• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pole

Moi-même :D .

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 84 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Pole 6 septembre 2010 18:13

    Une bonne fois pour toute : est-ce du second degré, oui ou non ?


  • Pole 8 juillet 2010 00:23

    le « sans fil » ne dispense pas de devoir détruire cloisons intermédiaires, portes intérieures et fenêtres pour obtenir une chute verticale.

    Ah bon ?
    Pourtant quand on voit le WTC 7, on dirait que quelques débris enflammés suffisent ?
    On m’aurait mentit ?

    Nos avons, pour les trois tours suspectes :

    - une chute verticale, mais dont la vitesse est inférieure à celle de la chute libre

    Ah bon ?
    Mais pourquoi le NIST dit que la tour 7 est tombée avec l’accélération de la chute libre ?
    On m’aurait mentit ?

    La verticalité de la chute s’explique simplement par le fait qu’ aucune autre force que la gravitation ne s’exerce au moment du drame.

    Ah bon ?
    Je croyais que lorsqu’aucune autre force que la gravitation s’exerce, on appelait ça chute libre ?
    Les livres de physiques mentiraient-ils ?

    MMarvin, l’homme qui connaît aussi bien la VO que la physique (2 choses totalement opposées pourtant)...


  • Pole 2 juillet 2010 16:43

    « N’est ce pas étrange que de tartiner tout un immeuble de nanothermite sur un millimètre d’épaisseur au lieu de concentrer la charge sur des zones précises ? »
    Qui a dit ça ?
    Ce n’est pas parce que la nanothermite était partout en contact avec l’acier, que l’acier était partout en contact avec de la nanothermite.
    Logique élémentaire, mon cher mmarvin.

    « Non, il n’ y a aucune preuve ! Juste une déclaration non étayée et non démontrée ! »
    Les preuves sont dans la partie B. Celle que tu n’as pas comprise.

    « Quirant dit juste que le dégagement énergétique des chips testées était inférieure même à de simples boues de station d’épuration. »
    Non, il dit :
    « Bien sûr cela ne veut pas dire que les auteurs ont testé des boues d’épuration : simplement, l’allure de la courbe est la même ce qui prouve qu’elle n’est pas une signature en elle-même. »
    Autrement dit : la DSC ne peut rien prouver par nature même du procédé.

    « C’est ce qui s’est passé avec le test du NIST en effet. »
    Non, cf figure 2. La peinture n’a pas produit de fer fondu.

    « Pourquoi alors Harrit est-il monté à 1 000 ° ? »
    Harrit est resté à 37 °C.
    Sa chips a largement dépassé les 1 000 °C, c’est normal puisque c’est de la nanothermite.

    « Un article scientifique qui s’appuie sur des considérations politiques est bon à jeter à la poubelle. »
    N’est-ce pas ? Sauf que l’article scientifique qui s’appuie sur des considérations politiques, c’est le rapport du NIST.
    L’article de Harrit est scientifique mais a des conséquences politiques.
    Le rapport du NIST a une cause politique et des chercheurs payés par des politiques.

    « Les propulseurs à poudre utilisent des matériaux qui peuvent, sous une préparation différente, servir d’explosifs. »
    Et bien la nanothermite peut servir à la place d’explosifs.
    J’ajoute que puisque la nanothermite peut avoir un rôle dans les moteurs-fusée, la SNPE peut très bien travailler dessus.
    http://www.mrs.org/s_mrs/sec_subscribe.asp?CID=2642&DID=115851&action=detail


  • Pole 2 juillet 2010 14:57

    « "Mais il ne s’agit pas là d’un réel problème : une faible contamination par du fer ou de la magnétite (Fe3O4) peut l’expliquer." : Que des échantillons soient contaminés, pourquoi pas en effet. Mais quelle est la probabilité pour que TOUS les échantillons le soient ? C’est un premier point douteux, ce d’autant plus que Harrit lui-même explique avoir eu des échantillons de diverses provenances, récoltés en 4 endroits différents, à des moments différents. »
    La contamination n’est en rien douteuse si la nanothermite était partout posée sur de l’acier.

