• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Richard Baudinier

Richard Baudinier

Cadre dans un grand groupe international, je suis passionné par le suivi de l’actualité française et internationale.

Tableau de bord

  • Premier article le 25/06/2005
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 3 8 90
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique






Derniers commentaires



  • Richard Baudinier Richard Baudinier 11 décembre 2008 17:36

    Ce n’est pas aussi simple. Reprenon par exemple ce que dit la Wikipedia au sujet des différents tests qui ont été faits sur la reproductibilité de la mémoire de l’eau de Benveniste (c’est moi qui met en gras) : 

    La reproductibilité de ces expériences nécessite donc un respect strict du protocole expérimental, ce qui est le préalable incontournable à la critique positive ou négative de ce travail. En 1993, une équipe utilise le même protocole expérimental et ne parvient pas à reproduire les résultats[2]. La difficulté à reproduire systématiquement les expériences constitue le principal reproche adressé à cette étude par la communauté scientifique. Pour cette raison, les expériences sur la mémoire de l’eau sont classées par de nombreux observateurs dans la catégorie des pseudo-sciences.

    L’utilisation d’une méthode de comptage donnant moins de faux positifs et éliminant l’influence de l’expérimentateur — cytométrie en flux — a permis au groupe de scientifiques dirigés par le Dr Madeleine Ennis de publier un article en 2001 dans lequel les résultats sont conformes à ceux obtenus par Jacques Benveniste[3],[4], alors que Madeleine Ennis s’était déclarée « très sceptique quant au travail de Jacques Benveniste ». Madeleine Ennis déclara le 15 mars 2001 dans The Guardian : « Les résultats m’obligent à remettre en question mon incrédulité et à chercher une explication logique à ce que nous avons trouvé. »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9moire_de_l%27eau#Un_protocole_exp.C3.A9rimental_controvers.C3.A9



  • Richard Baudinier Richard Baudinier 22 octobre 2008 20:07

    Oui on peut faire "beurk" et mettre en avant la vie privée. Mais c’est pas de la vie privée. Ca reste qu’il s’agit d’une tentative de viol sur une journaliste de 24 ans à l’époque et qui débutait. D’ailleurs, aujourd’hui même Ardisson confirme et en rajoute une couche :

    « DSK doit se faire soigner ! »

    Sur les accusations concernant Dominique Strauss-Kahn et ses relations « intimes » avec des subordonnées au FMI : « Tout le monde le savait. Moi, j’ai 14 copines qui me disent « Il a essayé avec moi ». En même temps, c’était le danger pour lui d’aller aux Etats-Unis, parce qu’en France ça fait partie du paysage, là-bas ils rigolent moins. Je pense que ce type-là a une maladie  : on peut aimer ça, mais à ce niveau-là... Il faut qu’il fasse une cure ! Ce qui est très beau, c’est Anne Sinclair qui dit « On s’aime comme au premier jour ». Ce n’est pas du tout crédible mais ça montre un beau dévouement ».

    http://www.rmc.fr/edito/info/62786/ardisson-balance-tous-azimuts/

    Et aussi en video ici :
    http://www.rmc.fr/blogs/lesgrandesgueules.php?post/2008/10/22/Thierry-Ardisson-DSK-tout-le-monde-le-savais-a-ce-niveau-il-a-une-maladie

    Donc à mon avis tout ce qui est raconté dans l’article est hautement probable. Tous les journalistes parisiens sont au courant depuis longtemps... 



  • Richard Baudinier Richard Baudinier 22 octobre 2008 13:28

    C’est déjà le cas dans l’autre article qui est à la Une d’AgoraVox à côté de celui-ci et qui me semble une sorte de contre-poids avec un point de vue différent :

    DSK victime de lui-même ou d’une opération de déstabilisation ?

     


  • Richard Baudinier Richard Baudinier 17 octobre 2008 00:27

    A compléter avec ce qu’on lis également sur cet autre article de la Wikipedia et qui devrait faire réflechir nos "censeurs" de la pensée :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89coles_Steiner#France

    Les écoles Steiner-Waldorf de France ont été placées dans une position difficile à la suite du rapport interministériel français (MILS, 1999) sur « les sectes et l’argent » qui classa l’anthroposophie dans les mouvements sectaires.

