• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

platypus

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • platypus 9 novembre 2007 14:41

    Dire que 15% des Suisses ont voté à l’extrême-droite relève d’une crasse ignorance de la population suise d’une part, de celle qui vote d’autre part, du climat politique, des enjeux,des espérances des citoyens. Il s’agit d’une de ces réductions intellectuelles dignes des jivaros ! Ce que vous énoncez n’est qu’un vieux catalogue de poncifs gauchistes et ces derniers ne se rendent pas compte que la claque qu’ils viennent de prendre démontre à l’envi leur totale incompétence à saisir, analyser, comprendre réellement cette Suisse qui est en mutation. Le 30% des votants veut donner les moyens à l’UDC de combattre les errements de la gauche, de remettre les valeurs fondamentales de la Suisse au goût du jour, d’assainir les finances, et de renforcer notre indépendance nationale, car si vous pensez que l’UE est la solution pour la Suisse, il vous faut émigrer la où vos inepties pourraient encore avoir un écho, peut-être que l’université de Nanterre vous ouvrira une chaire de démagogie appliquée et permettra à votre mononeuronie chronique de s’épanouir ! Soyez un tant soit peu sérieux, plongez-vous dans l’histoire suisse et vous découvrirez alors que vous auriez mieux fait de commencer par là ! Vous êtes triste à lire, inconsistant mais surtout démagogue, j’ose espérer que ce n’est que par ignorance !


  • platypus 1er novembre 2007 13:47

    Ce commentaire, je ne parlerai pas d’analyse, démontre à l’envi une totale méconnaissance du système politique et du fonctionnement de l’UDC. Parler d’extrême-droite, de fascisme est une insulte faite à 30% des citoyens suisses qui ne peuvent que se gausser en lisant un article où les contradictions épistolaires se disputent au mélange d’affirmations inexactes et grotesques. Le digne rédacteur de cet article devrait s’informer sérieusement, consulter des statistiques officielles, lire des ouvrages politiques sérieux et surtout ouvrir toutes grandes ses deux oreilles. Son énoncement de poncifs éculés me laissent à penser qu’il s’agit d’un brillant esprit quelque peu embué par des vapeurs intellectuelles non dissipées. Mais je lui reconnais le droit de s’exprimer et de penser comme bon lui semble, fût-il dans l’erreur de la première à la dernière ligne de ses divines pensées, fâcheux pour lui, regrettable pour ses lecteurs. Errare humanum est ! Allez salut à toi futur ministre de l’inculture !







Palmarès