• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sinbuck

Sinbuck

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 04/10/2008
  • Modérateur depuis le 18/07/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 5 207 110
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 20 10 10
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique








Derniers commentaires



  • Sinbuck Sinbuck 14 septembre 2016 22:27

    Merci à l’auteur pour l’article très farfouillé. Un peu tard peut-être cette analyse lorsque l’ancien site « la voix de la Russie » (actuel Sputnik) exprimait cela il y a plusieurs années. Je suis néanmoins rassuré de voir que beaucoup de lecteurs d’AV comprennent les erreurs de l’occident face à l’orient. L’hypocrisie ne peut pas continuer plus longtemps, mais les médias et la plupart des intellectuels sont complices de cette désinformation. Comment faire pour déstructurer toutes ces maladresses occidentales responsables de tant de mort en Orient ? Continuez à informer...




  • Sinbuck Sinbuck 4 mars 2015 19:38

    @Gollum
    @Tous
    Merci pour les échanges...



  • Sinbuck Sinbuck 2 avril 2013 11:19

    Dans le cas d’une électrolyse, il n’y a pas de fusion (nucléaire), il y a seulement un échange d’électrons...



  • Sinbuck Sinbuck 15 mars 2013 19:34

    Un télescope radio permettra certainement de faire avancer la connaissance de l’Univers. De nos jours, tout le spectre électromagnétique est ciblé et balayé dans tous les recoins de l’univers. Depuis la découverte de l’expansion de l’Univers (1923) par E. Hubble, les connaissances se sont accumulées pour étendre davantage l’ignorance humaine. Oui oui, il n’y a pas d’erreur !

    Malgré toute la technologie, 95 % de l’univers reste invisible à nos moyens de détections... Notre théorie de la matière est donc fausse à 95 %...



  • Sinbuck Sinbuck 15 mars 2013 19:14

    Au delà des notes gonflées et coefficientées, le redoublement va devenir très exceptionnel, donc les élèves vont savoir par avance qu’ils ne peuvent pas redoubler. Ils ne vont donc faire aucun effort et passer dans les classes supérieures. Tout cela n’encourage pas le goût de l’effort !

    L’hypocrisie est la note-clé de l’éducation nationale. Mais que va devenir notre société ?

    D’un autre côté je constate que les élèves (de lycée) sont plus cultivés que nous à l’époque puisque les nouveaux systèmes de communication font leur oeuvre. Et puis les élèves ne croient plus au système éducatif, les programmes ne sont pas conformes aux exigences contemporaines de la société. Par exemple, des cours de psychologie ou d’histoire des civilisations (non-truquée) sont nécessaires pour se connaître et pour comprendre le monde.

    Je le répète, mais le problème principal est la NON-consultation des acteurs de terrain (profs, éducateurs...)

    Dans l’enseignement professionnel, les inspecteurs nous « obligent presque » à donner le CAP ou BEP nommés maintenant certification intermédiaire, ce sont des diplômes de niveau 5, et ils doivent l’avoir. Mais lorsqu’on rencontre les entrepreneurs, ils sont choqués du niveau qui, de plus en plus, baisse de manière dramatique, sans parler du manque de respect et de tact pour s’adresser aux clients, de la tenue vestimentaire... : « ouais vas-y tu achètes quoi là ? » Les patrons sont découragés et ils hésitent de plus en plus à former les élèves en milieu professionnel, certains stagiaires insultes les patrons, les clients, pissent dans le magasin, cassent la vitrine à coup de caillou...

    D’un autre côté, dans l’enseignement général, en terminale scientifique par exemple, 40 % des élèves ne connaissent pas l’expression d’une équation de droite, ils réfléchissent pendant 5 secondes pour diviser 44 par 10 et ils sont obligés de suivre des cours de soutien pour obtenir le bac qui, au final, leur est donné par des commissions d’harmonisation qui gonflent les notes pas académie pour lisser les résultats autour de 80% de réussite. C’est une honte ! C’est pour cela que le nouveau programme de sciences physiques est totalement allégé d’un point de vue analytique et il n’y a plus de résolution d’équation différentielle en électricité par exemple, même si un effort est réalisé pour aborder des notions comme la dualité onde-particule, la relativité... mais les expressions mathématiques sont élémentaires. Cela arrange tout le monde.

    Bref, la situation est dramatique, l’administration est totalement déconnecté des réalités scolaires et la pédagogie imposée cherche la catharsis (conflit relationnel) pour stimuler l’implication des élèves. Certes, mais lorsque les universitaires ou les personnes qui décident de tout cela passeront 2 ans dans une classe au contact direct des élèves, leurs choix seront modifiés en conséquence pour se rapprocher des véritables nécessités.

    Franchement, en tant que prof, je commence vraiment à saturer de toutes ces incohérences...

Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès