• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Reynald

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Reynald 18 juillet 2008 15:59

    Bonjour,

    Je condamne bien sûr les poursuites contre tous ceux qui en Turquie (ou ailleurs) s’élèvent contre la pensée unique.
    Mais cet article est extrèmement partisan et surtout fait silence sur pas mal de faits et ne cherche pas a analyser ni le pourquoi, ni le contexte historique et politique.

    Je connaissais Hrant Dink et un des ses meilleurs ami Baskin Oran est mon ami et éditorialiste sur notre site www.turquieeuropeenne.eu.

    L’auteur oublie de mentionner, par exemple, que Hrant Dink s’élévait tout autant contre les lois mémorielles en France que contre l’article 301 en Turquie "A Istanbul je monterai sur une pierre et je crierai qu’il y eu un génocide arménien et a Paris je monterai sur une pierre pour hurler qu’il n’y en pas eu" avait-il déclaré et écrit dans un de ses éditoriaux d’Agos... Il refusait que les pouvoirs politiques ou judiciaires instrumentalisent la tragédie qu’ont vécue les arméniens.

    La Turquie est en train de retouver la mémoire, évidemment ça se fait dans la douleur... Comment peut-on évoquer ces sujets sans prendre en considération le fait que les peuple turc avait vraiment effacé les évenements qui ont précédé l’avènement de la république de leur mémoire. Comment ? On oublie souvent que la république a changé l’alphabet et que 99,5 % des turcs sont incapables de lire les archives en ottoman. Ensuite, comme dit Baskin Oran en paraphrasant Celal le Barbu "autant d’ignorance ne peut être dû qu’à l’éducation", la construction d’un état nation s’accompagne toujours d’une réécriture de l’histoire qui fait abstraction des minorités et aussi de purifications ethnique et culturelles très radicales. La France en fût précurseur, elle est toujours extrémement jacobine et a aussi mythifié la période révolutionnaire en faisant l’impasse sur l’épuration qui l’a accompagnée et en faisant d’un Napoléon un héros sans tâche qui aurait été dans d’autres circonstances qualifié de tyran et de dictateur sanguinaire.

    Ensuite, pendant des décennies, la Turquie est resté fermée au monde c’est avec l’avènement des moyens de communication modernes satellite, Internet que les citoyens turcs ont pu confronter leur vérité à celles des autres nations et certains ont du mal à remettre en question leur éducation. Tout comme  il a été difficile en France de sortir de nos ancètres les gaulois et du bon vieux temps de colonies... En est-on tout à fait sortis ? Je ne suis pas sur quand je lis certains commentaires...

    Avec l’avènement de la société civile, la Turquie vit sa 2ème révolution, ses intitiateurs souffrent et vont encore souffrir, mais de plus en plus de gens remettent en question les dogmes, personnellement, je suis confiant. Mais en même temps les pays Européens et certains aprrentis sorciers doivent prendre garde de ne pas alimenter le nationalisme turc par des humiliations comme des referendums taillés sur mesure et des lois iniques.

    Il faut dénoncer les dérives de l’état turc, c’est ce que nous faisons mais il faut aussi dénoncer les manipulations de l’opinon et le populisme partout..

    Je cite : "Très bon article, mais attendez- vous à vous faire moinsser par des nostalgiques de dictatures musulmanes. Ici, on n’aime guère les Juifs et Arméniens, frères dans l’âme."

    A quoi rime cette phrase qui vise à victimiser les uns pour mieux accabler les autres ? Pure provocation, on y sent bien par contre une haine à peine retenue des musulmans. Les Turcs et les Arméniens peuvent aussi être des frères comme l’étaient Baskin, Etyen et Hrant.

    Je cite encore : "reconnaissance du génocide Arménien, colonisation de chypre....la Turquie n’avance pas.A quand la création du KURDISTAN en Anatolie ?"  

    Voilà encore le genre d’opinion sans nuance qu’on ne devrait plus lire... Ce charmant "conseiller politique" à la petite semaine voit-il que son souhait signifie une nouvelle purification ethnique de nouveaux drames et massacres ? Pourquoi s’ingénie t’on encore à vouloir séparer les peuples qui vivent ensemble ? Le PKK n’est pas l’ensemble des kurdes ! Ne comprend-on pas qu’une frontière de plus est une source de conflit de plus ? Les populations en Anatolie sont si étroitement imbriquées que bien malin celui qui pourrait lier une ethnie avec un territoire précis, c’est stupide partout dans le monde et encore plus en Anatolie. Mais monsieur souahaite t’il aussi l’indépendance du pays Basque de l’Alsace et de la Bretagne ?

    Chypre ? Si l’UE n’avait pas fait rentrer dans l’Union le sud sans conditions le problème serait probablement règlé...E je ne suis pas loin de penser que pour la mémoire du drame qui a frappé les arméniens, les choses seraient bien plus faciles sans les pressions exercées et surtout s’il n’y avait pas eu les attentats de l’ASALA. Mais si les choses avancent, car en Turquie la presse en parle, ce qui n’était même pas imaginable il y a dix ans et surtout le livre de Zarakoglu ne serait même pas sorti. Ne mettons pas la charrue avant les boeufs c’est maintenant que les questions sont posées et que le débat commence...

    Le France à aussi quelques problèmes avec sa mémoire, mais il est bien plus important pour elle de s’occuper de la mémoire des autres... Diversion ? Il n’existe pas pas de nation ayant les mains propres et les plus acharnées à donner des leçons sont souvent dont le passé est le plus souillé. On attend toujours un mea culpa des états européens pour leur rôle actif dans les purifications ethniques qui ont suivi (et précédé) la 1ère guerre mondiale.

    J’invite les lecteurs à diversifier leurs sources avant d’avancer n’importe quoi et de ne pas faire une confiance aveugle aux médias qui ont pignon sur rue ou pire d’avaler les "prêt à penser" de telles ou telles chapelles politiques...







Palmarès