• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

ROOS FRANCOIS

Travaillant dans le secteur immobilier, dans lequel je suis actif depuis une trentaine d’année.

Tableau de bord

  • Premier article le 02/08/2008
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 1 8
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • ROOS FRANCOIS 2 août 2008 17:51

    J’ai lu avec intérêt votre réaction à mon article. Mais je suis, tout comme vous, particulièrement attaché à la liberté procurée par la voiture…

     

    Si nous voulons pouvoir continuer à utiliser des voitures individuelles il faut remédier à quelques un de leurs inconvénients : la pollution (le diesel n’est pas le meilleur moyen de réduire la pollution notamment à cause des particules) et la consommation. En ce qui concerne la consommation la voiture hybride est le meilleur moyen d’aboutir. L’énergie étant récupérée lors des descentes et lors des freinages plutôt que d’être perdue sous forme de chaleur et de particules (pollution).

     

    Les algues ont des rendements (à poids équivalent) de l’ordre de vingt fois supérieurs à ceux des autres plantes.

    Si vous vous donnez la peine d’aller voir la façon dont elles sont produites (par exemple http://www.algaelink.com/tubular_photo_bioreactor_systems.htm et http://www.youtube.com/watch?v=_ToojK_MJd0&feature=related)

    vous pourrez alors vous rendre compte par vous même qu’elles ne nécessitent pas d’exploitation de grande ampleur et qu’une installation à l’échelle d’une ou de quelques habitations est envisageable ou devrait l’être dans un futur plus ou moins proche.

    Ces installations n’utilisent que de la lumière (énergie solaire), de l’eau (qui peut-être de l’eau de pluie bien évidemment, voire - et c’est là également l’un des grands intérêts des algues – de l’eau de mer) et du CO2. Bien évidemment les algues poussent ailleurs que dans des bioréacteurs mais il faut un bioréacteur pour accélérer leur croissance par l’adjonction de CO2. un bioréacteur étant essentiellement un tube transparent (mais un simple sac transparent en plastique fonctionne également très bien).

     

    Pour le reste c’est à dire pour l’extraction de l’huile à partir d’algues peut-être est-ce plus difficile qu’à partir d’huile… cela ne veut certainement pas dire que l’extraction n’en est pas possible, même à titre individuel.

     

    Mais pouvons-nous ignorer les hausses de prix des produits agricoles ? Et les famines qui en découlent…

     

    D’autre part mon propos ne se limite pas uniquement, vous l’aurez compris, aux voitures. Il s’agit de trouver une ou des solutions au transport, à la production d’énergie (électricité – il n’y a pas que l’atome, même si je n’y suis pas opposé, tant qu’il n’y a pas d’alternative crédible –) au chauffage des habitations etc…

     

    Enfin l’idée d’utiliser le CO2 en circuit fermé pour éviter les concentrations de pollution, notamment dans les villes semble fort séduisante (il ne faut pas négliger l’impact de la pollution sur la santé et l’explosion des maladies qui y sont liées – en ce compris les cancers –).

     

     

     

     

     

     

     

     







Palmarès