• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Raminagrobis

Raminagrobis

Ingénieur, doctorant.
Adhérent du Mouvement Démocrate, toutefois mes écrits ici sont strictement personnels.

Tableau de bord

  • Premier article le 19/05/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 15 33
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Raminagrobis Raminagrobis 1er septembre 2008 19:18

    Oui, mais d’un autre coté, cet électorat ultra conservateur lassé de McCain (assez modéré), il commencait à filer vers Chuck Baldwin. Le candidat arrivait à 4-5% dans certains sondages - assez pour faire perdre à McCain quelques états charnières. 
     
    C’est le candidat qui représente l’électorat de l’amérique profonde,
    la frange la plus conservatrice, profondément protestante et
    viscéralement opposé au gouvernement central de washington.

    Florilège des thèses défendues par Baldwin (qui est pasteur) :
    * Slogan : "God, Family, and the Republic"
    * Veut être "le meilleur ami que les porteurs d’armes à feu aient jamais eu à la maison blanche".
    * Plate forme ultraconservatrice, y compris écrire dans la constition l’interdiction du mariage homosexuel (je ne suis pas spécialement pour le marriage homosexuel, en fait je m’en fiche un peu qu’il soit légalisé ou pas, mais je trouve ça complètement débile de vouloir écrire ça dans la constitution)
    * Pense qu’il faut rouvrir une enquete pour réétudier les attentats du 11/09, y compris donner crédit à la théorie voulant que le gouvernement de Washington y était impliqué.
    * Bien sur contre l’avortement sans aucune exception.
    * Pense que si l’Iran peut être une menace c’est uniquement comme source éventuelle d’immigration, mais que si Téhéran devait avoir des armes nucléaires c’est pas un problème.
    * Pour l’interdiction pour les femmes de servir dans l’armée
    * Abolir la ’sécurité sociale’ (social security, que je traduit ainsi parce que je vois pas comment traduire d’autre mais c’est loin d’être l’équivalent)
    * Veut quitter l’ALENA et l’OMC, établir des barrières douanières partout.
    * Veut supprimer les vaccins obligatoires.
    * Pense que les états unis peuvent retrouver leur indépendance énergétique en autorisant le forage pétrolier partout sur leur territoire, ce qui ne tient pas la route si on regarde les estimations des géologues sur les réserves potentiellement trouvables, même les plus hautes.
    * Veut stopper toute intervention militaire à l’étranger, retour à l’isolationnisme.

    Bref, le partisan de l’amérique ultra religieuse et isolationniste, Sarah Palin permettra à McCain de lui reprendre des voix (avec l’argument du "vote utile"), mais en fera perdre au centre.

    De plus dans un débat télévisé elle fera jamais le poids face à Biden.



  • Raminagrobis Raminagrobis 4 août 2008 16:54

    C’est clair que la Chine n’est plus un atelier. Pour les travaux manuels de base demandant de la main d’oeuvre non qualifiée, elle perd d’année en année son attractivité.
    Par contre, elle gagne tout aussi vite de la compétitivité sur la haute technologie : aéronautique, ferrovière, informatique... Elle forme d’innombrable ingénieurs, ses laboratoires scientifiques gagnent en compétances... Voir le bon article d’il y a quelques jours sur le "TGV chinois".

    Les couts d’une usine délocalisée en Chine, pour une entreprise européenne ou américaine, ne cessent d’augmenter, et ça ne va pas s’arrêter je pense. Passons sur le prix du transport qui augmente avec le prix du pétrole, celà s’appliquerait aussi à une usine en Inde ou ailleurs.

    Les salaires augmentent de 15 à 20% par an. L’inflation est forte (8% officiellement), ce qui naturellement accroit les revendications salariales. Les prix des fournitures augmentent, ainsi que le prix des terrains, etc. L’électricité augmente aussi : début de pénurie de charbon.

    Il y a un autre facteur qui me semble important et qui est rarement évoqué : les retraites. Le nombre de retraités en Chine augmente rapidement (population vieillissance), et il devient nécessaire de les financer correctement (le cout de la vie augmentant). Actuellement c’est pris en charge pas l’état. Une dépêche Xinhua (c’est moi qui souligne bien sur) :
     :
     " BEIJING, 31 juillet (Xinhua) — La Chine a versé 372,4 milliards de yuans (54,52 milliards de dollars) de pensions vieillesse dans le premier semestre de cette année, a annoncé jeudi le ministère des Ressources humaines et de la Sécurité sociale. Le chiffre était en hausse de 33,9% par rapport à 278,2 milliards de yuans dans la même période de l’année dernière, a dit le porte-parole du ministère Yin Chengji. (....) En juin, 210,29 millions de personnes ont été couvertes par l’assurance retraite minimum appliquée aux citadins, Elles étaient de 201,37 millions pendant la même période de l’année dernière. "

    On peut imaginer 36 façons de financer le cout croissant des retraires, mais dans tout les cas ça pèse finalement sur le travail (y’a pas d’autre source de richesse dans l’économie) donc sur les couts de production.

