• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

RobC

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • RobC 23 janvier 2008 11:04

    Bonjour,
    je découvre AgoraVox ce jour, parmi mes articles sélectionnés celui-ci qui parle d’une ville, à travers son maire, où j’ai passé 15 jours de vacances cet été, et y ayant un membre de ma famille et quelques ancêtres, une ville que je connais un peu donc.
    Je regrette de trouver dans un media qui se dit d’information un article autant politiciennement engagé, donc sujet à caution. Les faits d’abord, ensuite les commentaires strictement politiciens même de l’auteur, en zone commentaires me semblerait plus honnête, puisque nous avons maintenant de la place pour cela.
    Cela ne m’incite pas trop à continuer à lire les articles d’AgoraVox, mais je vais quand même faire l’effort, peut-être que cet article n’est qu’une exception.
    Je n’habite pas Nantes, vous l’avez compris, mais dans une ville ou la Culture est bouffée par le foot et le bretonisme, ici on étouffe face à ces comportements. Alors pourquoi pas partir dans le coin de Nantes, où je viens de temps en temps, l’ambiance m’y semble bien plus ouverte, bien sûr il reste à vérifier, en particulier, que ce que le visiteur voit n’est pas qu’une façade, comme dans beaucoup d’endroit hélas.
    Une première remarque sur l’une des "dénonciations" de l’article : "la délation" des opposants qui aurait été demandée par Ayrault, je ne sais pas ce qu’il en est réellement, vu que je ne fait pas confiance à cet article, mais si c’est absolument exact, cela me semblerait d’abord le signe que la parole libre dans le PS Nantais semblerait plutôt éteinte, car sinon bien entendu que les militants PS parleraient des affrontements politiques avec leurs adversaires dans les divers quartier, rien de plus normal que de parler des désaccords et conflits avec tel ou tel groupe ou individu en les nommant évidemment, sinon difficile de comprendre de quoi on parle. Bien entendu un fichage spécifique, fort probablement informatique de plus, c’est à dire au moins une ou plusieurs listes comprenant des indications quelconque signifiant "opposant" ou quelque chose dans ce goût, est absolument condamnable, tout comme l’intention et même la simple idée de le faire. Mais je note surtout que si Jean-Marc Ayrault a bien demandé des listes cela signifie :

    - soit que personne ne lui a rien dit parce qu’en fait personne ne s’oppose, et qu’il a besoin de se fabriquer une opposition - soit plutôt qu’il y a une coupure entre la direction et les adhérents/militants et aussi la population, et que la simple discussion démocratique, absente, ne peut donc rien lui faire remonter. Coupure pouvant être la marque d’une tyrannie, pouvoir faible en réalité qui ne s’appuie pas sur un accord profondément démocratique. Mais ce pouvoir s’appuie sur une machinerie institutionnelle et économique qui fonctionne sur des tabous, des censures et l’écrasement de l’expression, voire des structures d’oppositions, par le silence médiatique et par les "lois" européennes, relayées par les modifications des lois et de la Constitution, françaises, de toute opposition qui ne soit pas celle du Roi.
    Mais Nantes n’est pas son maire, ni son oligarchie.







Palmarès