Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

ppazer

ppazer

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 106 0
1 mois 0 13 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • ppazer (---.---.---.100) 21 mai 14:38
    ppazer

    Dommage que vous n’évoquiez pas l’accident de Mayak, pourtant classé au niveau 6 sur l’échelle INES (cad plus grave que Three Mile Island).

  • ppazer (---.---.---.236) 20 mai 22:28
    ppazer

    Ne jamais oublier que les états-uniens n’aiment avant tout qu’eux-mêmes, et que ça ne les dérange nullement de sortir des conneries au sujet des autres, voire même ça les arrange si ça écorne l’image de ces derniers.
    Y’a pas plus faux-cul qu’un zunien : sympathique en apparence, mais narcissique dans les faits. Faut pas le perdre de vue.

    Alors bon, cette étude états-unienne, franchement ça ne méritait pas qu’on lui fasse une telle pub...

  • ppazer (---.---.---.100) 20 mai 12:34
    ppazer

    Les gens n’ont pas besoin d’un travail, ils ont besoin d’une rémunération.
    Malheureusement, de nos jours le travail est encore le critère de répartition des richesses. Or c’est une aberration, compte tenu :
    - de la mécanisation et l’automatisation de plus en plus d’activités, ce qui est supposé nous affranchir du travail pénible (et pas nous plonger dans la misère parce qu’il n’y a plus de boulot)
    - d’un taux de chômage délirant, alors que la population au travail subit des rythmes délirants (avec les impacts que l’on connait sur la santé)
    - de la raréfaction des ressources

    La pub glissée dans la boite à lettre à notre insu est clairement un lamentable parasitage, qu’aucun critère économique ne devrait pouvoir justifier.
    Mais la question est plutôt là : combien de temps encore allons nous accepter que persistent ces règles économiques de plus en plus inadaptées à notre monde contemporains et nous menant droit dans le mur ?

    Il est temps que soient mis en place :
    - une réduction du temps de travail
    - un allongement des durées de cotisation avant la retraite
    - un revenu minimum de base pour tous
    - une révision de fond du système monétaire
    - une politique démographique stable et cohérente (naissances, flux migratoires)

  • ppazer (---.---.---.100) 21 avril 13:25
    ppazer

    @olivier cabanel
    « le début de la fin... espérons. »
    Ah bon ? Il faut espérer des milliers de chômeurs et un sinistre économique ?
    Les lecteurs apprécieront la mesure de vos propos.

  • ppazer (---.---.---.100) 9 avril 17:47
    ppazer

    @olivier cabanel
    Détrompez-vous. Dans la mesure où le déficit public et la dette ne sont pas interdits, nous ne rembourserons rien du tout.

    L’« argent » aujourd’hui est un symbole monétaire associé à des règles comptables. Ce ne sont pas des pièces en métal précieux sonnantes et trébuchantes comme le passé qui rendait les manipulations physiquement difficiles. De ce fait, quand la situation deviendra intenable, on n’aura qu’à changer les règles du jeu (et ça sera douloureux mais temporaire).
    En attendant, et comme nous ne pourrons pas faire machine arrière, profitons joyeusement de cette manne apportée par le déficit.

    Pour paraphraser Jamie Dimon (CEO de JP Morgan) : de toutes façons nous avons déjà percuté l’iceberg ; alors maintenant, le mieux que l’on ait à faire, c’est reprendre du champagne.







Palmarès



Agoravox.tv