Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

Rabelais

Rabelais

Scientifique de formation, financier de métier.

J’observe que les Français possèdent la force d’âme leur permettant d’être, à la fois de grands aventuriers du Monde, et des citoyens sachant garder à l’esprit que "Science (et Finance) sans conscience, n’est que ruine de l’âme".

Tableau de bord

  • Premier article le 03/04/2007
  • Modérateur depuis le 12/03/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 72 115
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 7 5 2
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0







Derniers commentaires

  • Par Rabelais (---.---.---.89) 19 décembre 2007 21:06
    Rabelais

    Très bon article, qui a le mérite de chiffrer ce que nombre d’entre nous ressentons.

    Pour des raisons professionnelles, j’observe ce déséquilibre/contrôle des médias avant, pendant et après une OPA, dont c’est une clé de la réussite. Intéressant.

    Je vais réfléchir à d’autres analogies éventuelles, et éventuellement ferai un papier là-dessus.

  • Par Rabelais (---.---.---.89) 3 décembre 2007 21:39
    Rabelais

    Sans rentrer dans un quelconque débat politique, la remarque de Léon parait infondée. Un rapide appel à ma mémoire me fait revenir (dans mon domaine) : les deux premiers emplois sans charge : avec 2 millions de PMEs je ne vous dis pas le nombre d’emplois créés. C’est aussi le seul candidat important à avoir présenté un budget 0 déficit. Par ailleurs l’ouverture qu’il veut mettre en place est pâlement copiée par le président actuel. La loi sur la séparation des pouvoirs médiatiques et politiques est une idée de démocrate pure. On mesure aujourd’hui l’importance de l’idée.

    On peut critiquer le positionnement, l’homme...mais pas l’absence de programme.

  • Par Rabelais (---.---.---.89) 17 octobre 2007 15:58
    Rabelais

    @SR : c’est en effet ne peu connaitre les billets de Voltaire que le dire aux ordres de NS (que vous vous en excusiez ou non) !

    De plus il semble que les Démocrates puisent leur force de cette volonté des Français de changer l’archaïque jeu politique national. Et des Français, il peut y en avoir chez les anciens socialistes ou les conservateurs. Une offre poliique nouvelle rebat nécessairement les cartes.

    @Voltaire : vous avez raison, ne vous laissez pas marcher sur les pieds.

  • Par Rabelais (---.---.---.89) 17 octobre 2007 12:27
    Rabelais

    En lisant cet article, et en me rappelant les dates associées ; en me rappelant la chronologie des évènements évoqués, et parcourant les commentaires de Voltaire et autres auteurs, me vient un commentaire succint : que d’impatience, que d’exigences pour un mouvement né il y a ...moins de 6 mois.

    Qu’un tel élan populaire ai pu avoir lieu est probablement un signe de la maturité démocratique d’une part des habitants de notre pays. Ou est-ce arrivé ces 50 dernières années ? La-dessus Voltaire a raison. Mais laissez donc à cet élan le temps de se structurer. Le PS a mis 34 ans d’existence (Epinay ?), l’UMP/RPR 32 ans (75 de mémoire).

    Que de hâte à le voir échouer par contre ! Serait-ce parceque cet élan nous renvoie à notre propre ineptie d’un choix politique limité à conservateurs/socialistes, alors que ni l’un ni l’autre n’ont été la solution ces 20 dernières années ?

    Qu’il est difficile de réfléchir à de nouvelles solutions ! Et de les tolérer...

  • Par Rabelais (---.---.---.89) 9 octobre 2007 18:03
    Rabelais

    Tout est dans le « S’il y a... ».

    1. L’enchainement des faits montre une bien trop troublante corrélation cession/annonce des retards/baisse de l’action pour être liée au hasard (c’est cela qui est pénible avec la Bourse : tout est public).

    2. Que Mr Sarkozy puisse faire ce genre de déclaration, qui sous-entend qu’il n’est pas lié au gouvernement en place à l’époque, est une abherration. En tant que Ministre de l’Intérieur omniprésent, je ne doute pas une seconde qu’il était très au courant de faits relevant d’une société aussi stratégique pour la France qu’EADS.

    3. Les liens Sarkozy/Lagardère ne sont plus à démontrer ; Que l’avocat d’affaires Sarkozy essaie de les faire oublier avec cette posture déclarative, c’est vraiement prendre les Français pour des c.ns !

    Avons-nous vraiment mérité un tel pantin à la Présidence de la République ? (Mr Sarkozy ou toute autre personne).







Palmarès