• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

:sharkofzemoon

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 13 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • :sharkofzemoon 23 juin 2008 09:55

    Je crois que les vitupérances de Mr. Masson et la défense indignée de Typhon ont définitivement pourri le topic ^^

    Mais en partant, Mr. Masson, vous qui citez des proverbes, méditez celui la : sōseki chinryū  (漱石狆流)... J’ai la flemme de me rappeler comment on dit en chinois, contentez vous de la version jap ^^. Et de sa traduction française... Ha bah non, puisque vous ne vous gênez pas pour balarguer de l’espéranto sans trad. J’oubliais, c’est tellement facile ...


  • :sharkofzemoon 19 juin 2008 18:52

    Et ma réponse-euh ?


  • :sharkofzemoon 19 juin 2008 17:41
    Des preuves de la plus grande facilité de l’espéranto pour les Asiatiques, ça ne manque pas, et que ceux qui ont des doutes aillent à Rotterdam cet été pour vérifier. Il y en a dans les deux liens d’articles de Claude Piron que j’ai indiqués et j’en ai donné moi-même de nombreuses fois dans mes commentaires. Curieux comment des gens qui disent avoir tout lu de mes interventions ont des trous de mémoire.
     
    Oulah, "les preuves sont à Rotterdam" ? Ciel, vite, je prends un billet de TGV !

    Voici quelques années, un étudiant iranien m’avait contacté sur recommandation d’un éminent sociologue et espérantiste de l’université de Téhéran. Il était venu en France pour perfectionner son français à la Sorbonne (il est aujourd’hui au Canada après avoir étudié aussi en Suède). Il m’avait écrit : “L’espéranto est une planche de salut. Il est très facile et, aussi, précis. Il m’a été possible d’écrire des articles pas trop mauvais après 5 mois d’étude de l’espéranto, ce que je ne peux pas faire après 15 années d’anglais.

    S’il ne peut rien écrire après 15 années d’anglais, c’est soit qu’il est très sérieusement bouché, soit qu’il a confondu "apprendre l’anglais" et "regarder friends en vost avec les copains".


    Quand j’ai parlé à un étudiant japonais, à Toronto, qui avait appris l’anglais durant 12 ans, le français durant 10 ans et l’espéranto durant seulement 2 ans, il m’a dit que c’est précisément en espéranto qu’il se sentait le plus à l’aise.

    Même commentaire. Après 10 ans d’étude d’une langue, si on la parle pas couramment... Ben c’est qu’on l’étudiait pas. Ou alors un mois tous les deux ans.

    N’importe quelle langue peut s’apprendre en deux ans (et moins si on est en immersion totale) à un degré suffisant pour vivre sa vie de tous les jours dans le pays associé... Allez, il faut quoi pour lire un journal en anglais ? 4000 mots de vocabulaire ?

    D’ailleurs, Mr. Masson, j’ai une petite question : il est évident que, aucun pays n’ayant adopté l’espéranto comme langue courante (l’espérantie, ça existe pas, si ?), il est impossible de pratiquer cette langue en immersion totale (aller chercher le pain en espéranto, payer ses factures en espéranto, suivre ses cours en espéranto) ce qui est, de l’avis général, le moyen le plus rapide, le plus simple et le plus complet d’apprendre une langue. Un moyen, dont, donc, les aspirants espérantistes ne disposent pas...

    Alors, l’espéranto est-il réellement plus simple ? (Le texte en gras, c’est la question et son préambule, hein, je précise, vu que vous avez pas l’air de les voir en général.)


  • :sharkofzemoon 18 juin 2008 16:23

    Or, l’espéranto n’est rien d’autre qu’une langue dont la grammaire est limpide par rapport à celle des autres langues vivantes. Il n’y a aucun secret, aucun mystère. En 1924, 42 savants de l’Académie des Sciences avaient émis un voeu en faveur de l’enseignement de cette langue dans laquelle ils avaient vu "

    un chef-d’oeuvre de logique et de simplicité

    ".

