Victimisation de l’islam , ferment de l’islamisation ! ». Mais bon islam = paix, progrès, tolérance..


  • pixies 3 février 2011 11:34

    Non caricaturé Pierre Jourde a écrit :

    Le problème, c’est que l’indignation des uns n’est pas celle des autres, et que chacun est convaincu de la valeur de son indignation. Il paraît idiot de rappeler de tels truismes, hélas, le discours de Hessel situe le débat exactement à ce niveau. Indignez-vous, croyants, contre les croisés mécréants et la ploutocratie occidentale, et allez faire sauter les twin towers. Indignez-vous, masses musulmanes, contre les odieuses caricatures du Prophète. Indigne-toi, peuple allemand, contre les clauses du traité de Versailles. Indigne-toi, petit prolo blanc, contre l’invasion de la France par des hordes d’immigrés africains. Et pourquoi pas ? Pourquoi votre indignation serait-elle meilleure que la mienne ? C’est là que commence la question. La vraie. Celle que l’on tente de traiter ici ou là, mais pas dans la brochure de Hessel. Hessel ne pense pas. Il a autre chose à faire, il s’indigne.

    Hessel a trouvé son indignation : le sort des Palestiniens et la politique israélienne. C’est sans surprise. On en était sûr : parmi les mille motifs d’indignation possible, c’est forcément là que ça allait tomber : Israël, l’éternel croquemitaine, le vilain méchant en soi. Voilà au moins un sujet d’indignation rassembleur, puisque la haine d’Israël est inculquée dans les écoles de Casablanca à Karachi, ressassée dans nos banlieues, scandée dans de régulières manifestations. Ce qui se passe entre Gaza et le Jourdain, c’est l’injustice en soi, insupportable, indiscutable

    Et je suis d’accord.


  • pixies 13 octobre 2010 18:55

    à Rue 89 ils doivent croire que les racistes se baladent avec des pancartes « sale arabe » ou des badges « dégagez les noirs ».. Même les scénaristes de « plus belle la vie » auraient mis un personnage de « facho » plus subtil que la description qui en a été faite par sa « victime » et Chloé Leprince de R89, en même temps c’est marrant de voir les « associations » se ridiculiser, j’espère que cet ophtalmo va avoir l’énergie et les moyens de tous les traîner devant les tribunaux après la chasse aux sorcières qu’il vient de subir.







Palmarès