• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Robert

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 12 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Robert 27 avril 2012 01:13

    Les français vont surtout crever de la rigueur budgetaire que Hollande devra imposer à l’opposé de la moindre de ses promesses.


  • Robert 27 avril 2012 01:09

    En quoi y a-t-il urgence ?
    On n’attend pas d’un politique qu’il prenne des décisions à chaud. C’est bien justement ce qu’on reproche à Sarkozy, non ?
    Bayrou a légitimement le droit de peser le pour et le contre.


  • Robert 27 avril 2012 01:07

    Objection !
    Bayrou n’a pas raté sa campagne, il a été censuré par les média. C’est différent !
    Et pour cause, il portait deux gros handicaps :
    - son projet d’extraire les média de l’influence des grands groupes industriel (Bolloré, Bouygues...). Cela n’a évidemment pas plu aux ténors de l’info, ces pourritures grasses que sont les journalistes politiques qui nous imposent leur interprétation plutôt que de nous livrer l’information.
    - sa campagne était basée sur la vérité dite aux français, dans toute sa complexité que les média n’ont pas su (voulu) transmettre au peuple, et surtout une vérité plutôt moins rose ou bleue que les démagogues tout autour.

    Bilan, Bayrou a essayé d’élever le niveau de la campagne (le produire en France, le redressement du niveau de l’Education Nationale.... thèmes repris par les ténors) et s’est opposé becs et ongles aux discours démagogiques de Hollande (et Mélenchon anecdotiquement) et de Sarkozy, les 2 gros menteurs qui ont bâti leur programme sur une croissance que nous n’auront pas.

    Aujourd’hui Bayrou est attendu sur un choix entre deux menteurs, lui qui s’est efforcé de dire la vérité. C’est pas simple !

    Pour les valeurs personnelles je ne vois pas comment il pourrait soutenir Sarkozy alors qu’il a très tôt dénoncé les dérives du système Sarkozy (livre « Abus de pouvoir » en 2007). Pour le redressement de la France, je ne vois pas trop comment il pourrait soutenir Hollande à part en lui demandant de ne pas appliquer son programme (ce qui sera évidemment le cas).


  • Robert 26 avril 2012 00:50

    Cette proposition de donner le droit de vote aux élections locales à des étrangers tombe bien mal, alors que 20% des français ont osé voter Le Pen, et qu’une bien plus grande proportion n’ose pas voter Le Pen mais supporte de moins en moins la présence très visible de certaines minorités.

    Vous habitez à Montreuil ? Bobigny ? Sarcelle ? Vous faites partie de ces rares français blancs qui supportent encore les voitures arrêtées au milieu de la route pour discuter avec un pote, qui se font passer devant dans le bus avec un regard noir en guise de merci, qui entendent à longueur d’année des conversations super bruyantes tenues à 30 mètres de distance par deux copains en langue étrangère....etc.
    Les français se sont habitués, ont accepté les différences, et en sortiront grandis car plus compréhensifs de l’autre.

    Mais cette proposition va à contre-courant du bon sens. Au contraire, il faudrait rappeler les DEVOIRS de l’étranger sur le sol français.

    La gauche ne parle que de DROITS, c’est une grosse erreur, y compris pour le petit blond au premier rang qui finit par croire qu’insulter un prof c’est pas grave.

    Je pense au fond que si Hollande veut donner le droit de vote aux étrangers c’est essentiellement parce que les étrangers ont intérêt à voter à Gauche !!!!


  • Robert 26 avril 2012 00:40

    Quand les étrangers auront le droit de vote et en auront fait un usage judicieux, les français redécouvriront peut-être que voter n’est pas manifester une frustration en donnant sa voix à des politiciens démagogues. Voter c’est aussi donner après mûre réflexion une impulsion vers un avenir réaliste plutôt qu’un autre.







Palmarès