     

    Sérieusement, en quoi les grammaires respectives de l’anglais, du chinois, du japonais, du russe, de l’arabe, de l’allemand, du latin et j’en passe, ne sont-elles pas limpides ? Toutes les langues sont profondément logiques, du moment qu’on se creuse un peu la tête pour trouver le bon angle d’attaque... Et la ’logique" d’une grammaire n’en augmente en rien la "simplicité"...


    Jean Rostand, un homme libre dont deux ouvrages ont été traduits et publiés en espéranto, qui n’était certainement pas l’ami et l’allié des sectes, avait déclaré, lors de la parution de son livre "Ce que je crois" en traduction espéranto, "Tio, kion mi kredas" :

    "C’est avec une grande satisfaction que je m’associe à tous ceux qui souhaitent de voir se généraliser l’étude d’une seule langue internationale, capable de faciliter les échanges culturels entre les nations. Je ne doute pas qu’en travaillant pour la diffusion de l’espéranto, on ne travaille aussi pour une meilleure transmission du savoir et pour la compréhension mutuelle des peuples."

    Et plein d’autres auteurs, comme Alain par exemple, qui n’était pas spécialement un abruti écumant, ont dit que c’était naze. Et qu’est ce que ça prouve, dans un sens où dans l’autre ?

    Ce procédé diffamatoire, auquel s’ajoute un dénigrement systématique, a tous les traits de l’hypocrisie, d’un penchant maladif à colporter des rumeurs, à nuire, à porter préjudice, à souiller et saccager, à ne rien apporter de constructif. Il est l’illustration parfaite d’une mentalité obscurantiste. Et rien ne saurait mieux illustrer l’obscurantisme qu’une tête de mort encapuchonnée, l’avatar du multiclone Asp Explorer (sic !).

    Euh, attaquer sur un avatar, c’est un peu concon pleinplein quand même.

    Toute personne ayant réellement l’esprit de recherche et d’exploration peut aujourd’hui trouver, bien plus facilement que par le passé, cette grammaire, des dictionnaires et même une version de Wikipedia qui a dépassé récemment les 100 000 entrées et qui se classe parmi les 20 premières des 262 langues de cette encyclopédie libre créée, comme les logiciels libres, mais près d’un siècle plus tard, dans le même esprit que l’espéranto. C’est ce qu’avait compris Jean Rostand.

    Cent mille entrées qui font en moyenne dans les trois lignes... Contre des millions et des millions, sur tout les sujets, pour la wiki anglaise. Ganbatte, espéranto, t’as encore du boulot...

    Nom d’origine de l’espéranto, du fait que, pour des raisons de sécurité dans une Pologne occupée et rayée de la carte, le Dr Zamenhof avait choisi le pseudonyme "Doktoro Esperanto, la "Langue Internationale" est en premier lieu une langue auxiliaire dont les buts ont été ainsi définis en 1905 lors du premier congrès universel, à Boulogne-sur-Mer :

    "L’espérantisme est l’effort pour répandre dans le monde entier l’usage d’une langue humaine neutre qui, sans s’immiscer dans les affaires intérieures des peuples et sans viser le moins du monde à éliminer les langues nationales existantes, donnerait aux hommes des diverses nations la possibilité de se comprendre ; qui pourrait servir de langue de conciliation au sein des institutions des pays où diverses nationalités sont en conflit linguistique ; et dans laquelle pourraient être publiées les oeuvres qui ont un égal intérêt pour tous les peuples. Toute autre idée ou aspiration que tel ou tel espérantiste associe à l’espérantisme est son affaire purement privée, dont l’espérantisme n’est pas responsable."

    L’espéranto est donc une langue qui, a pour but, sans se substituer aux langues existantes, de permettre une communication internationale. Ca me rappelle quelque chose... Mais quoi ? Dans quelle langue est-ce qu’on parle pour être compris de la plupart des gens possèdant quelques grammes d’instruction ? Ha.. l’anglais peut-être ?

    Blague à part, une langue autre que l’espéranto lui a damé le pion sur le terrain de ses aspirations ; les espérantistes en général devraient plutôt être contents, non ? Et se lancer dans la traduction de toutes sortes d’ouvrages, par exemple, du dialecte du bhoutan vers la langue de shakespeare, ça ferait avancer effectivement la compréhension entre les peuples..

