• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Rudy Reichstadt

Rudy Reichstadt

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 18/01/2007
  • Modérateur depuis le 19/12/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 14 624
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires


  • Rudy Reichstadt Rudy Reichstadt 5 juin 2010 11:09

    Votre texte est très intéressant M. Starbensky. Ce genre d’article est hélas trop rare sur AgoraVox...


  • Rudy Reichstadt Rudy Reichstadt 5 juin 2007 15:34

    Répondre aux arguments de Thierry Meyssan reviendrait à entrer dans son jeu, à nourrir un débat imposé par lui. Ce serait lui donner une importance qu’il ne mérite pas et conférer un semblant de validité à des thèses complètement fumeuses.

    Que le Monsieur soit traduit dans une trentaine de pays ne renforce en rien le crédit qu’on doit accorder à ses thèses : les Protocoles des Sages de Sion ont bien été traduits dans toutes les langues !

    « La rue et les dirigeants des pays opprimés » comme vous dites, qui sont hélas plutôt perméables aux thèses les plus farfelues (du fait de l’analphabétisme dans lequel leurs leaders les entretiennent), sont en général un bon indicateur de ce dont il faut se méfier.

    Il existe des tas de spécialistes sérieux du Moyen-Orient dont les thèses sont moins sensationnalistes mais autrement plus solides. Et ils sont loin d’être toujours d’accord. Mais au moins parviennent-ils à préserver un « monde commun » dans lequel le débat scientifique (historique ou géopolitique dans le cas qui nous intéresse) est possible.


  • Rudy Reichstadt Rudy Reichstadt 5 juin 2007 15:04

    Complotite :

    http://www.monde-diplomatique.fr/2002/05/HALIMI/16522

    où l’on peut lire, sous la plume de Serge Halimi :

    " La vieille intuition du « à qui profite le crime ? » a fait naître un soupçon devant des attentats à ce point providentiels pour le « complexe militaro-industriel » américain. Les dissimulations officielles ont fait le reste, créant un espace dans lequel Meyssan s’est engouffré. "


  • Rudy Reichstadt Rudy Reichstadt 5 juin 2007 13:52

    Qui est vraiment Thierry Meyssan ? Voir l’article de Fiammetta Venner en cliquant sur le lien suivant :

    http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2005/05/06/465-qui-est-vraiment-thierry-meyssan

    Extraits :

    "[...] Dans ’’l’Effroyable Imposture’’, Meyssan affirme que ce n’est pas un avion mais un camion qui a déchiqueté la façade du Pentagone. Il changera d ?avis et de version dans un second livre, le Pentagate, où il affirme que ce n’est pas un camion mais un missile qui a détruit la façade du Pentagone.

    En réalité, ses théories sont le fruit de l’imagination d’un « réseau d’experts » plutôt douteux, composé d’un officier des renseignements poursuivi par la justice (Pierre-Henri Bunel), d’un commissaire membre de la direction générale des renseignements généraux (Hubert Marty-Varance), d’un passioné d’espionnage (Stéphane Jah) et d’un conspirationistes d’extrême droite (Emmanuel Ratier). [...]"


  • Rudy Reichstadt Rudy Reichstadt 29 avril 2007 16:05

    http://www.lefigaro.fr/international/20070426.FIG000000176_accord_israelo_a rabe_sur_l_archeologie.html

    Accord israélo-arabe sur l’archéologie

    par ALAIN BARLUET

    Le Figaro

    26 avril 2007

    Israéliens et Palestiniens se sont entendus sur des fouilles menées dans la vieille ville de Jérusalem.

    UN AMBASSADEUR israélien et son homologue palestinien, à la même table, se félicitant d’avoir conclu un accord : en ces temps de rupture de trêve, la scène sort de l’ordinaire. Certes, le texte négocié de haute lutte la semaine dernière, avant d’être entériné par le conseil exécutif de l’Unesco, est circonscrit à une question spécifique, les fouilles menées par les Israéliens dans la vieille ville de Jérusalem-Est, inscrite au patrimoine de l’humanité. Mais touchant à la cité sainte, au noeud du conflit israélo-palestinien, et adopté par consensus, dans l’une des organisations onusiennes, l’accord a valeur de symbole.

    « Nous avons ouvert une fenêtre d’espoir », s’est félicité le président du conseil exécutif de l’Unesco, le Chinois Zhang Xinsheng. Inédit, le compromis esquisse la mise en place d’un mécanisme de concertation pour la préservation d’un site des plus sensibles : la rampe des Maghrébins, une voie inclinée de 75 mètres qui mène de la porte des Maghrébins à l’esplanade des Mosquées, sur le mont du Temple. Largement détruite par les Israéliens après la guerre des Six jours en juin 1967, consolidée ensuite par des murs de soutainement pour être pavée, la rampe s’est en partie effondrée en 2004, du fait d’intempéries.

    En février 2007, les autorités israéliennes ont débuté des fouilles, préalables à la reconstruction du site. Une initiative controversée, car prise sans concertation, ni avec l’Autorité palestinienne, ni avec le Waqf islamique, l’instance sous tutelle jordanienne qui contrôle les lieux de culte musulman.

    Un texte « fragile »

    La décision de l’Unesco « encourage les autorités israéliennes à fournir les informations détaillées nécessaires au sujet du projet final des travaux et affirme que l’objectif (...) devrait être de conserver l’authenticité et l’intégrité du site ». Pour la mise en oeuvre pratique, le texte renvoie le dossier au Comité du patrimoine mondial qui se réunira dans les prochaines semaines. « Nous avons mis les choses sur la bonne voie et créé les conditions pour aller de l’avant », se félicitaient hier les ambassadeurs des deux parties, même s’ils s’accordaient toutefois à juger « pas totalementsatisfaisant » et « fragile ».

    http://www.lefigaro.fr/international/20070426.FIG000000176_accord_israelo_a rabe_sur_l_archeologie.html







Palmarès