• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sagittarius A+

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Sagittarius A+ 6 décembre 2008 15:40

    J’imagine mes internautes de Rangoon, Khartoum et Pyongyang devoir donner un chiffre de 1 à 10 sur « l’échelle des dictatures » pour s’en réclamer. 10 ! diraient-ils à l’unisson sans voir venir le piège de contenu dans leur réponse : Une aire nouvelle verrai le jour pour débattre, négocier le chiffre à l’ONU et dans toutes les discussions politiques mais pas seulement pour les dictatures, aussi pour les démocraties : 10 ! diraient les gouvernements démocrates mais leurs opposants noteraient 4… La Russie sera notée entre -5 et +3 en fonction de sa politique et dans cette logique d’échelle on devra  fusionner les 2 échelles avec -10 pour la Corée du nord et +10 pour la Suisse et tout le monde argumentera sa note. Les notions de « dictature » et de « démocratie » seront rayés des dictionnaires et des livres d’histoire car remplacés par « régime politique de note X sur l’Echelle ». Que rêver de mieux comme réhabilitation politique et morale pour tous les régimes dictatoriaux passés, présent et avenir : Leur différence de nature est abolie pour se fondre dans une logique d’échelle, voir de tendance ou de désir frustré et secret.

    On pourra même pondérer la note grâce à un sondage mondial de procès d’intention « secrète » du despote par coup d’état ou du président élu en fonction de notre perception de son désir secret d’être un tyran ou pas malgré les institutions qui le contraignent ou pas.    

    Parmi ceux qui pratiquent la malhonnêteté intellectuelle il y a  une différence de nature entre ceux qui utilisent l’arsenal sémantique à des fins politiques sans en être dupe car pour eux la fin justifie les moyens, et ceux qui finissent par se convaincre de leur propres termes comme « dictature molle ».



  • Sagittarius A+ 5 décembre 2008 13:31

    Tu veux dire que pour « l’ouvrir » et dénoncer l’injustice, il est légitime est de recourir aux termes désignant les fléaux humanitaires les plus graves car sinon la dénonciation n’a pas d’effet ?

    Tu veux dire qu’il faut dire « Génocide mou » pour dénoncer la guerre en Irak et « Tsunami mou » pour parler des marées hautes en Bretagne ?

    Alors en effet, je crois comme toi que sans le terme de dictature cet article n’aurait pas eu l’effet escompté, ni le message qu’il cherchait à s’approprier…il aurait dénoncé des faits scandaleux mais en renonçant au message : « Sarkozy = Dictateur ».

    Tiens…mais c’est exactement le procédé qu’utilisent les dictatures (j’allais dire les « dures » !) pour dénoncer leur opposants en les qualifiants de « Terroristes ».      



  • Sagittarius A+ 4 décembre 2008 16:13

    J’imagine un internaute à Rangoon, à Khartoum ou à Pyongyang tombant par hasard sur cet article alors qu’il s’apprête à risquer sa vie et celle de sa famille pour envoyer clandestinement son témoignage sur la dictature de son pays… Je me demande si, en constatant qu’en démocratie le terme de dictature peut être vidé de son sens, cela provoquerait en lui une « indignation molle » ?







Palmarès