Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Popov

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 19/12/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 61 57
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0





Derniers commentaires

  • Popov (---.---.---.63) 7 février 2012 18:25

    Si je comprend bien vous proposez de revendre aux créanciers des parts d’une structure comportant les actifs et les revenus de la Grèce, c’est a dire de privatiser une partie de l’Etat Grec tout en restant endette A 86% du PIB ???

    (remarquez un chiffre limite d’endettement 90% ne veut rien dire il faut plutot regarder le pourcentage du service de la dette dans la part du budget de l’Etat qui aura toujours des revenus...)

    Vous diminuez donc les entrees d’argent pour le budget de l’etat grec en vendant une partie de ses actifs publics. Ce n’est donc pas une solution.

    La solution est d’annuler la dette 0% du PIB, puis equilibre du budget apres annulation du service de la dette. Et possibilité de financement de projets par endettement aupres d’une banque centrale A taux banque centrale sans PLUS JAMAIS RECOURS « AU MARCHE ».
    Et évidemment ce modèle a ses conséquences notre modele et sur la renumeration du capital... D’ou vient l’interet de vos/nos assurances vies... ? (et des conséquences sur les CDS des traders de Barclays JP et Goldmann)

  • Popov (---.---.---.63) 10 novembre 2011 23:12

    Merci pour votre article.

  • Popov (---.---.---.63) 10 novembre 2011 23:10

    Je dirai plutôt que l’argent dette liée à la spéculation suce le sang des richesses produites et ils seraient bon pour commencer que ce sang suce revienne au producteurs réels de « richesses » et non aux financiers et speculateurs...

  • Popov (---.---.---.63) 25 octobre 2011 15:56

    Il est grand temps de faire la lumière sur le pouvoir des banques qui n’est pas un mythe. La séparation de ces pouvoirs qui s’entremêlent pour donner toujours plus d’intérêt à l’argent doit être la contrepartie de toute recapitalisation sinon c’est la fin programmée.
    Le pouvoir de dépôt. On doit passer par un compte bancaire devant la loi pour percevoir un salaire. (Ou l’argent cumulé de vos comptes courant ne dort pas).
    Le pouvoir de spéculation démultiplié à la fois en amplitude (produits dérivés) et dans la fréquence d’aller retour aussi bien sur le riz que dans les CDS des obligations d’états.
    Un pouvoir d’opacité, elles peuvent échanger entre elles sans aucun contrôle et elles détiennent des filiales dans des paradis fiscaux en toute légalité.
    Un pouvoir d’émission monétaire(ou de financement) pour 1 euro en fond propre la banque peut créer 10 euros qu’elle vous prête et vous lui remboursez des intérêts. Elle peut se refinancer pour donner les 10 euros avec un taux BCE.
    Un pouvoir de notation qui entretient et fait partie de la boucle des intérêts de l’argent dette.

  • Popov (---.---.---.63) 19 octobre 2011 10:57

    Comment les politiques peuvent parler d’autres choses alors que tout va découler de se FESF/MES ? plan d’austérité et perte d’emplois, privatisations et baisse de la qualité des services publics ? Il faut utiliser vos connaissances pour alerter et relayer et faire comprendre ce qui se passe aux politiques. Je ne crois pas aux tous pourris mais plutôt qu’ils ne mesurent pas tous et ne savent pas tous ce qu’ils font. l’UE n’est finalement plus qu’un concept ultra-liberale. Je suis indigné et révolté de ce qui est en train de se passer, utilisons nos vecteurs « sociaux » de communication avant que l’on ait les mains lies. Ce FESF n’est pas la solution cela va être notre problème et notre prison dans un avenir proche !







Palmarès



Agoravox.tv