Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Pr ELY Mustapha

Pr ELY Mustapha

Professeur d'université et consultant international.
Juriste et spécialiste en finances publiques.
Ecrivain. Informaticien réseaux et système.
Domaines de recherche : Gouvernance démocratique, finances publiques, management public, elearning, réformes judiciaires, sécuritaires et pénitentiaires.
Une quinzaine d'ouvrages spécialisés (droit, économie, finances publiques, TIC), de romans et d'essais publiés.

Tableau de bord

  • Premier article le 25/06/2011
  • Modérateur depuis le 29/06/2011
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 33 62 652
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 47 46 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • Par Pr ELY Mustapha (---.---.---.34) 29 janvier 16:20
    Pr ELY Mustapha

    @enfoiré

    Bonjour,

    Désolé pour ma réponse tardive. Mais, comme vous le pressentiez (en égrenant mes spécialités ) je ne suis pas en permanence devant mon clavier puisque diplômé smiley, je travaille..... en salle de classe le plus souvent 

    En effet, j’ai un modeste blog critique où j’essaie de participer un tant soit peu à la réflexion du monde en développement.
    J’apprécie vos remarques, comme celles de tous ceux, et celles, qui prennent le temps d’en faire à la suite de cet article. Toutefois, je ne saurai répondre à toutes les remarques, laissant la liberté à chacun d’écrire ce qu’il pense (ou ce qu’il ne pense pas). .

    Cordialement.

  • Par Pr ELY Mustapha (---.---.---.34) 29 janvier 11:50
    Pr ELY Mustapha

    @soi même ; claude-michel ; foufouille

    Bonjour,

    Etre pauvre n’est pas une tare, être malhonnête l’est certainement. Combien d’autodidactes ont réussi dans la vie professionnelle sans avoir à falsifier des  diplômes ? Falsifier un diplôme n’est pas une question de revanche sur une société ou une situation socio-économique quelconque, c’est se prévaloir de compétences reconnues (sur la base du diplôme justement) par celui qui en bénéficie ( Médecin pour le malade, Avocat/ Juge pour le justiciable, Consultant pour l’entreprise etc. etc. ). 

    C’est autant dire qu’exercer des « compétences » que l’on n’a pas peut avoir des conséquences très graves. Ce n’est donc pas une question de papier et de cachet mais d’une réelle question de droits et d’obligations à l’égard de soi et à l’égard des tiers (personnes morales publiques ou privées)

    Dans tout métier il y a ceux qui l’exercent bien, d’autre mal (« bidon »). C’est une question de professionnalisme, non pas de diplôme.

    En tout cas la situation des faux-diplômés, est d’autant plus criante dans nos pays en développement, qu’elle participe à un sous-développement perpétuel. Il va de soi que le développement social, économique, industriel, technologique etc., c’est d’abord, outre le capital, une question de connaissances, de compétences et de savoir-faire des ressources humaines.

    Cordialement.

  • Par Pr ELY Mustapha (---.---.---.233) 30 août 2013 11:33
    Pr ELY Mustapha

    Merci pour cet article et à celui qui l’a retrouvé et commenté.


    Quel monde de brutes ! 
  • Par Pr ELY Mustapha (---.---.---.176) 11 août 2013 21:24
    Pr ELY Mustapha

    Merci pour cet article.


    Moi qui ait vécu longtemps en RDC, je ressens encore les souffrances de ce peuple et de ses gens pillés dans leurs biens et leur chair. Pour moi la RDC est l’exemple même de la cupidité de hommes et de la domination des nations.

    Mais ne nous trompons pas, ces « hommes » dont je parle sont autant les étrangers à travers leurs multinationales et les armes qu’ils distribuent pour maintenir le chaos à leur profit, qu’une frange des fils de ce pays qui le vendent et le bradent au plus offrant (et qui se trouvent dans les sphères de l’Etat) à coup de corruption, de détournement et de pillage organisé et complice.

    La RDC, un pays immense, un beau pays, un peuple digne et hospitalier qu’ont détruit chaque jour. 

    Cela n’empêche je reviendrai souvent en RDC, ce pays attachant, et il n’est pas dit que chacun de nous ne puisse pas faire quelque chose pour changer les choses. Triste humanité.
     

  • Par Pr ELY Mustapha (---.---.---.159) 11 juin 2013 22:16
    Pr ELY Mustapha

    @wawa

    Vous écrivez « je ne sais pas si les 10 Geuro sont exact ».

    Voyez ici : http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/enjeux-internationaux/aide-au-developpement-et/dispositifs-et-enjeux-de-l-aide-au/l-aide-publique-au-developpement/

    @Bulgroz

    Vous écrivez « En quoi la lecture de ces pourcentages permet de comprendre cette inefficacité qui pour moi ne saute pas aux yeux ? Merci de le préciser. ».

    Tenez..

    Sachant que le détournement se fait souvent au niveau du budget de l’Etat bénéficiant de l’aide et puisque la structure de l’APD montre que 15% vont à allègement de dettes (une dette issue de prêts de financements détournés) et 7% en Aide budgétaire, on comprend déjà l’ampleur des dégâts.

    Sachant aussi que 37% de l’APD vont au financement des « projets » et que les détournements des biens publics (meubles et immeubles) les plus dénoncés dans nos pays se font au niveau des projets (les dirigeants nomment leurs « protégés » à la tête des projets pour les détourner- les cas sont notoires et impunis en Mauritanie par exemple)

    L’on peut considérer, eu égard à l’ampleur des détournements de biens publics constatés, que déjà presque 60% de l’APD sont directement ou indirectement notoirement détournés.

     

    @stepht

    Vous écrivez : « Non monsieur, ces 10 microscopiques milliards n’appauvrissent pas la France. Bien au contraire. Bien sûr, l’amitié ne s’achète pas »

    Cher(e) ami(e), entre Etats comme on dit, il n’y a pas d’amitié mais des intérêts. Quant « aux 10 microscopiques milliards (qui) n’appauvrissent pas la France », c’est au SDF transi sous le Pont Charles De gaulle que vous devriez faire la remarque.

     

    Cordialement



365 derniers jours

Articles les plus lus de cet auteur

  1. Etes-vous Docteur, docteur ?
  2. Quand les Nations-unies nous font honte !




Palmarès