• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ramana

Ramana

Un homme de bonne volonté.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 54 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Ramana Ramana 1er décembre 2015 13:26

    Alors mes respects Mélanie, je n’ai rien à vous apprendre. Votre extrait donne envie de vous lire. Cordialement...


  • Ramana Ramana 1er décembre 2015 09:12

    Mélanie Talcott : Il y a une nuance entre la misère n’est pas une poésie (le sens de votre deuxième remarque) et « il n’y a aucune poésie dans la misère » (votre première phrase). Effectivement, la misère en soi n’est pas une poésie, mais la poésie n’a pas de délimitation, elle se pose et croît où elle veut, y compris possiblement sur le terreau de la misère. Et le sens de mon intervention était que beaucoup de grands auteurs de poésie sont des êtres tourmentés, lesquels tourments sont le moteur de leurs œuvres qui ne se bornent pas à décrire le paradis des bisounours. La poésie se situe en fait où vous la voyez, dans le bonheur ou dans le malheur, dans la misère ou dans l’abondance. Moi, je suis allé en Inde, et je vous assure que le moindre miséreux est là-bas plus poète que le bobo moyen de nos tristes contrées.


  • Ramana Ramana 30 novembre 2015 19:44

    « Ce n’est pas vraiment le sujet, mais bon... Cela dit, il n’y a aucune poésie dans la misère, à mon avis. »
    ARAGON :
    « La souffrance enfante les songes
    Comme une ruche ses abeilles
    L’homme crie où son fer le ronge
    Et sa plaie engendre un soleil
    Plus beau que les anciens mensonges »


  • Ramana Ramana 30 juin 2015 17:08

    Qui se rappelle de cet article du réseau Voltaire à propos du Monde Diplomatique norvégien ?
    http://www.voltairenet.org/article142333.html


  • Ramana Ramana 11 juin 2015 13:10

    « Les fenêtres jacassent
    Quand une femme passe
    Qui habite l’impasse
    Où passent les messieurs. »
    Mais qu’ils nous laissent donc tranquilles avec ça ! Le sexe fait partie de notre vie intime, et que chacun fasse ce qu’il veut de ses organes, seul ou entre adultes responsables et consentants. Qu’ils s’occupent donc avec plus de conviction des mafias internationales qui prospèrent en contraignant leurs victimes. Bon, il est vrai qu’à certains sommets, cet argent sale profite au système, alors on fait semblant de fermer la porte principale, tout en laissant ouverte la porte arrière, si j’ose dire, et c’est encore les même qui se font .........







Palmarès