    Donc tout le reste, comme les accusations et qualifications d’"anti-américanisme", les allusions à un site de "propagande" pour celui de SAT-Amikaro dont la vocation première est l’information, toute la boue jetée contre l’espéranto, les espérantistes et moi-même, etc., etc., n’est que basse calomnie et commérage auxquels se livre un multiclone tristement minable et malfaisant à l’origine de cette cabale. Sur ce site, bon nombre de citations et de très nombreux liens extérieurs permettent aux visiteurs de vérifier les sources, de réfléchir et de comparer. Accuserait-on le "New Statesman" ou le "Der Spiegel", actuellement en page d’accueil, d’être asservis à la publication de propagande espérantiste sous prétexte qu’ils ont récemment publié des articles sur l’espéranto, chose rare en France dans des grands organes de presse ?

    Sans m’étendre sur l’histoire de la "propagande", il me semble qu’il a été prouvé que asp explorer ne pratiquait pas le "multipseudo". Vous vous discréditez vous même en continuant a le répéter... A moins que ce ne soit pour couvrir autre chose ?

    Bref, ce qu’on peut en retirer :

    L’espéranto est un projet idéaliste, foncièrement sympathique, qui vise à promouvoir l’entente entre les peuples et tutti quanti. C’est cool.

    Manque de bol, l’espéranto a été devancé par une langue riche, simple d’apprentissage, et dans laquelle est écrite la moitié des ouvrages publiés dans le monde chaque année : l’anglais. Doit-on aussi préciser qu’elle est le résultat de la fusion de divers peuples européens, d’origine celte, germanique et latine ? Et que son adoption par les Etats-Unis - pays du melting pot - a encore enrichi la diversité de son vocabulaire ?

    Ma question, à laquelle je vous prierai de répondre personellement, sans faire un barrage de liens divers et variés, est la suivante...

    Puisqu’on a DEJA une langue internationale qui remplit les objectifs que s’étaient fixés les espérantistes, pourquoi faire dissidence ? Pourquoi ne pas employer vos capacités linguistiques - je devine, à votre assurance sur ces questions, que vous devez parler couramment une bonne dizaine de langues - à donner accès au monde entier, en langue anglaise, à des ouvrages rares, publiés dans des langues peu parlées en dehors de leur pays d’origine ? Parce que traduire un livre du dialecte de lhassa à l’espéranto, c’est une régression au niveau du nombre de locuteurs ; le traduire en anglais, c’est une évolution ^^


  • :sharkofzemoon 31 mai 2008 08:33

    Les forum wars sont un phénomène intéressant... En effet, la discussion par forum donne à chaque parti le temps de réfléchir, de se documenter, et de ne pas se laisser entraîner par le feu de l’action, et ainsi, la possibilité de faire des concessions : c’est le principe. Mais l’homme est ainsi fait qu’il peut se laisser entraîner par l’action, même quand celle là s’étale sur des heures et des jours. Marrant. Au lieu de prendre du recul, on ne fait que perdre du temps.

    C’est impossible de convaincre qui que ce soit, et de toute façon ça apporte rien ; Gxis revido, les espérantistes ^^

    Si tu sais méditer, observer et connaître
    Sans jamais devenir sceptique ou destructeur ;
    Rêver, mais sans laisser ton rêve être ton maître,
    Penser sans n’être qu’un penseur ;

    Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
    Si tu peux être brave et jamais imprudent,
    Si tu sais être bon, si tu sais être sage
    Sans être moral ni pédant ;"

    Aime pas cette traduction.

    Je préfère :

    "Si tu rêves -sans faire des rêves ton pilastre

    Si tu penses - sans faire de penser toute leçon

    Si tu sais rencontrer triomphe ou bien désastre

    Et traiter ces trompeurs de la même façon

    Si tu peux supporter tes vérités bien nettes

    Tordues par des coquins pour mieux duper les sots

    Ou voir tout ce qui fut ton but brisé en miette

    Et te baisser pour prendre et trier les morceaux..."







Palmarès