• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Ramon

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 30/04/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 1 32
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique





Derniers commentaires


  • Ramon 14 mai 2010 19:32

    Réponse à l’Enfoiré : 

    Tu vas droit au but, et je ne saurais t’en vouloir : j’aurais dû répondre tout de suite. Malheureusement, un impondérable malvenu m’a empêché de participer au forum après la publication de mon article (Désolé aussi de ne pas avoir répondu immédiatement à WESSON)

    Sur le fond, pas totalement d’accord avec toi, mais je te comprends : les dépassements d’honoraires, les dessous de table déguisés en reconnaissance indécente de compétences peuvent rendre suspects des propos comme le mien. Difficile, quand on a été obligé de casquer 500 euros pour se faire opérer d’un truc dont on se serait bien passé, de rendre crédible la montée au créneau d’un médecin.

    Vrai encore que beaucoup de médecins sont des « fils de » et que leurs enfants seront des « fils d’eux ». Mais bon… je connais beaucoup de confrères qui pratiquent leur métier comme il devrait l’être, à savoir plus ou moins comme un sacerdoce, et non pour le profit. Oui, j’en connais plein dont le mobile n’est pas la cupidité, mais la volonté honnête de résoudre des cas médicaux, de combattre la maladie, de soulager la souffrance… En tout cas, c’est ce que nous pratiquons dans un réseau du golfe de Fos, où nous nous attaquons, depuis les années 80, aux maladies professionnelles.

    Ceci étant, mon article a été motivé par les chiffres de l’INSEE, que j’ai puisés dans la revue VIVA, le mensuel des Mutuelles de France. Des chiffres malheureusement sans appel : l’évolution des revenus et du patrimoine montre que les inégalités (en France, mais aussi dans les autres pays) se creusent par le haut. C’est-à-dire que les riches sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus nombreux.

    Un cocktail détonnant.

    Je suis entièrement d’accord avec WESSON lorsqu’il dit que la solution ne viendra pas d’un seul homme, mais d’une forte mobilisation sociale.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre






Palmarès