    Outre les tarifs des scolarités, ce rapport reprochait aux écoles leurs choix pédagogiques reportant certains apprentissages après l’âge de sept ans, et accusait les écoles de maltraitance[45]. Suite à ces allégations, quatorze des dix-sept écoles Steiner françaises furent inspectées simultanément le 14 décembre 1999[46] Aucune mesure n’a été prise contre les écoles suite à ces inspections ; Jack Lang, alors ministre de l’éducation écrit en juillet 2001 que les contrôles n’ont pas révélé de pratiques à caractère sectaire[47].

    Après la présentation de ce rapport sur France 2, la fédération des écoles Steiner a porté plainte pour diffamation contre le député Jacques Guyard, rapporteur de la MILS, qui, condamné en première instance, est ensuite relaxé en appel. La Cour d’appel a en effet jugé que les propos en question étaient bien « diffamatoires » mais a relaxé Jacques Guyard en raison de sa « bonne foi », et parce que « Le juge n’est pas lié par les conclusions d’une Commission d’enquête et ne peut donc pas se prononcer sur la qualité des investigations menées par l’enquêteur »[48].

    En 2001, Jack Lang, ministre de l’éducation nationale de l’époque, envoya au président de la fédération des écoles Steiner de France un courrier [49] précisant que "les contrôles diligentés par Monsieur l’inspecteur général (...) n’ont pas révélé de pratiques à caractères sectaires (dans les écoles Steiner françaises)". La présidente de l’association UNADFI, Janine Tavernier, démissionna suite aux controverses sur son soutien aux écoles Steiner-Waldorf et déclara [50] « De plus en plus, les gens voient des sectes partout. (...) Nous ne nous intéressons qu’aux victimes et nous n’en avons jamais reçu des écoles Steiner. Je trouve cela anormal qu’elles soient cataloguées comme sectes et que l’on me reproche de les soutenir car mes petits-enfants y sont éduqués. ».


    Ces fous furieux ont réussi à penser que Janine Tavernier qui a toujours lutté contre les dérives des sectes faisait aussi partie d’une secte car ses petits enfants ont été éduqués dans une école Steiner !! Orn en tant que présidente de l’UNADFI elle n’a jamais reçu une seule plainte ! Dans un monde peuplé uniquement avec des Reneves et des Léons nous serions tous au ban de la société, accusés de faire partie d’une secte... Allons vite à l’église ou en synagogue espier nos fautes.... car elles ne sont sûrement pas des sectes.... elles ne sont pas intéressées par l’argent et le pouvoir.... mais pas du tout... 



  • Richard Baudinier Richard Baudinier 16 octobre 2008 19:23

    Renève, vous me faites froid dans le dos....

    En suivant votre logique je propose aussi qu’on demande au ministère de l’intérieur quel type d’article on a le droit de publier ou pas sur AgoraVox. Je pense que le président Sarkozy et ses commissions devraient fixer la ligne éditoriale non seulement des médias traditionnels mais aussi des sites web comme AgoraVox....

    Vos raisonnements qui appellent à la censure font peur... Vous reniez même le principe de journalisme participatif et de liberté d’expression. Ici un auteur publie un article et les commentateurs réagissent et critiquent... C’est la règle du jeu. Sinon, il faut s’abonner à Libé et au Figaro.

    Selon votre nouvelle formule il faudrait qu’une commission, dont vous pourriez faire partie je suppose, décide ce qu’on publie ou pas... Génial...

    Sinon, pour ce qui concerne les accusations de sectarisme ils suffit de faire quelques recherches sur le net, pour voir qu’elles n’ont plus été reprises par la Miviludes et qu’elles sont même invalidés par des jugements en Belgique si j’en crois cet extrait de Sante.net :

    "L’anthroposophie n’est pas une secte dangereuse, c’est la cour d’appel de Bruxelles qui l’affirme. Elle vient ainsi contredire une brochure antisecte diffusée par la Communauté française [tiens, tiens !] dans les écoles de Bruxelles et de Wallonie. La Cour interdit la diffusion de ce document.” (...) La brochure mise en cause, éditée en 1997, était intitulée “Gourou, gare à toi !” et assimilait l’anthroposophie à une secte dangereuse. La Cour a sagement statué que le fait de dispenser un enseignement plus ou moins secret ne donne pas à un mouvement ésotérique un caractère dangereux ou nuisible. La France a décidément le pompon dans le domaine des poursuites antisectes injustifiées, et la brochure en question n’hésitait pas à imprimer des rumeurs infondées."







Palmarès