• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Satyre satirique

Satyre satirique

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 25 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Satyre satirique Satyre satirique 2 décembre 2007 15:56

    Quoaaaaaaa ? Horreur et sacrilège, blasphème, crise de lèse-esperanto ! Krokodilo, vous citez des sources en ANGLAIS !!!! smiley Honte à vous ! Trève de plaisanteries au milieu de vos commentaires soporifiques qui ne sont qu’une longue compilation livresque sans guère de réflexion, qu’elle soit en anglais, français ou en schtroumf : quand vous répondez à Philippakos « J’aime bien votre agressivité, car c’est le signe que l’espéranto est de plus en plus perçu comme une alternative sérieuse. », je crains que vous ne fassiez là un très très gros contresens sur sa colère : je ne crois pas qu’il ait d’actions dans l’anglais plus que dans une autre langue, et s’il s’est fâché, c’est devant vos énormités portées par l’énergie du désespoir quand vous avez des éclairs de lucidité face à votre jargon dénué de toute culture ! smiley Je peux vous assurer (petit secret, je connais assez bien Philippakos...) qu’il ne se sent pas « menacé » par l’esperanto, lui qui est quasiment bilingue franco-grec et qui est fort sensibilisé à l’importance de la variété des langues... Mais avez-vous remarqué son absence de réponse à votre rengaine depuis hier ? C’est vrai que votre mauvaise fois est trop pénible à supporter (et trop ennuyeuse à lire, tant elle est vide d’arguments), vous, les chevaliers blancs de l’EO, qui vous entredéchirez tous pour défendre votre verbiage avec tant de force que vous en arrivez à vous contredire. Continuez à vociférer, en anglais ou en EO (mais personne ne s’y est risqué, bizarrement, peur de ne pas être compris dans l’universalité de cette « langue » géniale et pourtant mineure ?), cela vous donne apparemment un but dans la vie ! smiley


  • Satyre satirique Satyre satirique 30 novembre 2007 14:15

    @ Skirlet : juste un point que je comprends pas : comment peut-on dire d’une langue qu’elle a des natifs sans être première ? Où sont les natifs de l’esperanto ? Voulez-vous parler des quelques enfants de couples plurinationaux qui ont décidé de faire de l’esperanto leur langue commune ? Mais une langue native n’est pas seulement une langue « maternelle » au sens originel du terme : encore faut-il qu’elle soit parlée en dehors du cercle restreint de la famille, je crois, pour être qualifiée de langue. Si je décide de parler un charabia sabir de grec, albanais français à mes enfants, je ne pourrai prétendre que c’est une langue native pour eux, puisqu’elle ne sort pas de la sphère du privé. Prétendre que l’esperanto a des natifs, je trouve cela contradictoire avec l’idée d’une « langue » forgée de toutes pièces et dans laquelle ne se reconnaît personne directement. Expliquez-moi, j’ai du mal à suivre.


  • Satyre satirique Satyre satirique 30 novembre 2007 12:10

    Je ne voulais pas vous répondre, Krokodilo, et puis c’est plus fort que moi : j’ai simplement utilisé avec Seespan le même niveau d’agressivité que celui qu’il déploie inutilement envers beaucoup de commentateurs ici avec des remarques déplacées et hors sujet. Relisez-le et vous constaterez que les agressions verbales ne sont pas de mon initiative. Bref, je n’aime pas les arrogants qui ne savent pas écrire, c’est tout et je n’ai vu aucun « humour » chez Seespan. Après, je ne prétends avoir la science infuse ni en orthographe (je fais des fautes moi aussi) ni en linguistique, mais c’était juste l’attitude hargneuse de Seespan qui m’avait hérissée. Et ne vous en déplaise, quand quelqu’un cite Chomsky et sa grammaire universelle, pour moi, c’est bien une conversation sur la linguistique... Qu’elle rentre dans une réflexion plus large ou non, c’est autre chose mais le côté un peu dramatisant « l’avenir de nos enfants » n’était pas mon sujet de discussion. Je le laisse aux spécialistes du genre, je ne souhaite pas entrer dans ce vaste débat battu et rebattu car j’estime, à mon humble niveau, ne rien avoir de nouveau à apporter sur le sujet.


  • Satyre satirique Satyre satirique 30 novembre 2007 10:27

    1 j’ai fait medecine parceque c’etait de croix a cocher. Et en effet se sont des etudes longue et extrement selective. Mais ou bonheure l’orthographe compte assez peut.

    Gren bonneure efaictiveman avec des croa a coché. Les autres médecins vont être ravis de voir que leurs études sont choisies parce qu’il ya des croix à cocher, si je vous ai bien compris !

