• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

SEPH

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 24/05/2010
  • Modérateur depuis le 02/08/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 1024 427
1 mois 1 19 35
5 jours 0 1 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 16 9 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • SEPH 26 avril 11:29
    Il est indispensable de barrer la route à Macron qui l’homme de UE, des USA et des banques.

    Le vote blanc, c’est Macron. L’abstention , c’est Macron.

    Tout ceci me parait pas suffisant.

    Alors, Madame Le Pen doit avoir le courage de s’engager a tenir un referendum immédiat, dès son élection, sur la sortie de l’UE en évoquant l’article 50 des traités de l’U.E. et, si elle prend cet engagement il faut voter pour elle.

     Tout le reste est secondaire


  • SEPH 25 avril 18:32

    @glenco01
    Vous avez en grande partie raison.


  • SEPH 25 avril 18:29

    Le risque le plus important à mes yeux, c’est la réussite de la continuation lente et irréversible du recul simultané de la souveraineté du peuple et des conquêtes sociales, l’effacement de la philosophie du Conseil National de la Résistance.

    Les risques qui sont devant nous avec l’élection très probable d’Emmanuel Macron à la présidence, après la monnaie unifiée, l’euro, ce sera le tour à d’autres mesures assassines de se mettent en place : privatisation de tous les secteurs , puis dissolution progressive de la Sécurité Sociale au profit d’assurances privées, continuation de l’extinction des conventions collectives, uberisation, CETA, TAFTA, armée européenne, dissolution culturelle, précarisation généralisée du travail,...

    Cette élection est un tournant très important, car elle va déterminer pour longtemps nos vies. Il est indispensable de résister pour éviter la pire des situations pour le peuple français.


  • SEPH 25 avril 17:42

    @Yvance77

    Macron va ëtre élu c’est à cela que sert le Front national. C’est la septième fois qu’un membre de la famille Le Pen se présente à l’élection présidentielle. Depuis 1988 on a eu, à toutes les élections, soit Jean-Marie Le Pen, soit sa fille. C’est la deuxième fois qu’ils arrivent au deuxième tour.
    Le problème en France est que le simple fait de dire Le Pen fait partir 70% des gens. C’est pour cela que les médias et toute l’oligarchie financière on constamment promu Jean-Marie et Marine Le Pen c’est formidable. Cela permet de faire élire à coup sûr celui qui leur sera opposé. Cela fonctionne ainsi. C’est pourquoi la France est dans une situation de blocage.

    Le choix est difficile pour mettre des bâtons dans la roue Macron :

    Le vote blanc n’est pas formellement comptabilisé donc sans intérêt.

    L’abstention peut-être très significatif s’il est massif. Dans ce cas le vainqueur sera mal élu et aura des difficultés pour gouverner, car non crédible.

    Le vote Le Pen pour contrer Macron dont les sondage lui donne environ 60% est une solution radicale. Il est bien difficile pour de nombreuses personnes de voter pour Marine Le Pen compte tenu des honteuses positions racistes et anti-sociales prises par le passé et qui ne sont toujours pas clairement levées aujourd’hui.
    On a jamais vu les Le Pen venir défendre les ouvriers à la porte des usines, chaque fois ils ont défendus les patrons. Alors !!!!

    A chacun de réfléchir, dans les quinze jours, sur la meilleure stratégie en fonction de ses valeurs.


  • SEPH 24 avril 21:36

    @leypanou

    L’Europe, absente du premier tour dans les débats, va revenir en force car la carte des votes cumulés Le Pen-Mélenchon recoupe de manière flagrante celle des Non du référendum de 2005.

    C’est une nouvelle fois un fossé de classe, social et idéologique qui apparaît : d’un côté une caste qui a intérêt à la mondialisation, et qui réussit à rallier les couches moyennes supérieures, « urbaines et éduquées » ; de l’autre, une France populaire, ouvrière ou rurale, qui constitue la chair à canon de la liberté de circulation des capitaux.

    Comme hier au Royaume-Uni. Et c’est bien cette révolte populaire croissante qui inquiète les puissants. Ils essayent de l’endiguer en réanimant régulièrement le spectre de l’horreur et du cataclysme de la sortie de l’Union Européenne. C’est tout l’enjeu du second tour.

    Mais, après le 29 mai 2005 puis le 23 juin 2016, la désintégration de l’UE est quoi qu’il arrive enclenchée. Elle est en marche n’est-ce pas Mr. Macron ?!.







Palmarès