    « D’autant plus qu’on se demande pourquoi, au lieu de passer le test MEK sur ce genre de « chip », ce ne sont pas les chips standard qui ont été testées. »
    Comme prouvé dans l’article, c’est une chips standard.

    « Mais contrairement à ce qui est présenté ici, l’article de Quirant est plus illustré car il donne plus de points de comparaisons, ce que l’auteur néglige de faire ici. »
    Comme marqué dans l’article, c’est peu fiable, qu’il y ait photographie au SEM ou pas.

    « C’ est une grave faute professionnelle, doublée d’un raisonnement fallacieux : le but de la DSC est de démontrer une réaction thermitique, non de reproduire. »
    Pas du tout. On ne démontre pas avec une DSC, c’est écrit dans le texte de Quirant :
    « Bien sûr cela ne veut pas dire que les auteurs ont testé des boues d’épuration : simplement, l’allure de la courbe est la même ce qui prouve qu’elle n’est pas une signature en elle-même. Il faut donc aller plus loin par une analyse quantitative. »
    Si Quirant l’a vu, tu devrais pouvoir le voir, non ?

    « En clair, il y a deux types de chips, une présente sur trois des 4 échantillons, et une présente dans un seul autre. »
    En clair, tu n’as rien compris. Il n’y a qu’un seul type de chips, sauf que l’une est passé au microscope avant d’être décontaminée

    « Ce qui était le but recherché au départ. »
    Absolument pas. Le but est de prouver que c’est un matériau thermitique actif.

    Mort de rire pour le sandwich de nanothermite smiley

    « Suffisante pour de l’aluminium, mais pas pour fondre de l’acier. Surtout au WTC 7... »
    J’ai pas bien compris là. Je croyais que l’on n’avait pas besoin de faire fondre l’acier pour faire tomber les tours. Je me trompe ?

    « Il est de plus regrettable que ce calcul, théorique, postule que toute l’énergie de la réaction thermitique est transmise à l’acier. »
    Une fois de plus, tu n’as rien compris. Le calcul théorique postule que seule 1/10ème de l’énergie est transmise dans l’acier.

    « on aura lu, bien au contraire, que la théorie de la peinture ne peut être réfutée sur la base des éléments présentés. »
    On aura lu que la peinture ne peut pas produire de fer fondu. Point final !

    « Elle ne critique pas, non en effet... »
    Non, elle dit que l’article est politique. C’est vrai, mais ça n’empêche pas qu’il soit rigoureux.

    « Exact. Mais la thermite, nano ou pas, n’est pas un explosif...Donc... »
    http://www.materiaux-energetiques.com/fr/accueil.shtml
    « SNPE Matériaux Energétiques, industriel spécialiste de la propulsion solide et des matériaux énergétiques, est présent dans des domaines d’activités très variés : la propulsion stratégique, la propulsion spatiale, la sécurité automobile, les matériaux composites, les poudres et explosifs, la propulsion tactique, les équipements énergétiques, la maîtrise des risques industriels et les essais de réaction au feu. »
    Petit malin !
    La propulsion spatiale, ça marche avec des explosifs ? smiley
    Figure-toi que la nanothermite peut servir pour les moteurs à poudre.


  • Pole 2 juillet 2010 14:40

    Mort de rire.
    Rien que le début : tu dis que l’on obtient des µJ.
    Petite problème : il s’agit de l’énergie nécessaire pour ALLUMER la nanothermite.
     smiley
    Ensuite, tu confonds la largeur des lignes de nanothermite avec la taille des éléments de la nanothermite smiley
    http://nemsmems.org/CuO-MSDS.html
    1000 g de thermite, au pifomètre ça fait au moins 2 MJ !







Palmarès



Agoravox.tv