    2 si vous savier lire vous auriez lu :

    je ne sais lire que le français, désolée...

    a que je preciser que je n’etait pas linguiste

    Tiens donc ? Je n’avais pas compris... Alors que n’allez-vous pas discuter dans vos champs de compétence en laissant les gens qui en savent un peu plus que vous sur les langues discuter tranquillement ici ? Même le discours utopique des espérantistes est plus approprié ici que vos élucubrations mal écrites et résultant d’une incompréhension totale des théories linguistiques. Je ne vais pas discuter dentition, moi, même après avoir lu Wikipédia votre Bible ! Pour parler d’un sujet, encore faut-il avoir des connaissances ne serait-ce que minimes dessus. Et vos commentaires oiseux en réponse aux autres en disent long sur vous : plus de polémique gratuite que de réflexion ! On n’a pas de patients enragés de la dent aujourd’hui au cabinet ?

    b que j’apporter juste une info qui pouvait interresser.

    Croyez-vous vraiment ?

    c que je m’interresser a chomsky pour ces prises de position politique.

    Eh bien restez dans la politique et ne venez pas bavasser sur la linguistique ! Grand bien vous fasse (et à nous aussi) !

    d Que l’on mette en doute chomsky je n’en doute pas mais ses theorie sont encore prise au serieux a ce que je saches.

    Voui voui, mon garçon, vous saché vous saché... Lisez mieux encore une fois : j’ai dit qu’on s’en inspirait encore donc je n’ai jamais contesté le sérieux de ses théories mais seulement votre adulation un peu has been.

    3 mon orthographe n’est pas un argument. Ça je l’avais compris ! smiley Argument pour quoi d’ailleurs ? Mais enfin, comprenez seulement une chose, et c’est pure gentillesse de ma part de vous le dire : quelqu’un qui écrit tel que vous ne peut décemment être pris au sérieux dans une discussion sur la linguistique, c’est tout ! smiley


  • Satyre satirique Satyre satirique 30 novembre 2007 09:36

    Je pose une seule question : quelle est la langue qu’écrit Seespan ? Ce n’est ni du français (et pourtant, je pensais qu’un dentiste faisait des études longues...), ni du globish ni même de l’esperanto. Et de surcroît, il ne sait pas lire et fait de GROS GROS contresens sur les théories de Chomsky, horreur et sacrilège ! Monsieur Seespan, essayez de lire autre chose que Wikipédia et allez à la source des œuvres, entre deux caries et plombages, au lieu de surfer de façon assez inepte. Quand bien même vous liriez seulement l’article Wikipédia consacré à Chomsky, ce serait une grande avancée. Bref, où avez-vous pêché que N. C. a posé la théorie d’une grammaire universelle identique pour tous ? La grammaire universelle, cela ne veut pas dire qu’au départ était le Verbe et qu’ensuite les hommes se sont mis à délirer individuellement, mais qu’il y a des présupposés, des postulats non conscients (mais peut-être inscrits dans nos gènes si l’on en croit les découvertes sur l’aire de Broca)) qui permettent aux hommes d’avoir une structure de pensée commune (d’où l’usage du terme universel) qui facilite l’apprentissage premier d’une langue. Mais ne confondez pas grammaire universelle selon Chomsky, c’est-à-dire « éléments innés » et grammaire formelle, c’est-à-dire ce qui me permet, à moi, de parler et d’écrire un français correct avec des subordonnées, des conjonctions et des tournures idomatiques.Si l’on suit Chomsky, il y a peut-être une grammaire universelle inconsciente, d’où son rapprochement avec la psychologie cognitive ensuite, mais la grammaire que vous auriez dû apprendre tous les jours ensuite en est bien différente et est propre au français (ou à la langue que vous écrivez, mais je n’ai toujours pas réussi à la déterminer... Comment peut-on se targuer de pérorer en linguistique quand on écrit si mal ?). Alors lisez plus attentivement Chomsky et apprenez aussi que depuis lui, on a fait beaucoup de recherches, beaucoup de progrès dans la compréhension des mécanismes de la pensée et de leur influence sur l’apprentissage des langues et euh, comment dire sans vous froisser, Chomsky aux yeux d’une grande partie de linguistes contemporains (dont j’ai suivi les enseignements, je ne suis pas dentiste mais grammairienne de formation...) est un peu dépassé dans ses approches psy : on s’en est inspiré pour élaborer les théories actuelles mais on s’en est aussi bien détaché ! Alors descendez Chomsky de son piédestal car vous ne le comprenez même pas et cessez votre ton cuistre et arrogant bien déplacé quand on essaie de vous déchiffrer.







Palmarès