• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Poésie Riante

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Poésie Riante 13 juin 2008 22:28

    Bonjour à tous.

    Je m’appelle Pauline, j’ai 16 ans et je suis élève en 1ère L au lycée de la Légion d’Honneur, où Anne-Lorraine était surveillante. Je la connaissais donc très bien.

    Je voudrais tout d’abord faire le point sur les préjugés, clichés et croyances que les gens ont généralement concernant la Légion. Oui, c’est vrai, une partie non négligeable d’élèves viennent de familles aisées, voire très aisées, traditionnalistes, catholiques profondes et pour quelques-unes royalistes. Je suis libanaise d’origine catholique par mon père et française d’origine juive par ma mère, et je peux dire en toute hônneteté que le poids de la religion, de la noblesse, de l’extrême-droite et du royalisme à la Légion est parfois très lourd. Mais j’ai appris, avec le temps, à passer outre. Bien sûr, je n’accepte pas ce qui est inacceptable et je proteste contre ce que je juge absolument scandaleux ; mais du moment qu’une personne, quelle qu’elle soit, tolère les convictions, religions et positions de chacune, alors je tolère et respecte cette personne. Selon moi, la base de tout est le respect et la tolérance. A la Légion, je côtoie des filles d’horizons très divers, et j’ai des amies très différentes ; une de mes meilleures amies est issue d’une famille royaliste d’extrême-droite. Elle sait que je me positionne plutôt à gauche, et elle me respecte ; cela ne nuit en rien à notre amitié. Je pense au contraire que ça l’enrichit.

    Cependant je tiens à préciser que toutes les filles de la Légion ne sont pas de parfaits stéréotypes de la jeune catho tradi royaliste, image erronée que les journalistes et médias veulent bien donner. Des filles "ordinaires", pas forcément marquées socialement, sans étiquette ni catégorie, il en existe également beaucoup dans mon lycée. Seulement, les gens voient ce qu’ils veulent bien voir : c’est vrai que les filles cathos tradis, c’est tout de suite l’image qui vous vient à l’esprit quand on prononce le mot "Ecole de la Légion d’Honneur", mais c’est justement parce que celles-ci détonent. Pas forcément dans le mauvais sens du terme, mais on va plus facilement remarquer ce style de jeunes filles que celles qui ont l’air totalement ordinaires.

    Pour en revenir au sujet d’Anne-Lorraine, je suis scandalisée par certains commentaires qui se permettent de la juger, elle et sa famille. Certes, elle avait peut-être des convictions qui peuvent déplaire. Mais qui vous croyez-vous, pour vous octroyer le droit de lui cracher dessus ? Vous ne la connaissiez pas. Je peux vous dire, en toute sincérité qu’Anne-Lorraine était une personne simple, gentille, généreuse. Je n’irai pas jusqu’à la glorifier, faire d’elle une sainte, car elle ne l’était pas (aucun de nous ne l’est !), mais elle avait d’immenses qualités et ça, on ne peut pas le lui ôter. Après, ses convictions religieuses et politiques ne regardent qu’elle. A partir du moment où elle n’a fait de mal à personne, on n’a pas à lui reprocher quoi que ce soit. Je n’ai pas particulièrement apprécié l’article car il met justement trop l’accent sur ses convictions, sa religion, et pas assez sur la valeur humaine d’Anne-Lorraine. Avant d’être scoute, catholique, tradi, elle est une jeune femme dotée de grandes qualités. Et cela, l’auteur a tendance à l’oublier.

    Mais s’il vous plaît, ne mettez pas la maladresse involontaire de l’auteur sur le compte d’Anne-Lorraine.

    De toute façon, quoi qu’elle ait fait, quoi qu’elle ait pensé, cette jeune fille est décédée et mérite le respect.

    Amicalement,

    Poésie Riante smiley







Palmarès