• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

SERTORIVS

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • SERTORIVS 6 mars 2007 09:30

    Ceux qui critiquent « l’oppression » de l’Occident ne sont que des victimes de leur propre crédulance et voiçi donc la seule source de leur haine et jalousie.

    L’Occident mal guidé et sans vrais valeures ? Voiçis des drôles de paroles parmis ceux qui, par simple ignorance, n’arrivent toujours pas a ce construire des simples égouts et ainsi pourissent dans leur propre pestilence. Des peuples qui, maintenant sont tous ravis de conduire a moteur ou même à vélo quand ils n’avais que des bêtes et pirogues pour ce deplacer il n-y a même pas un demi-siecle (et pour la plus part encore toujours maintenant.) Des peuples qui offraient encore des sacrifices pour la Lune pendant que l’Occident y métais ses pas dessus. Et le commentaire le plus drôle ! Que la vue de l’Occident est bien limité vis a vis le reste du monde ! Vous voulez rire ? Et c’est grâce à qui que ces pleurnicheurs ont la carte de la Terre entiere et l’éspace immense qui l’entoure à leur disposition aux lieu que seulement la mémoire brute de quelques villages dans une jungle ou un désert ? Ils devraient être même contents qu’ils puissent lire leur propre journeaux desquels il sont si fier parceque, rapeller vous, ce n’est pas un petit chef de village qui a inventé la presse.

    Ah mais leurs valeurs de famille sont meilleures la bas à la creche de l’homme même quand ils pensent pas comment ils vont nourire ou soigner leurs millions d’enfants qui attendent q’une mort lente de simple famine et de maladie avant de les avoir : ne parlons pas de la contraception et le SIDA. Des gens qui ne pensent même pas aux consequences de rester a vivre dans un trou de sable ou rien ne pousse et ou tous sont incapable de construire même le plus simple système d’irrigation.

    Au lieu de s’instruire et prendre charge de leur déstin ils préferrent venir se plaindre de l’injustice chez les méchants Occidentaux et semmer la zizanie quand l’injustice de la quelle il se plaignent est seulement le long produit de leur propre ignorance et barbarisme.

    VAE VICTIS



  • SERTORIVS 5 mars 2007 23:39

    C’est a dire que quand je parle de l’Amerique et ses agents, en disant “agents”, je parle d’individus et groupes qui sympathise avec l’idéologie du commerce avant tout : le libéralisme économique ou l’idée de laisser faire ; l’idée que le commerce est le guide de la nation avant tout et d’autres considerations sont secondaires ou relatives. C’est cette mentalité qui domine la culture et la politique de l’Amerique et se modele grotesque est laver sous la haute moralité de l’ancien puritanisme Protestant qui a toujours été dominant içi. Presque toutes idées aux États-Unis (sous pretexte hipporcrite de faire le devoir du Bon Dieu bien sur) sont desormais réduites a une mentalité de profit et perte accomplies de méthode equivalente a du porte-a-porte. Si ceçi est une expansion coloniale comme vous dites, c’est une colonization du marché des autres et donc, après, du peuple qui y depend pour survivre.

    Après la deuxiemme guerre, il faut bien admettre que l’Europe était en ruine et n’avais qu’entre troi choix pour survivre : (1) se mêtre sous les auspices des États-Unis et leur cause de “liberté” ; (2) retenire leur autonomie presque absolue et faire face aux consequences avec une presence/intervention minimum des États-Unis ; ou, (3) se soumettre aux Soviets et le communisme. Puisque les choix (2) et (3) étaient plus ou moins insoutenables, la plus par on choisi le premier tant que Charles De Gaulle a pris le meilleure chemin entre le (1) et le (2) pour tenir les affaires d’Europe plus dans la sphere politique et culturel francaise et a une certaine distance des intrigues Americaines sans completement abandonment les benefices de l’OTAN ou du marché libre. La menace communiste a, jusque a il n’y-a pas longtemps, nécessité la presence des États-Unis dans les affaires de l’Europe et, malheuresement, la séduction de la mystique Americaine vis a vis ca culture politique était trops forte a resister même pour la France.

    Ce qu’il faut comprendre, et ce que l’Europe n’a toujours pas tres bien comprise, c’est que pour avoir la liberté americaine il faut hélas devenir americain et ceçi est un phenomene qui applique seulement aux États-Unis : et meme la bas c’est toujours une fausse illusion avalée par une culture jeune et propager par un peuple ignard qui pense que l’idéalisme d’un monde d’affaires sans frontiere qui efface toutes cultures apart la sienne peut etre appliquer d’une maniere pragmatique partout pareil : ansi par le commerce archi-libre, la pression economique, et une presence militaire gigantesque.

    Je n’y crois pas en se modele d’affransichage commerciale ! Tout ces défauts je croix devienne maintenant apparent avec les crises qui prennent place en Europe avec l’imposition du multi-culturalisme et l’affranchissage radicale d’étrangers dans tout domaine politique, économique, et encore plus importants, socio-culturels. Ceçi ne marchera seulement si l’Europe se tien prête a se vendre aux interêts étrangers/Ameircains et s’identifier purement avec les forces du marché pour tout aspects de son identité.



  • SERTORIVS 5 mars 2007 16:59

    Ce phenomène d’antiracisme et de tolérance n’est que le produit d’une culture soumise a accepter la défaite de son propre héritage sans faire l’éffort de se lutter. Ceçi n’est q’un relativisme inventé et propagé pour l’intérêt du commerce exploitif sous le pretexte de la paix et la prosperité mondiale. Un phenomène completement fariqué, imposé, et propagé par la culture Americaine et ses agents après la deuxiemme guerre sur le reste du monde que pour avancer l’établissement de ses principes commerciaux : le resultat étant le relativisme culturel depouillé de valeur ou de vrais principes. Des intérêts qui cherchent seulement a aggrandire une culture mondiale sans vrais identité ou raison d’être apart que pour le comfort médiocre quotidien : composée que pour l’avantage de crasses commercants/corporatifs et leurs agents politiques qui n’hésiterais pas a vendre leur mère pour un centime. Une idéologie également et aveuglement acceptée par les masses ignorantes prêtes a rendre leurs nations, toute leurs histoire, leurs héritage, et solidarité culturel que pour se noyer dans leurs comforts de caprices et plaisirs materiaux : le flash et le « bling-bling » comme on dit maintenant. C’est triste.







Palmarès