• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Renée

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 2 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Renée 12 novembre 2008 14:06

    "En effet, on voit mal la justice française, malgré la relaxe récente de Pierre Péan, un détracteur des thèses tutsies (voir Noires fureurs, Blancs menteurs), sortir de ses cartons les preuves de l’implication de Paul Kagamé et de ses sbires dans l’attentat qui a été la cause directe des massacres au Rwanda."

    Ce qui s’appelle un amalgame.

    Le fait que Péan a été relaxé dans un autre débat, c’est un autre problème.

    Même si des tribunaux arrivaient à faire le ménage dans cet invraisemblable imbroglio (qui a été plus génocidaire que qui) cela ne retirerait rien au fait que l’on a pu en France décider dans un prétoire qu’un peuple était "menteur" . Et permettre ainsi, de fait, la publication à venir d’autres poulets de la même veine "journalistique" (voir les sources dudit).

    Et autoriser sur place le pouvoir à faire perdurer la souffrance des victimes qui, faut-il le rappeler, n’ont jamais obtenu réparation. Et ne l’obtiendront jamais à ce train-là. Même pas moralement. Ah toutes ces femmes (représentées par AVUGA) qui n’avaient pour but que de détourner du droit chemin démocratique les politiques et hommes d’affaires vertueux !!! Elles continueront donc à croiser quotidiennement leurs tortionnaires impoursuivis.... parce qu’ils sont trop nombreux !!!

    On a l’habitude en nos bonnes provinces. La littérature coloniale disait le "Kabyle sérieux, l’Arabe fourbe" (cité par Christiane Taubira dans "Rendez-vous avec la République". Pourquoi pas le Tutsi menteur ?

    Pour le reste pas de commentaire.



  • Renée 25 juillet 2008 21:02

    En débat sur Réseau des Bahuts depuis 2003. Exactement en ces termes smiley
    Sauf qu’il y a cinq ans, on passait pour de dangereux agitateurs paranoïaques en axant les échanges à ce niveau. Certains passages du texte de Christian Morrisson (Cahier n°13 de l’OCDE) étaient pourtant explicites : comment supprimer ici ou là mais pas la même chose et pas en même temps pour éviter que les populations fassent des rapprochements et se rebellent. Une destruction "impressionniste" en somme.
    Comment développer, au cas où, des stratégies anti émeutes. Il s’agit donc bel et bien de démolition contre le gré des intéressés.

    La suite logique en est la stratégie de Lisbonne et son "horizon 2010" de nivellement par le bas de tout le système éducatif européen,sous couvert de "réformes".
    Rendre son chien malade, l’accuser ensuite d’avoir la rage et le zigouiller proprement.

    Ensuite, attribuer au secteur privé la réparation des dégâts avec les conséquences sociales que l’on imagine pour les uns et les retombées financières (miam miam) pour les autres.

    On avance, on avance... :o(







Palmarès