• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Rincevent

Rincevent

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1602 0
1 mois 0 17 0
5 jours 0 1 0

Derniers commentaires



  • Rincevent Rincevent 17 août 11:32

    Guilluy, comme Michéa, des analyses dissonantes, dérangeantes, qui mettent à mal le discours officiel tenu par les principaux partis politiques. Ces mêmes partis qui, une fois au pouvoir, bricolent des « solutions » cosmétiques en refusant d’aller voir au fond des problèmes. Continuons comme ça et le FN finira par arriver au pouvoir, même sans un programme crédible.



  • Rincevent Rincevent 12 août 18:19

    « les USA doivent le plus longtemps possible maintenir leur hégémonie militaire ». Bien sûr, mais leur problème est qu’ils ont quelques nouveaux soucis techniques et financiers (malgré un budget de 611 milliards de dollars en 2016).

    1) Le chasseur F35, qui devait être l’arme absolue, accumule les problèmes et devient un gouffre financier. Il n’est pas prêt d’être opérationnel.
    2) Le F22, pas si furtif que ça, puisque détecté par les nouveaux radars à haute fréquence, ce qui lui fait perdre beaucoup de son intérêt.
    3) Le destroyer Zumwalt, (32 exemplaires prévus, au final 3 seulement), qui semble sorti tout droit d’une BD de science-fiction. En service depuis peu, il est déjà tombé deux fois en panne.
    4) Les Littoral Combat Ships et le tout nouveau porte-avions Gerald Ford ont des soucis également.

    Sur le F35 : http://branchez-vous.com/2015/07/17/le-f-35-lightning-ii-lavion-de-trop/ - http://www.slate.fr/story/54637/le-f-35-la-ruine-du-pentagone
    Sur la Marine : http://www.opex360.com/2016/11/23/mois-apres-sa-mise-en-service-le-destroyer-futuriste-americain-uss-zumwalt-en-panne/



  • Rincevent Rincevent 11 août 13:57

    Mais combien disposent d’un véritable regard ? C’est bien le problème au départ. Aucun matériel, aussi coûteux soit-il, ne fera de vous un bon photographe si vous ne « voyez » pas votre environnement. J’ai eu l’occasion jadis de faire un stage photo d’une semaine, pour tirer le meilleur parti de mon premier appareil « sérieux », un 24X36 semi-automatique. L’intitulé était « Initiation à l’expression par la photographie », c.a.d : 1) apprendre à voir, 2) avoir une (des) intention(s) sur le sujet, 3) arriver à les traduire au travers des possibilités des matériels (appareils, agrandisseurs, papiers différents).

    Avec cette démarche, tous nos beaux appareils sont restés dans les sacs pendant les 3/4 du stage ! A la place, des travaux pratiques comme, par exemple, la construction d’un sténopé : http://www.galerie-photo.com/stenope.html puis prises de vues et développement avec la chose. 2 jours inoubliables pendant lesquels j’ai vu des boites passer par la fenêtre (un peu d’énervement…) mais, à la fin, les fondamentaux comme les temps de pose et la profondeur de champ n’avaient plus de secret pour moi.

    Tout ça c’était du temps de la pellicule argentique, où mitrailler ayant un coût certain, on ne déclenchait pas à tout va. Maintenant on peut tirer sur tout ce qui bouge en pensant que, sur le nombre, on en aura bien une ou deux de potables…



  • Rincevent Rincevent 9 août 12:13

    @foufouille

    Le problème des coquilles trop fines est directement lié aux méthodes d’élevage. Comment la poule d’élevage industriel, coincée dans son hangar, pourrait-elle trouver des petits cailloux ? Impossible. Ce genre de luxe est réservé à ses consœurs disposant d’un parcours extérieur. La coquille d’huitre a surtout comme but premier de renforcer le calcaire de la coquille, pour réduire le taux de casse pendant la ponte et les manipulations/transports.

    Après, en apport de protéines, le rapport qualité/prix d’un (bon) oeuf est imbattable. 2 œufs = 100 gr de viande.



  • Rincevent Rincevent 9 août 11:39

    @olivier cabanel

    L’élixir du révérend père Gaucher : sans doute la nouvelle la plus drôle des Lettres de mon Moulin. Ou comment faire cohabiter une réalité incontournable (la survie économique d’une communauté de moines) avec l’inconvénient qui tombe sur l’un d’entre eux (l’alcoolisation du distillateur). Je l’avais lu enfant et je ne l’ai jamais oublié.

    https://fr.wikisource.org/wiki/Lettres_de_mon_moulin/L%E2%80%99%C3%A9lixir_du_P%C3%A8re_Gaucher

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès