• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

roger gonnet

Ancien dirigeant fondateur du centre de profit scientologie de Lyon, j’avais également atteint le niveau de soi-disant conscience spirituelle "OT 7"

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 15 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • roger gonnet 25 septembre 2009 06:58

    Je suis Roger Gonnet et je somme le scientologue anonyme qui a signé « Louis B » de retirer ses mensonges grossiers sur mon compte. J’en relève un : JAMAIS je n’ai dit avoir dépensé 300000 euros en sciento, le soi-disant étudiant en journalisme ne comprend même pas le français. Jamais non plus je n’ai dit que qqun avait fait OT 8 à OT XV, sachant parfaitement que ces niveaux n’ont JAMAIS été écrit par Hubbard, et encore moins, délivrés dans des organisations scientologues.
    Je vous somme de retirer l’ensemble de l’article, dont je ferai un critique plus complète, sans quoi je vous assigne en justice. On sait bien que les scientologues sont crétinisés au point de croire leurs propres mensonges, mais je ne laisse plus rien passer, vous êtes prévenu.



  • roger gonnet 6 juillet 2009 20:56

    Voyons, Agora vox, il « faudrait » avoir la même tactique que les scientologues, à savoir : essayez donc de poster un message pas vraiment gentil pour l’ecroquerie en question sur les sites de Messieurs Alain Frank Rosenberg, patron du Celebrity centre de la secte, ou de Danièle Gounord, ex-porte-parole de la secte, ou de « Eric Roux » nouveau « président » du système scientologue rue Legendre, vous verrez que c’est non seulement impossible, mais qu’on ne vous dira pas même que votre message est refusé !

    Il faut pratiquer de même avec eux en leur répondant : « Si vous refusez aux humains les droits les plus élémentaires d’expression et de liberté, nous allons devoir faire de même envers vous. »

    Donc, pour les principaux chefs de l’escroquerie en question, la prison ferme, comme pour leur patron L. Ron Hubbard, condamné à 4 ans fermes en 1978 à Paris, 13e chambre correctionnelle, pour escroquerie... liée à son implication directe dans la secte criminelle et ses crimes.



  • roger gonnet 11 février 2009 20:52

    Que l’on puisse reprocher à une émission de télé de ne pas avoir compris l’ensemble des éléments constitutifs de la scientologie me paraît tout à fait inutile : cet auteur a dit-il quitté la secte en 1987. Qu’il estime que certains exercices sont amusants et efficaces st une chose, mais je crains qu’il n’ait qu’une connaissance superficielle du sujet.
    Car en même temps qu’on "s’amuse" à des exercices efficaces, la secte vous bourre le crâne de pseudo-sciences, de contre-vérités, de promesses malsaines, et même, de buts malfaisants pour l’humanité, en plus de son vocabulaire destiné à faire de l’adepte une machine à penser et parler scientologie, et donc, à vivre en dehors des réalités.
    Si la scientologie a réussi à obtenir une épouvantable réputation à peu près partout où elle s’est installée, ce n’est pas par hasard : c’est le groupe le plus secret et le plus espionnant qu’on puisse imaginer. Dernière preuve apparue ? la secte fabrique son quatrième souterrain blindé dans le désert http://www.foxnews.com/story/0,2933,490844,00.html, soi-disant pour entreposer des documents. Des dossiers de chantage serait sans doute mieux adapté vu les habitudes maffieuses qu’a toujours appliqué le groupe "en toute bonne foi" à ceux qui le débinaient. Je ne peux donc guère être d’accord avec quelqu’un qui croit encore qu’il existerait une scientologie valide et une autre qui serait celle pratiquée.
    On pourrait sans doute, après avoir supprimé un bon 90% des écrits d’Hubbard et de son successeur, puis réécrit après vérification tout ce qui resterait, en sortir quelques éléments valables. Mais c’est bien tout, car le reste est tellement infesté de la pensée guerroyère et dominatrice du despote fondateur, que cela transparait même dans l’apparente gentillesse d’une partie des membres de la secte.
    Pour conclure, le fait que cet auteur ait quitté la sciento en 1987 m’amène à l’un des arguments que je préfère avancer face aux prétentions de validité des écrits d’Hubbard : en 59 ans d’existence, quelques 3 ou 4 millions de personnes ont reçu un ou plusieurs cours de la secte. Il en reste probablement 40 ou 50000 qui sont encore actifs. le taux d’échec de la plus grande découverte de l’homme depuis celle de la roue, comme l’a dit Hubbard, est donc d’au moins 98-99%.
    Une sinécure qui ne cessse dempirer, puisque les membres des débuts avaient besoin de prendre quelques dizaines d’heures de "services" pour quelques milliers de Francs, tandis que les membres actuels, qui ne vont pas mieux que ceux d’avant, dépenseront plusieurs centaines de milliers d’euros et mettront des années à plein temps pour parvenir à ce qu’on leur annonce comme le début de la vraie acquisition de capacités hors du commun...



  • roger gonnet 27 juillet 2008 10:45

    J’ai fondé voici plus de trente ans l’ancètre du CCDH à Lyon : ça s’appelait la "Ligue Pour Une Justice Honnète" ; tout comme le CCDH, le but consistait à taper sur la société (justice, psychiatrie, médecine) afin de conquérir la planète au moyen des "techniques" du gourou Hubbard.
    La réalité derrière tout ça est particulièrement sinistre, puisque la scientologie n’a cessé de démontrer depuis ses débuts qu’elle se fichait éperdüment des résultats de ses activités, aussi longtemps que l’argent rentre. J’en sais quelque chose, pour avoir aussi été le fondateur de l’organisation à Lyon (d’abord à Sarcey, puis à Neuville, où nous occupions un bâtiment de 1100 m2 en 1980-1983).



  • roger gonnet 20 mars 2008 15:14

    Je suis bien d’accord : la formation "religieuse" de la secte scientologue à laquelle M. Roux appartient fabrique des "ministres" "pasteurs" de son "église" en une semaine environ. Je le sais pour avoir été "ordonné" il y a plus de trente ans, après un cours qui m’a demandé six ou sept journées de travail, et encore, je parlais mal anglais à l’époque, et il fallait se farcir un ouvrage sur l’histoire des religions dans cette langue, ce qui m’a pris la moitié de ces quelques jours.

    On ne peut donc espérer qu’une connaissance extrèmement parcellaire de la religion et du fait religieux de la part de ceux qui se sont fait prendre aux mensonges de M. Hubbard, le gourou de la secte, et les solutions des scientologues sont toutes prémâchées par les services spéciaux (OSA) du mouvement.

    La scientologie traîte d’ailleurs presque exclusivement du mental et de l’intellect - à la façon d’Hubbard - tandis qu’elle ignore selon moi pratiquement tout du fait religieux, de la prière, du spirituel.

    J’y ai passé 8 ans et j’ai atteint son plus haut grade, et j’en discute depuis plus de 11 ans au moins 2500 heures par an sur Internet et au dehors.







Palmarès