• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

sand

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • sand 2 avril 2009 01:41

    Contrairement à tout les commentaires contre les médicaments que j’ai pu lire précédemment, je vais vous faire part de ma propre expérience : pendant de nombreuses années et pour des raisons très réelles, j’ai longtemps été dépressive avec des moments où j’allais mieux.
    Mais un jour, alors que cette phase de dépression m’avait quitté, je fus prise de grande ambition, d’une énergie extra-débordante ; oui, vu ma petite vie, j’étais suivi depuis 10 ans par un psy compétent mais qui ne pouvait enrayer les problèmes qui me faisaient rechutée en déprime, mais là, il ne s’agissait plus de déprime mais de maniaco-dépression qu’il fallait réguler ; cette maladie n’est pas arrivée seule mais un débordement de stress a fini par tout déréglé, jamais je n’avais entendu parler de cette maladie, donc je ne pouvais inventer les symptômes, alors je me suis renseignée, j’ai lu des vies qui ressemblaient à la mienne et avec mon psy nous avons mis 2 ans à trouver le bon dosage (je combine du D et du T ; oui, c’est vrai, j’en ai jusqu’à la fin de ma vie, mon foie ne supporte plus autant le chocolat, mais je peux vous assurer que jamais au grand jamais, je n’arrêterai ou diminuerai ce traitement à moins de sentir un mieux ; oui, je suis tellement tombé bas et encore plus bas sans compter où j’étais dans un tel état d’éxubérance que pour le coup, j’étais bien haut ; mon état est stable depuis 2 ans sans dépression malgré les aléas de la vie qui nous contrarie.
    Cette malheureuse expérience m’a fait comprendre que celui qu’on nomme un fou n’en est pas un, c’est juste un être humain qui doit être soigné en fonction de sa patologie (certe l’homéopathie ou autre n’a pas encore supplanté certains laboratoires, mais l’important pour ce fameux "fou" est de prendre son traitement régulièrement et pour certain incarcérer en prison il est de la plus haute importance qu’il ne sorte pas s’il ne prend pas son traitement. Merci d’avoir lu mon message, comme je vous l’ai précisé, je n’ai ni inventé ni simulé des symptomes de troubles bipolaire et maintenant que je sois de type 1 ou 2, je m’en tape, car je croque la vie à pleine dent alors qu’il y a encore 3 ans, j’ai failli me retrouver entre 4 plaches et 6 pieds sous terre-alors entre mourir dans 30 ans en prenant des médicaments ou aujourd’hui en me suicidant, je préfère voir mes filles grandir en ayant un moral à toute épreuve et modestement avec beaucoup de philosophie







Palmarès