• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

REM

REM

Passioné de musique, j’apprécie de découvrir ou faire découvrir de nouveaux artistes.
J’apprécie également les voyages, principalement axés sur la nature et les animaux.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 6 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • REM REM 21 octobre 2005 11:18

    C’est exacte, mais certaines administration le regrette...

    ET FONT MARCHE ARRIERE...



  • REM REM 20 octobre 2005 09:25

    Comme je l’ai déjà dit, cette pratique est monnaie courante, comme il est monnaie courante dans certaines régions de métropole de braconner, de chasser en dehors de période... etc.

    REM.



  • REM REM 19 octobre 2005 16:33

    Des chercheurs américains travaillent à la mise au point d’un vaccin contre le virus de la grippe aviaire plus efficace que le vaccin existant et qui pourrait s’adapter aux mutations virales, a indiqué à l’AFP un des scientifiques de l’équipe de recherche.

    En outre ce vaccin sera administré à l’aide d’un adénovirus pouvant être produit plus rapidement dans des cultures de cellules de tissus plutôt que dans des oeufs de poule, la méthode actuelle de production.

    « La production traditionnelle de vaccins dans des oeufs prend environ six mois alors qu’un vaccin cellulaire peut être produit en grande quantité en deux mois », a expliqué Suresh Mittal, un virologue de l’Université Perdue qui dirige cette recherche.

    Ce scientifique a estimé qu’il pourrait soumettre les résultats de ses travaux aux autorités médicales d’ici la fin octobre.

    Selon lui les essais cliniques pourraient débuter peu après étant donné les craintes des responsables sanitaires aux Etats-Unis qu’une pandémie n’éclate à tout moment si le virus devait muter pour se transmettre aisément entre les humains.

    Il a aussi affirmé que ce vaccin à base cellulaire pourrait être plus efficace contre le virus H5N1, responsable de la grippe aviaire actuelle en Asie du sud-est qu’un vaccin prototype développé récemment pour le compte des autorités sanitaires américaines par Sanofi-Pasteur, filiale du groupe français Sanofi-Aventis.

    Ce vaccin sera en effet capable de s’adapter aux mutation du virus qui se produisent fréquemment pour les virus de la grippe évitant ainsi d’attendre des mois pour développer un nouveau vaccin, a-t-il expliqué.

    « Les avantages sont la rapidité et une meilleure réponse immunitaire du corps qui réagit plus naturellement à un adénovirus », a ajouté ce virologue.

    L’adénovirus inoffensif est modifié pour porter un gène qui déclenche dans les cellules du corps humain la production de protéines similaires à celles qui seraient produites s’il y avait une infection avec un H5N1, a-t-il ajouté.

    Le système immunitaire réagit alors en produisant des anti-corps qui attaquent les protéines étrangères.

    Mais même si ce processus de production de vaccin est beaucoup plus rapide, il pourrait déjà être trop tard pour répondre efficacement à une pandémie potentielle, selon Michael Osterholm, le directeur du centre de recherche des maladies infectieuses de l’Université du Minnesota (nord).

    « Le problème c’est que nous avons beaucoup de retard », a-t-il dit alors qu« il n’y a pas suffisamment d’unités de production dans le monde » pour produire assez de vaccins pour protéger les populations si le virus, H5N1, devait muter et devenir très contagieux.

    Jusqu’à présent, le H5N1 touche surtout les volailles dans dix pays d’Asie du sud-est et n’a infecté que 112 personnes dont plus de 60 sont mortes, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

    Toutefois la communauté médicale estime qu’une mutation de ce virus n’est qu’une question de temps. Selon des estimations de l’OMS, une pandémie pourraient faire plusieurs millions de morts en quelques mois.

    Les craintes de catastrophe sanitaire mondiale se sont encore accrues à la fin de la semaine dernière avec la découverte en Roumanie, en Turquie et en Colombie de volailles infectées avec le H5N1 qui est transmis par des oiseaux migrateurs.

    Le H5N1 appartient à la même famille que celui responsable de la pandémie de la grippe espagnol en 1918 qui a fait au moins 20 millions de morts.

    Le Dr. Mittal développe son vaccin cellulaire dans le cadre d’une bourse de recherche de 1,6 million de dollars de l’Institut américain des allergies et des maladies infectieuses (NIAID).



  • REM REM 19 octobre 2005 16:22

    Petite information complémentaire :

    Attitude à adopter face à une personne faisant une crise d’épilepsie...

    Dégagez tout autour d’elle pour lui éviter de se blesser, n’essayez pas de l’immobiliser, faites appeler les services de secours et restez près de la personne pour la surveiller pendant sa crise et lui porter assistance lorsque la crise est passée.



  • REM REM 19 octobre 2005 16:14

    Oui, notement aux Pays-bas, voici l’adresse pour consulter un article du professeur Dominique Belpomme de l’Hopital Georges Pompidou, suite à l’étude réalisée dans l’hopital universitaire de groningen







Palmarès