• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

polic

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 11 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • polic 2 octobre 2008 15:34

    Effectectivement je me suis trop attardé sur l’écroulement de Wall Street et de ses répercutions en Europe je ne voyais qu’une approche pour tenter de fortifier notre continent sur le plan économique et politique. Cette catastrophe montre effectivement notre faiblesse qui nous met dans une situation de soumission aux. politiques étrangères.

    Mais il n’y a pas que la surpuissance des USA comme danger, c’est oublier qi’il y a un mois toute l’Europe était sur le qui-vif devant les problèmes du Caucase qui ne sont pas encore réglés à cette heure, et que nous sommes encore à la veille d’une extension de ces conflits (Ukraine, Pays Baltes et autres) et que devant ces menaces nous sommes quasiment désarmés et vulnérables.

    Cessons de nous étalonner par rapport aux USA, ce pays n’a pas encore terminer sa "découverte"  : devant l’immensité de ses deserts qui peuvent encore produire encore de nombreuses richesses, dont certaines encore insoupsonnées aujourd’hui et quand nous ajoutons les richesse de L’Orient, ce n’est plus l’époque de tergiverser, q uand en plus, on compare notre potentiel démographique avec le leur.

    Et leur dynamique intelectuielle aussi puissante que la notre, pourrait même les aider l’Inde ou La Chine à poser le pied sur la planete Mars avant tout le monde.



  • polic 1er octobre 2008 16:04

     Cela pourrait être une chance, En 1929 l’Europe ne s’est pas remise du conflit de la "Grande Guerre", il y a aussi la déconfiture des capitalistes de notre continent à la suite du désastre causé par ne non remboursement des Emprunts russes, il y a aussi la naissance du facisme non seulement en Italie, mais aussi dans l’Europe centrale. Aujourd’hui 1929 n’est pas une référence en ce qui concerne l’Europe quant à ses capacités à se remettre sur pied, j’irai même à croire que nous pouvons nous passer de Wall Street pour nous redresser, Bien entendu après avoir éponger nos différents passifs financiers. Malgré ses luttes historiques tant nationale qu’internationales L’europe a toujours résisté aux incohérences financières du, Nouveau Monde, cela commence un siècle après sa découverte par Christophe Colomb, causant l’effrondement de l’économie de l’Espagne et la ruine de banques tel celle des Fuger, banquier de Philippe II, Et notre financier Law, avec sa banqueroute, un anglais qui résussit à ruiner des français les mêmes crétins que l’on retrouve aujurd’hui, et tout le XIX° siècle avec ses faillites, ses arnaques et autres déroutes financières ou économiques qui ont souvent été, même indirectement, sources de guerres meutrières.

     Aujourd’hui, l’Europe peut, dans une juste mesure, redresser la barre, elle a des atouts, elle a des chercheurs, nous ne sommes pas à la traine des innovations, notre industrie est riche et ses capacités sont énormes. Mais pour cela il faut une volonté politique et juridique, deux projets de constitutions ont été réjetés, que ce soit par référendum ou par adoption parlementaire. et notre continent est tombé en catalepsie Il ést évident que demander à la vox populi de se prononcer sur un tel sujet alors que les trois quarts des Européens ignorent leur propre constitution, quant au projet soumis à des parlementaires, ceux-ci ne la connaissent, pour la plupart qu’à travers les articles qui concernent leur propre réelection.

     Si les européens veulent s’unir qui le disent eux-memes et clairement Posons leur :donc trois ou quatre possibilié d’y répondre :

    NON nous ne voulons pas de l’Europe
    OUI pour une Europe démocatique fédérale
    OUI pour une Europe démocatique conférérale
    OUI pour une Europe mais seulemenr unie en défence extérieure, en représentation diplomatique et en politique monétaire.

     Si les gouvernements européens ont la courage de le réclamer, Si le référendum a lieu le même jour dans la, communauté, alors il appartiendra à l’assembée parlementaire de Strasbourg de décider et de discuter de promouvoir une éventuelle constitution. Seuls les parlemenatires européens élus démocratiquement ont le pouvoir à débattre sur ce sujet important. Qui dit débat confrontation ou échange d’idés dit aussi lumière.



  • polic 29 septembre 2008 08:06

    Il y avait à peine un siècle que Christophe Colomb venait de trouver l’Inde, le trésor des épices que déjà l’Espagne de Philippe II découvrait les premiers embarras financiers qui amena la déroute des banques notamment celle des Fugger, dus d’après Pierre Chaunu à des manipulations douteuses et aussi à la disparition de la main d’oeuvre par Cortès et des apôtres de l’évangilisation. Trois cents ans plus tard c’est la faillite de Law et de la société du Misssippi un écossais qui réussi à plumer des français aussi stupides que ceux d’aujourd’hui
    Je ne parle pas du XIX° siècle entre les banques anglaises et yankee il y eut trois ou quatre déroutes monétaires aux U.S. entraînant des faillites dans le milieu banquaire et des fermetures de compagnies d’assurance 1929 le "ne variatur" des discussions quotidiennes de ce moment, sans autre commentaire.
    On pourait commenter les scandales financiers tel celui du canal de Panama, des fonds de pensions investiseurs dans le sud asitique, etc..
    Encore quelques efforts, les grandes universités américaines pouront rivaliser avec les écoles de la camora ou de la mafia.



  • polic 27 septembre 2008 18:13

     L’économie mondiale n’a eu comme limite "La Concurence" qui justifie les salaires ou le chomage et les faillites d’entreprises très saines. etymologiquement concurence vient de la racine latine "Cursus" donc couriir avec ou contre, le mot "Corsaire" est de la même origine..



  • polic 23 septembre 2008 15:45

     Je comprends ce drame, mais la société civile ne fait rien. Il n’y a pas de logement et les ministres du "Logement" quel beau titre ll y a quelques années les concierges d’immeuble aurait pu le porter, oui ces ministres n’ont encore jamais trouvé de solutions. Et pourtant des personnes seules occupent des appartements de 200 m2, et plus quelque fois sans compter les résidences secondaires Je suggère que dans le calclul de la taxe d’habitation un ratio surface habitée par le nombre d’occupant, soit pris en compte, meme si cela ne rédoudra pas ce problème du logement cela pourrait au moins atténuer les injustices.







Palmarès