• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

rustique

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • rustique 2 juin 2008 23:09

    Il faut en finir avec ces histoires de navigateurs chinois au delà de l’océan indien cabotant le long des côtes atlantiques.

     

    La carte de liu gang est un faux. Il suffit de la comparer avec les cartes chinoises de l’époque (cf carte "le kangnido"), pour voir qu’elle est d’une facture moderne et occidentale (on dirait une projection de mercator). Les experts chinois ont démontré que les inscriptions, et la toponymie sont également modernes.

    Les théories de Menzies sur l’immense découvreur que serait Zheng He sont absurdes.

    - Ce dernier aurait fait le tour de l’atlantique et du pacifique en évitant soigneusement, comme par hasard, tous les peuples "civilisés" qui possédaient une culture écrite développée (et qui n’auraient pas manqué de signaler son passage) !

    - sa flotte aurait passé Bonne Espérance contre vents et courants, en traversant l’anticyclone de saint-hélène (avec des voiliers incapables de remonter au vent et d’avancer par petite brise)

    - Il a longé les côtes africaines pour les cartographier mais a loupé les Canaries !

    - Il a loupé aussi les royaumes musulmans occidentaux qui s’étendaient à l’époque du Sénégal à l’Espagne

    etc...

     

    Que dire des jonques de 140 m de long et 50 de large ? La surface de voile d’un tel engin ne peut dépasser 6 000 m2, le poids, lui, se situerait autour de 50 000 tonnes soit un ratio de 0,12 m2 la tonne ! J’imagine même pas la surface mouillée (la résistance à l’avancement) de ce bateau large et à fond plat : bref ça n’avancerait pas !

     

    Les vrais précurseurs de Colomb sont d’abord méditerranéens ou européens. Ce sont les récits mytiques de leurs découvertes qui expliquent l’étonnante précision des portulans précolombiens.

     

    Nechao le phénicien, a sans doute fait le tour de l’Afrique ; 

    Il est possible que des navigateurs antiques (tout est possible avec des vents favorables) aient dérivé sur l’atlantique nord : les romains connaissaient en tout cas les Canaries (canis, îles des chiens en latin).

    Plutarque mentionne une île à 5 jours de mer des colonnes d’Hercule, puis un grand continent au delà.

    Brandan, moine irlando-breton du VIème a accompli un grand voyage vers l’ouest et le sud en partant d’Islande(1). Ses « découvertes » et les îles d’ « Anthillas » (2) et de « Brazile », figurent sur les portulans jusqu’au XV 

    Puis il y a eu les vikings (XI ème), et encore les pêcheurs biscayais et bretons au Canada (XIIIème ou XIVème).

     

    Il est ridicule en fait, d’opposer un moyen âge obscur en occident et une civilisation supérieure en chine.

    D’abord, le moyen âge n’a jamais été obscur. On a construit d’extraordinnaires cathédrales en Europe, on a réuni des flottes puissantes, et des armées nombreuses et organisées (voir les croisades ou, en 1340, la bataille navale de l’écluse). On a vu surtout en Irak, au Maghreb, et en Espagne, se developper à travers les empires arabes, une des plus brillantes civilisation de l’histoire de l’humanité (et de sacrés marins au demeurant).

    Faut – il rappeler qu’à la bataille de Talas en 751, les arabes écrasaient l’armée Chinoise faisant plusieurs dizaines de milliers de morts et de prisonniers...

    Au XV, époque de Zheng He, l’Europe (en Italie, en Fandres, en Espagne, au Portugal...) commence un âge d’or artistique et scientifique...

     

    Atteindre la côte est de l’Amérique, à travers le pacifique, en partant de chine, c’est possible, tout est possible avec des vents favorables, Thor Heyerdhal l’a fait, les maoris l’ont fait.

    On peut envisager un atterrissage des chinois par le sud de l’Amerique et une remontée vers l’Amerique centrale le long des côtes.

    En tout cas sûrement pas avec des centaines de chevaux et de l’eau de mer dessalée comme le prétend Gavin Menzies.

    Mais est-ce une découverte ?

    "Découvrir" est une démarche intellectuelle sinon scientifique, le découvreur a une action délibérée qui vise à augmenter son propre savoir, en ce sens il est un "chercheur". Il devient découvreur lorsqu’il acquiert par lui même un savoir dont il sait qu’il ne fait pas partie du corpus des connaissances de son époque. 

    Le découvreur a conscience de son état, et donc de sa découverte, sa démarche vise à enrichir un savoir transmissible et donc exploitable, en ce sens Colomb est sans doute le premier vrai découvreur de l’Amerique.

     

     

    PS : on a trouvé du tabac auprès de momies egyptiennes antiques mais personne n’a fourni pour l’instant d’explication satisfaisante

     

    (1) lire la « navigatio sancti Brandi »

    (2) Iles situées à l’ouest de l’Afrique, un récit parle d’évêques portugais qui s’y seraient réfugiés en 734

     







Palmarès