• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

rackamlerouge

Français hors de France et hors de lui. Le bon sens loin de chez vous.
"Si les signes vous fâchent, quand donc vous fâcheront les choses signifiées" Rabelais 
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 10 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • rackamlerouge 22 octobre 2008 21:04

     Un désastre en effet !
    Un rédacteur tout à sa suffisance "je suis un bon journaliste, MOI j’aime mon métier"
    Sursatisfait de son enfant "ma fille est une excellente élève, intéressée, vive, etc.
    Un catalogue d’idées reçues " encore une grève, fonctionnaires fainéant, qui n’aiment pas leur travail et le font payer aux élèves". Comme c’est original, manquent juste les vacances et on aura le tableau complet .
    Une méconnaissance complète de ce qu’est l’enseignement "mon meilleur ami est enseignant à la retraite" "je suis parent d’élève" pardon des références !!!
    Résultat ? Un énième pamphlet droitisant , dont le but semble plus être de vomir sur le droit de grève et le syndicalisme, de promouvoir (au vu des réactions immédiates) l’enseignement privé, que de dire quoi que ce soit sur l’enseignement, bien dans la ligne actuelle du "moi-je et mon nombril, nous n’avons rien à dire mais le dirons quand même". Avoir été à l’école ne donne à personne la capacité de juger avec pertinence de ce qu’elle est, malgré ce que tout le monde semble penser, pas plus que d’être parent d’élève.
    Tant que des gens comme ça se permettront de telles interventions, sans la moindre réflexion, connaissance, ni le moindre recul, notre société ne pourra qu’être dirigée par des gens avides, sans scrupules et méprisants : ils auront réussi leur entreprise de division.


  • rackamlerouge 4 septembre 2008 09:29

     Racket : voilà du beau boulot Sarkozyste.Encore de ces mots qui servent à faire peur pour désigner la solidarité nécessaire à toute vie en société. Ca renvoie à l’autre expression dont les zélateurs de l’extrême inégalité ont la bouche pleine "prendre en otage" quand il y a des grèves.
    Gagner de l ’argent n’est pas une honte en soi tout faire pour ne pas participer à la vie collective en est un.
    D’autant plus que ce argent ne sort pas de nulle part mais bien du porte-monnaie (du travail) de tous.
    Je travaille, je gagne ma vie suffisamment (de moins en moins), je suis très loin de payer 50 % d’impôts et de délocaliser ma résidence fiscale, et j’en ai assez d’entendre que seul les riches sont utiles à la société (ils en sont malheureusement souvent les parasites).Et si les très riches vont en Suisse,peu y vivent réellement et tous profitent des impôts en France. Cessez de tenter de faire per en brandissant cette fuite des riches "qui dépensent leur argent ailleurs". Même sans impôts du tout ils sont transnationaux et se moquent bien de tout ce qui n’est pas eux


  • rackamlerouge 9 avril 2008 19:41

     Il n’y a pas d’amour chez Proust. Triste constat.

    En effet l’amour est chez lui une tentative d’épuisement des signes.La jalousie, quasi synonyme de l’amour, réside dans la difficulté à "lire" l’autre. Dès que le narrateur y parvient, l’amour disparaît comme "par enchantement" et il se demande ce qui pouvait bien lui plaire chez la personne qui le faisait tant souffrir.

    C’est à ce moment là qu’intervient la création artistique, comme sublimation de la déception de lecteur.


  • rackamlerouge 4 avril 2008 02:11

     J’espère que l’on ne vous a pas conseillé de devenir prof de Lettres.

    Mais je veux réagir à quelque chose de plus grave : il est inadmissible que des ouvriers aillent à l’usine sans passion, tout comme d’ailleurs des mineurs, ou des caissières de supermarché, ou des éboueurs. Un petit camp de rééducation pour apprendre à ces malotrus à respecter la main (invisible) qui les nourrit, et à marquer un peu plus d’entrain. Y devraient déjà être heureux QU’ON LEUR DONNE UN BOULOT ; feignasses !!!!!!!!


  • rackamlerouge 4 avril 2008 01:50

     Supprimons un libéral sur deux, ce sera un bon début.

    Et que le dernier m’explique enfin (mais ils ne doivent pas vraiment savoir eux-mêmes) ce qui se cache derrière le mot magique de "réforme". 

    Et ce que signifie "avoir du courage" et "sacrifices" ; Si c’est de vivre mal pour que d’autres (mais beaucoup moins) vivent mieux je comprends ; mais soyez clairs, ayez le courage politique de vos idéaux, dites aux gens ce que vous attendez d’eux, expliquez que le modèle que vous proposez se calque sur les truands mafieux de l’UIMM, les russes enrichis ou autres grands espoirs du monde globalisé.

    Et tant que vous y êtes, puisque vous aimez les références aux pays étrangers qui sont FORCEMENT meilleurs que la France archaïque, voyagez et allez voir VRAIMENT à quoi ça ressemble un pays sans lois, où les riches font ce qu’ils veulent et piétinent les autres.

    Et enfin cessez avec vos attaques très CNPF du communisme. On peut ne pas vouloir de votre infâme dictature sans être un rouge qui vient dévorer les enfants la nuit le couteau entre les dents ; 

    Vous seuls êtes des arguments vivants de l’inefficacité de l’école : esprit critique et pensée autonome : zéro pointé. Mais sûrement avez-vous fait vos études dans ces paradis scolaires que sont les Etats-unis ou l’Angleterre, ou peut-être mieux dans leurs succursales nationales les écoles pour commerçants (pardon de commerce).







Palmarès