Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

SALOMON2345

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 498 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires

  • SALOMON2345 (---.---.---.46) 28 août 2014 16:49

    S’il est exact qu’augmenter le crédit augmente par la dette, la masse monétaire (la vraie et la fausse) la part du problème mondial s’explique par plusieurs facteurs :
    - économique : la concurrence sauvage et faussée par le travail exporté dans des zones socialement hétérogènes (le salaire roumain est de 140 €), des entreprises s’enrichissent non pas par un CA normalement obtenu sur le lieu de vente (ici) mais par l’import dudit produit vendu non pas chez les « esclaves » mais ici, à l’ouest, avec un très très gros bénef (x10), aux pays des chômeurs, maintenant de plus en plus nombreux ...
    - financier : par ces différentiels obtenus en gardant pour eux la différence inique et comme au Monopoly, ces actionnaires se retrouvent avec des masses explosives d’argent qui se balade un peu partout dans le monde... achetant ici où là des morceaux de pays ou tout ce qu’il y a à vendre
    - social : les pauvres pays, faute de contributions des Sociétés basées hors sol et le fric ailleurs, les Etats refusent de les imposer avec justice et s’endettent pour compenser ces manques à gagner. Quand ils n’en peuvent plus - faute de volonté Politique - ils vendent le pays par appartements et remboursent les banques prêteuses. Celles-ci reçoivent les fonds de la BCE, qu’’elles reprètent aux Etats avec un % + élevé, lesquels abondent à leur tour ladite BCE et ainsi de suite...le serpent qui se mord la queue...
    - partage : officiellement (L’INSEE), depuis plus de 30 ans maintenant et tirée du PIB national, la masse salariale à perdu 10%, qui sont allés vers le capital... C.Q.F.D. (200 Milliards/an) que l’Etat compense au fil du temps par lesdits emprunts, etc, etc, etc...
    L’Allemagne (hier c’était l’Irlande puis la GB) qui sert tant de « modèle » aux Diafoirus de l’économie (science d’ailleurs inexistante) est au centre de EU. Depuis la fin de l’histoire à l’Est, elle y a implanté une masse d’usines avec des salariés payés en monnaie de singe, cela explique de par cette proximité avec ces pays « émergents », aussi la souplesse de l’échine et les bénéfices substantiels qui s’accumulent et bien souvent sont non taxés, ou rendus exotiques, etc...
    Conclusion : si tout ce merdier disparaissait et que la Politique du CNR, telle que voulue entre autre par De Gaulle retrouvait sainement sa pratique, bien des malheurs sociaux s’éteindraient, quand on songe que voilà deux décades, les Chinois usaient encore du boulier pour compter : qui a expédié la clé à mollette, symbole de l’outillage pour décoller ? Aujourd’hui profits « illégitimes » mais demain... ?
    Tout est malhonnêteté, mensonge, et corruption, et je crains bien qu’aucune messe ou prière vers une quelconque divine entité de votre choix n’aura le pouvoir d’infléchir cette cupidité dévastatrice qui pollue tant l’humanité...

  • SALOMON2345 (---.---.---.84) 27 août 2014 19:28

    Il faut distinguer le drapeau de qui le porte et si - tels certains catholiques qui sont peu chrétiens - beaucoup de prétendants A et non DE gauche (le distinguo est pour tous les apparatchik sur l’échiquier), piétinent l’idéal et les valeurs humanistes de la gauche, certes au contours flous comme peuvent l’être des sentiments, mais ces « socialistes » qui se revendiquent À sont des « socialistes » non pratiquants (tel le catho Borgia, pape, et le chrétien Abbé Pierre, petit curé par ex.). De grands penseurs et écrivains ont pensé le bon, le beau et le bien qui peuvent gouverner les coeurs mais effectivement, les sauvages sans foi ni loi triomphent et il y a longtemps que ni Montesquieu, ni Hugo et encore moins Jaurès n’alimentent - « s’ils ont un trou » - leurs rêves, tous ces « pragmatiques » !!!
    Salutations

  • SALOMON2345 (---.---.---.84) 27 août 2014 19:10

    Bien avant l’élection, il dit un jour, alors qu’il était à Londres et pour rassurer les rosbeef, qu’ils n’avaient plus rien à craindre car « en France il n’y avait plus de communistes... »
    La preuve et selon le Canard : Vals boit un coup à la Fête du Medef et cet été, François boit le canon et casse la croûte à Saint Tropez, chez son pote le milliardaire François Pinault (le pote de Chirac, décidément tous les deux) et François dans les yeux de François lui a sûrement répété : « j’aime pas les riches ! ».
    Tout ça rappelle un peu le célèbre TOPAZE et son collègue qui fume à la fin du film un excellent cigare pour riche et bien au-dessus de sa condition...

  • SALOMON2345 (---.---.---.84) 27 août 2014 19:10

    Bien avant l’élection, il dit un jour, alors qu’il était à Londres et pour rassurer les rosbeef, qu’ils n’avaient plus rien à craindre car « en France il n’y avait plus de communistes... »
    La preuve et selon le Canard : Vals boit un coup à la Fête du Medef et cet été, François boit le canon et casse la croûte à Saint Tropez, chez son pote le milliardaire François Pinault (le pote de Chirac, décidément tous les deux) et François dans les yeux de François lui a sûrement répété : « j’aime pas les riches ! ».
    Tout ça rappelle un peu le célèbre TOPAZE et son collègue qui fume à la fin du film un excellent cigare pour riche et bien au-dessus de sa condition...

  • SALOMON2345 (---.---.---.84) 27 août 2014 18:50

    Vos remarques sont pertinentes mais hélas les institutions permettent juridiquement de rester au pouvoir même si ceux qui s’y trouvent n’ont plus que quelques % dans l’opinion. D’autres élus avant nos « libéraux sociaux » ont déjà connu (en moins fort certes) certaines dégringolades sans qu’ils ne s’en émeuvent plus que moralement acceptable : ce sont des « bêtes à sang froid », loin de nous simples citoyens...
    Pompidou (ancien de chez Rostchild) est de retour et Chaban (pur Gaulliste) est viré de nouveau, symboliquement, comme l’arrivée du nouveau ministre des sous, formé dans la même banque. L’histoire se répète parfois... mais jusqu’où ?
    Salutations.







Palmarès



Agoravox.tv