• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sailorman

Citoyen d’île de France travaillant pour le compte de l’Etat, et astreint de ce fait au devoir de réserve.

Tableau de bord

  • Premier article le 06/07/2007
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 4 18
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires



  • Sailorman 14 juillet 2009 17:52

    Oui, oui, vomir soulage...c’est entendu. Je ne comprends pas bien toutes ces phrases alambiquées, mais qu’importe, contrairement à celles d’Orelsan, elles ne stigmatisent que leur auteur.



  • Sailorman 13 juillet 2009 14:29

    Le débat rebondit aujourd’hui avec la censure d’Orelsan aux Francofolies 2009, sous la pression de Madame Royale, présidente de la region. Les réactions outragées du caniche baveux de Sarko (Lefèvre) et du pathétique Lang sont consternantes.
    Faut-il que la communication et les sondages soient les maîtres de notre société pour manquer à ce point de discernement ?! Est-ce un effet de la discrimination positive que de jouer la liberté d’expression contre la dignité des femmes, que d’encourager très complaisamment un langage absolument insupportable ? qu’on ne vienne pas m’expliquer que les zoulous de banlieue feront la part de la fiction dans ce pauvre clip et qu’une nécessaire distanciation entre le texte et la réalité absout l’auteur.
    Lang, Lefèvre et autre récupérateur du jeunisme de la zone : honte à vous !



  • sailorman 7 juillet 2007 17:28

    Je ne sais s’il y a vraiment lieu de frémir... Premièrement, c’est la loi. Deuxièmement, c’est une manière de justifier l’usage d’un pseudonyme, que je ne prise guère. Troisièmement, je compte m’exprimer sur d’autres sujets, qui, en effet, seront peut-être moins anodins s’agissant de mon statut.



  • sailorman 6 juillet 2007 22:55

    Si je suis en colère, c’est quand même surtout contre nous tous et ceux que nous choisissons comme représentants, et si je m’oppose, c’est surtout contre une situation absurde et malheureusement bien établie, qu’aucun élu n’a encore entrepris de combattre résolument. Le plus difficile dans cette affaire est de s’en prendre aux vrais fautifs. En dépit de quelques formules assassines, je ne souhaite évidemment pas casser du jeune.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Société Pollution






Palmarès