Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

ppazer

ppazer

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 80 0
1 mois 0 2 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • ppazer (---.---.---.100) 3 novembre 2014 11:52
    ppazer

    Non, ce n’est pas important.

  • ppazer (---.---.---.100) 7 août 2014 13:34
    ppazer

    Effectivement, et c’est dans les années 70/80 que les retraités d’aujourd’hui se sont accaparé l’immobilier qu’ils font payer à prix d’or aujourd’hui aux jeunes générations pour avoir un confortable complément de retraite (pour ne parler que de l’immobilier).
    Ce qui se passe aujourd’hui est anormal dans un sens, mais ça ne l’est que parce que c’était anormal dans l’autre sens dans les années 70/80.
    Cette génération s’est bien gavé sans réfléchir aux conséquences sur les descendants, voilà la réalité. C’est donc un peu facile de venir aujourd’hui râler en disant que c’était mieux avant.

  • ppazer (---.---.---.100) 7 août 2014 13:21
    ppazer

    « C’est-à-dire qu’un seul emploi du privé produit la richesse nécessaire pour faire vivre 3 personnes. »

    Ah ouais, quand même. C’est le genre de phrase qui me laisse perplexe...
    La « richesse » serait donc un pot commun dont tout le monde dépend, sans aucune exception. Exit l’autonomie et la débrouillardise, nous sommes tous engeôlés au système, vu que la richesse est « nécessaire pour faire vivre [les] personnes ».
    J’ai du mal à saisir l’objet profond de ce genre d’assertions hasardeuses, si ce n’est faire culpabiliser les « improductifs » et tirer des généralités qui valent bien ce qu’elle valent.

    Je crois que l’auteur gagnerait en « richesse » intérieure s’il prenait un peu de temps afin de méditer sur cette notion de richesse et sur ce dont a vraiment besoin une personne pour vivre.

    Pour ma part, je pense plutôt que le problème vient de la façon dont l’économie compte mathématiquement la « richesse », et comment ces modèles mathématiques nous mettent dans la purée parce qu’il ne sont plus représentatifs de la réalité contemporaine (énergie, démographie, environnement, progrès techniques, etc.). Sans parler des promesses intenables toujours plus grosses qu’il engendre (un vrai Ponzi mondial).
    Vouloir créer toujours plus d’emplois, travailler plus pour consommer plus, rien que pour « relancer l’économie », de nos jours c’est juste une ânerie monumentale.
    J’attends toujours la réforme du système monétaire déjà annoncée en grandes pompes à son époque par Sarkozy...

  • ppazer (---.---.---.100) 31 juillet 2014 12:30
    ppazer

    C’est sûr, c’était mieux avant. Comme toujours.

  • ppazer (---.---.---.207) 31 juillet 2014 11:33
    ppazer

    J’ai faim.







Palmarès