• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

quesquispass

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • quesquispass 25 novembre 2009 01:27

    houla, attention j’ai dit « presque » Autour de moi, dans le 94 beaucoup d’ados téléchargent. Mais peut etre le 94 est ilot de terrible pirates et que le reste de la france est un ocean de vertu. evidemment autour de moi beaucoup d’ados n’ont pas internet et pas d’ordinateur non plus. Et la c’est vrai, ils ne téléchargent pas...



  • quesquispass 24 novembre 2009 20:29

    le reportage a pour ambition de répondre à des questions bien précises. Qui sont les pirates ? : presque tous ceux qui vivent un temps soit peu avec internet. le télechargement met t’il en danger le cinema et la musique ? non pour le cinema et c’est nicolas seydoux qui le dit. oui pour la musique et son financement doit etre revu. la loi sera t elle efficace ? non car le monde a changer. Vous lui reprochez de ne pas répondre a des questions qu’il na pas posées ? ces questions ne vous plaisent pas ? Dommage car le fond de cet loi est internet et la création et vous semblez l’oublier. Ce reportage n’est qu’une piece du débat. en voici peut etre d’autres aspect.
    sur internet le financement de la création reste a inventer : http://www.numerama.com/magazine/10833-Le-Nobel-d-economie-P-Krugman-favorable-au-telechargement-gratuit.html
    sur la loi hadopi : d’après les infos un peu imprécises, je le reconnais que j’ai pu glané, Le moins que l’on puisse dire c’est que la position de l’ALPA est suspecte.
    l’ ALPA est une officine privée financé par les majors du cinema. le président de cette association de lutte contre la piraterie audio visuelle n’est autre que N Seydoux patron de la Gaumont que l’on voie d’ailleurs dans le reportage dire que tous va bien dans le cinema. L’ ALPA qui emploie d’anciens policiers va recevoir mandat de l’état et surement aussi de l’argent pour traquer les pirates sur internet. le principe « devrai » être le suivant : L’ALPA surveille une oeuvre piraté sur les réseaux P2P. Elle relève les IP des téléchargeurs et transmets à Hadopi. Et la, les questions pleuvent. quels seront ses méthodes ? Qui surveillera l’ALPA ? Qu’ elle sera sa réaction quand elle découvrira que le fils de N Seydoux télécharge ? ou celui de N Sarkozy ? Placera t’elle des oeuvres sur les P2P pour attirer les pirates ? On sait par exemple qu’une société de surveillance mettait des films porno en guise de leurre sur les P2P http://www.numerama.com/magazine/10696-mediadefender-le-chasseur-de-pirates-vendait-du-porno.html
    Que faut -il penser de cet police privée ? Pourquoi mettre en place un tel dispositif qui se révélera inefficace pour lutter contre le DL et le Streaming ?
    Une chose est sur, ce système pourrait rendre un tas de services autre que surveiller des oeuvres...







Palmarès