    Par ailleurs la pollution des grandes villes chinoises est telle que ça commence forcément à avoir aussi un impact sur les couts, ce serait-ce que par les dépenses de santé et les jours de travail perdus à cause des maladies provoquées.

    Des pays où les salaires sont plus bas qu’en Chine, il y en a une sacrée liste. Mais ça ne suffit pas à attirer les délocalisations, il faut aussi des bonnes infrastructures (transport, approvisionnement électrique, approvisionnement en eau, pour ne citer que le plus évident), un minimum de stabilité politique... C’est pour ça que la Bangladesh, par exemple, malgrès des salaires plancher, ne s’impose pas encore comme nouvelle usine du monde. L’Inde et le Vietnam semblent les rivaux les plus sérieux de la Chine.



  • Raminagrobis Raminagrobis 3 août 2008 00:40

    Cet article est passionnant, toutefois il raisonne fort en terme "business as usual" : l’économie va continuer à croitre, elle va croitre plus vite dans certains pays qui du fait de leur poids démographique vont devenir les puissances dominantes.

    Hors je pense que la contrainte carbone (réchauffement climatique + épuisement des ressources fossiles) rend obsolète ce type de raisonnement. Les "trente glorieuses" ont été l’accession à la société de consommation de petit 1 milliard de personnes, elles ont nécessité une multiplication par sept de la consommation de pétrole.

    Il est complètement impossible de voir les masses indiennes et chinoises accéder à la société de consommation de la même façon ; Même en prenant l’hypothèse la plus haute sur les rézserves de pétrole, ça ne passe pas.

     



  • Raminagrobis Raminagrobis 30 juillet 2008 09:43

    Y’a un autre truc qui me chiffonne là dedans, c’est que la durée de vie d’une centrale thermique, c’est dans les 40 ans. Donc tout remplacer en 10 ans, ca veut dire renouveler l’infrastructure 4 fois plus vite que d’habitude, et ce avec des remplacants bien plus couteux...
    Pour les centrales au charbon, ça va :
    http://www.earth-policy.org/Updates/2008/Update70_US%20Coal%20Age.GIF Très peu ont été construites après 1990. Si on retient 40 ans comme durée de vie, tout va bien, la plupart arriveront à l’age de la retraite d’ici 2020, certaines seront retirées à 35 ans, bon c’est jouable. Pour les quelques centrales très récentes, on peut envager de récupérer des turbines à vapeur et équippements connexes (pompes, aéroréfrigérants...) au profit de centrales solaire thermodynamiques.

    Par contre y’a un problème avec les centrales à gaz : http://i.treehugger.com/images/2007/10/24/annual%20power%20additions%20in%20the%20US.jpg Elles ont été construites en nombre énorme entre 1998 et 2003 (l"poque d’Enron et tout ça). Je ne pense pas qu’ils enverront à la casse 150 GW de cycles combinés n’ayant que 10 à 15 ans au compteur. En comptant une valeur d’achat de 500 millions de dollars par GW et un amortissement linéaire sur 30 ans, celà reviendrait à jeter par la fenetre 40 à 50 milliards de dollars de valeur résiduelle !
    Du coup, même en cas de succès du "plan gore", ; je m’attend à ce qu’une partie des centrales à gaz substitent (pour servir d’appoint lors des pointes de demande) et surtout à ce que des dizaines de centrales soient revendues à d’autres pays et déménagées. Les clients les plus probables étant la Russie (qui a un énorme besoin de nouvelles capacités électriques et tout le gaz qu’il faut), les pays du golfe et d’afrique du nord, et l’Inde et la Chine si ces deux pays sécurisent des approvisionnements de gaz naturel.



  • Raminagrobis Raminagrobis 28 juillet 2008 20:37

    Le solairze photovoltaique décentralisé reste très très cher (au minimum 20 centimes d’euro le kwh), quand on s’intéresse à la production d’électricité solaire à très grande échelle il s’agit surtout de solaire thermodynamique, et là c’est des centrales de plusieurs centaines de MW (même taille que les barrage ou les centrales thermiques) installées en plein milieu des déserts.
    Y’a plusieurs centrales de ce type en construction au sud ouest des USA.







Palmarès