• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Samuel Moleaud

Rédacteur qui s'entraîne, et se cherche une place dans ce monde. Bonne lecture.

Tableau de bord

  • Premier article le 19/09/2009
  • Modérateur depuis le 24/10/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 65 342 1704
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 27 15 12
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Samuel Moleaud 10 janvier 2015 13:29

    De tout coeur avec vous, notamment votre analyse des forces en présence : ce n’est pas l’islam l’ennemi, ni la religion. Ce n’est pas une barbarie religieuse qui a tué les dessinateurs et policiers, mais un geste politique.
    « L’ennemi c’est notre Etat : il ne veut pas notre bien à nous son peuple, il ne veut que briller au niveau international. » : un tel drame permet à l’Etat de profiter du choc émotionnel (bien résumé par N. Klein) pour légiférer et restreindre les libertés....pendant que le racisme bat(tra) sont plein.
    Il faudra être fort dans la conviction pour ne pas céder aux amalgames avec tout ça.


  • Samuel Moleaud 10 janvier 2015 13:06

    Un bel hommage, mais je me permets d’apporter une nuance à votre réaction.
    Je ne pense pas qu’il faille voir dans ce crime odieux un geste religieux. Les assassins se sont sans doute fait laver le cerveau, mais il y avait en eux certainement un terreau propice à la bêtise. Car comme vous le dites, la religion condamne le meurtre. Mais plus qu’un crime fondamentaliste, il s’agit d’un assassinat politique, la vengeance du prophète comme alibi justifiant l’ignominie.

    Je crois que dans le deuil collectif, il faut surtout appeler à ne pas faire l’amalgame musulman/islamiste (ce que les internautes d’agoravox semblent oublier parfois) et appeler à prendre les armes (scripturales) pour affûter nos mots et combattre l’atteinte aux libertés d’expression.
    J’ai publié un article d’hommage sur ce sujet : http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/charlie-hebdo-morts-pour-avoir-161766.


  • Samuel Moleaud 10 janvier 2015 11:53

    Oui, on a du souci à se faire et surtout en lisant vos commentaires haineux et décalés.


  • Samuel Moleaud 16 août 2014 11:20

    Et alors ? Oui, Avox a peut-être été détourné de son objectif originel et devient un espace numérique où s’exhalent les pulsions les plus scélérates (insultes, intolérance, racisme, poncifs d’extrême-droite et extrême-gauche sectaire, soupe médiatique de gauche ou de droite, etc.). Faut-il s’appeler Dupont-Aignan, Apathie ou Denisot pour être auréolé d’une once de sérieux et produire des textes reconnus comme ayant été analysés, lorsqu’ils ne le sont pas forcément plus ? La propagande est partout, de l’amateurisme à ceux que l’on dit professionnels. Faire de la propagande, c’est juste diffuser (propager) des idées. Ce n’est pas forcément du nazisme ou du stalinisme. Après, le problème de nos temps modernes est que les gens n’ont aucune éducation politique et ils gobent les présupposés médiatiques plus énormes que des couleuvres, préjugés vus comme étant la réalité, ils les régurgitent sans prise de recul, le tout formant une sorte de réalité collective construite sur la base de la calomnie, de la manipulation et du mensonge : c’est à dire, les mécanismes d’aliénation des masses par les dominants.

    Personnellement, je cherche toujours à illustrer et analyser ce que je raconte, même dans l’opinion et j’essaye du mieux que je peux, de justifier le message bien que je l’enveloppe dans un vocabulaire plus radical, littéraire, voire militant, que journalistique.

    Je vous rejoins sur les dérives que peuvent constituer un financement via le marché, la pub, le marketing ou autres marchandisations iniques mais c’est d’un côté grâce à cela que le site est ouvert à tout le monde et que l’on peut y publier, justement, tout et n’importe quoi, je me trompe ? Voudriez-vous cercler et réglementer cet espace où l’on peut exprimer tout ce dont nous avons envie, que l’on approuve ou non le contenu ?


  • Samuel Moleaud 14 août 2014 19:34

    C’est un débat entre internautes, et beaucoup de trolls. Mais cela reste un des rares espaces de liberté qui existe. Moi d’un côté, je trouve cela pas mal.

    Pour ma part, si votre invective visait mon article, je n’ai jamais eu la prétention de faire du billet journalistique, je ne me prends pas pour un journaliste. J’écris des textes d’opinion, tout simplement et modestement.







Palmarès