• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

rodrigue

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 02/12/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 21 22
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • rodrigue 10 décembre 2010 15:22

    En ce jour mémorable de célébration des droits de l’homme à l’échelle internationale comme la grande presse et les grands médias sont infiniment discrets à propos de la situation en Chine, je tiens ABSOLUMENT à signaler le cas du dissident Liu Xiaobo qui mérite incontestablement le prix Nobel de la Paix à l’instar d’Obama voire d’Henri Kissinger philantrope bien connu et bienfaiteur du Chili.

    Et bravo à l’immense courage dont le rédacteur du présent article fait preuve à l’instar du comité norvégien !
    Vraiment quelle audace !

    A l’occasion je tiens par ailleurs à dénoncer la propagande internationale éhontée dont bénéficient en ce jour 5 cubains emprisonnés depuis plus de 12 ans aux Etats-Unis et qui vise à salir la réputation de la plus grande démocratie du monde.

    Les ennemis de la liberté, de la démocratie et des droits de l’homme se réfugient dans des sites internet comme « Changement de société »  :
    http://socio13.wordpress.com/2010/12/06/10-decembre-journee-internationale-des-droits-de-l%E2%80%99homme-5-jours-pour-les-5/#more-27975
    et le site « Grand Soir » où sévissent des complotistes du genre Noam CHOMSKY qui osent mettre en cause le désintéressement total des interventions étatuniennes dans le monde et leur souci impartial de la justice  :

    http://www.legrandsoir.info/Chomsky-la-sauvagerie-de-l-imperialisme-etats-unien.html

    G. Rodriguez



  • rodrigue 23 juillet 2010 11:41

    Merci pour ce très bon article.
    Effectivement il y a montée des périls (convergence irréfutable des signes) dans le silence écrasant des grands médias et malheureusement des « grands » partis fuusent-ils de gauche.
    Comme si la nécessité de crever le silence sur les actuels préparatifs qui concernent plusieurs fronts et zones de fracture et de dénoncer les mensonges faits aux peuples qui accompagnent ce genre de situation dangereuse ne nous concernait pas !
    Alors que le seul moyen que nous ayons à notre place de contribuer à peser sur les évènements c’est effectivement ET de rendre visible ces préparatifs de guerre ET de dénoncer les mensonges justificatifs des agressions en préparation (cf les armes de destruction massives pour l’Irak et actuellement le risque d’accès de l’Iran à la bombe nucléaire ; pour le démontage de ce mensonge se reporter à l’article de Thierry MEYSSAN, « Qui a peur du nucléaire civil iranien ? » adresse :

    http://www.voltairenet.org/article166133.html#article166133

    Lucidité pour les peuples, intelligence collective, intervention sur des questions qui semblent réservées aux « élites » et aux stratèges et qui de fait concernent directement notre avenir immédiat et celui de l’humanité.

    Gilbert Rodriguez



  • rodrigue 12 juin 2010 16:36

    Effectivement je préfère débattre du fonds et des idées que de qualifier les personnes.

    Ce qui n’empêche d’avoir des jugements sur les actes et le contenu des interventions de chacun.

    Je suis en train de lire le livre de Jacques ATTALI et parallèlement j’entends ses interventions dans les médias ... qui sont fort nombreuses sans que les voix différentes (ALLAIS, LORDON, A-J HOLBECQ et Ph. Derruder : « La dette publique, une affaire rentable ; A qui profite le système ?) aient elles la possibilité d’accéder aux canaux de diffusion dominants.

    Pour l’heure donc j’en conclue que fondamentalement la thèse d’ATTALi verse en faveur des détenteurs de la dette et qu’il écarte toute tentation de refuser de la payer sans faire référence par exemple effectivement à l’Argentine qui est sortie de la crise et a renoué avec la croissance précisément parce qu’elle a exigé de ses créditeurs une restructuration de ladite et donc qu’elle ne s’est pas laissé intimider par ses créanciers.

    Bien que comme de nombreux économistes pourtant ardents partisans du système il reconnaisse que les plans de rigueur risquent de déboucher sur une déflation générale il préconise une politique de rigueur pour peu qu’elle soit perçue comme juste à défaut de l’être réellement.

    Traduction perso : pour que les peuples acceptent la potion amère il faut des mesurettes s’en prenant à la marge à des personnes ou à des corporations afin que l’injustice fondamentale, la caractère prédateur du système ne soit pas perçu (dernier exemple, la publicité faite au cas Christine BOUTIN).

    De la même manière que les caméras se braquent sur le cas KERVIEL pour tenter d’éviter le débat sur le fonctionnement du système lui-même.

    Et où le peuple pourrait s’apercevoir qu’effectivement la dette est apparue et s’est creusée non en raison de la croissance irraisonnée de la dépense publique (qui entre parenthèse sert entre autre à financer les hôpitaux, l’école, la poste ...) MAIS à partir du moment (1073) où l’état (sous POMPIDOU/GISCARD) s’est vu interdire la possibilité d’emprunter comme à l’habitude auprès de la Banque de France.
    Orientation confortée/cablée dans le traité de Maastricht et le Traité de Lisbonne montrant de ce fait la collusion profonde entre les »élites« politiques et économiques européennes face aux peuples au-delà des désaccords d’intérêts nationaux qui peuvent les opposer.

    Livrant ainsi aux intérêts privés, et aux banques la capacité régalienne de battre monnaie ; plaçant ce faisant les états sous tutelle des marchés financiers.

    Alors oui, la question du refus de reconnaître cette dette fabriquée, d’affaiblir les marchés financiers en vue de briser leur domination sur les états et les peuples est bien à l’ordre du jour.

    Et c’est sans doute, ce qui à mon avis tracasse les gens comme Jacques ATTALI comme ce qui explique la large publicité faite à ses »recommandations".

    Gilbert RODRIGUEZ



  • rodrigue 13 avril 2008 11:34

    j’ai suivi le lien pour consulter l’article concerné.

    Il est certes argumenté, mais souhaitant régir à l’argumentaire de l’auteur Leslie Goldfin j’ai eu la désagréable surprise de constater qu’à l’inversed’Agoravox et du blog lui-même de Mélenchon il n’est pas possible d’intervenir sur le site de Mediapart sans être passé par la case abonnement.

    Et si l’auteure se réserve le droit de répondre abondament à l’argumentaire de Jean-Luc Mélenchon ainsi qu’à un certain nombre de commentaires du post sur Agoravox, on ne trouve sur le site de Mediapart pas l’ombre d’un autre commentaire.

    Belle leçon de démocratie !



  • rodrigue 10 avril 2008 13:18

    c’est de l’Irak évidemment dont je parle concernant l’intervention américaine

Voir tous ses commentaires (20 par page)

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Europe






Palmarès