• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

shangrilla

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • shangrilla 3 mars 2007 14:21

    « c’est a nous de changer la maniere de les controler, de les detecter et de leur prier de partir s’ils n’ont pas la vocation d’enseigner.. »

    Au nom de quoi faudrait-il avoir la vocation d’enseigner ? Enseigner est activité rémunératrice comme une autre. C’est tout. Aujourd’hui j’enseigne, demain je fais de l’entretien d’espaces publics. C’est du pareil au même. Quel que soit le travail, il faut le faire correctemtent. Il n’ y a qu’en France où enseigner est considéré comme une vocation et un sacerdoce à vie. En Grande Bretagne par exemple, sont rares les enseignants qui exercent plus de 5 ans d’affilé. Il viennent, vont et reviennent.



  • shangrilla 3 mars 2007 14:11

    Je suis pour la décolalisation de L’éducation nationale en Chine. Comme çà, çà coutera moins cher à tous ceux qui travaillent beaucoup et le problème sera résolu une fois pour toute. smiley smiley



  • shangrilla 3 mars 2007 01:30

    Mais pourquoi tous ceux qui critiquent les enseignants en prétendant que ce sont des féneants ne le deviennent pas eux même. Quand j’entends des ingénieurs envieux des enseignants je ris. Ca ne doit pas être difficile de se reconvertir pour profiter des 2 mois de vacances. D’autre part, le métier de prof et d’instit a fonctionné de cette manière depuis des lustres et personne n’a lancé de polémique la dessus. Malgré tous ces « avantages » peu d’hommes ont eu la « vocation » pour s’engager dans un métier qui reste d’ailleurs très féminisé. Ce fût encore le cas en 2002. Vous vous souvenez des spots TV pour recruter des profs ? Alors pourquoi tout ce vent ? Manipulation politique ou intérêts particuliers à définir ?







Palmarès