Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox Mobile

sleeping-zombie

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

  • Premier article le 05/08/2009
  • Modérateur depuis le 07/12/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 13 1494 585
1 mois 0 18 0
5 jours 0 5 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 35 25 10
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0












Derniers commentaires

  • sleeping-zombie (---.---.---.3) 13 juin 09:18

    @baron
    pas les élections en elle-même, mais leur modalité, contredit l’article 1er de la constitution.
    Pour rappel, l’article 1er stipule :
    La loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux mandats électoraux et fonctions électives, ainsi qu’aux responsabilités professionnelles et sociales.

    Pour l’élection de 1958, c’est une grosse zone de floue, la loi définissant le mode d’élection date de 1962, donc je la laisse de coté, ce serait comme dire qu’un texte est bourré de fautes alors qu’aucun règle de grammaire n’existe.

    de 1965 à 2007, il y avait un âge minimum (de 23 ans) pour être candidat. C’est clairement incompatible avec l’article premier. C’est passé depuis à 18 ans (sans tambour ni trompettes, comme quand on corrige ses propres erreurs).

    Pour l’élection de 2012 (et les suivantes), c’est un peu plus subtil. En février une disposition très rigolote est aussi passée en toute discrétion : les élus ne peuvent plus présenter qu’un seul candidat au conseil constitutionnel.

    petit rappel : les électeurs ne se présentent pas à l’élection présidentielle, c’est un abus de langage. C’est un collège d’élu qui propose un président au conseil constitutionnel. Le « proposé » doit être consentant, ce qui explique l’abus de langage. Les propositions ne sont retenues par le conseil que si elle sont au moins appuyées par 500 membres de ce collège, répartis sur au moins 30 départements, et en retenant au maximum 50 par département.
    le collège d’élu regroupe les maires, conseillers généraux et quelques autres fonctions plus obscures. Ils sont un peu plus de 40 000.
    Dans le langage courant, on appelle ça les « 500 parrainages ».

    Il se trouve qu’avant 2012, chaque élu pouvait présenter autant de candidat à la présidentielle qu’il voulait. Même si, à mes yeux, l’existence de cette obligation de parrainage est déjà une entorse à l’article 1er de la constitution, ça avait le mérite d’être égalitaire du point de vue du candidat (« l’égal accès... »).
    Or depuis que cette disposition est passé, il y a une distorsion. Elle n’est pas formelle, mais elle est présente, puisque mathématiquement parlant, il ne peut pas y avoir plus de 80 candidats. Concrètement, je suppose qu’elle se matérialise par « je suis maire UMP, je garde mon soutien pour le candidat de l’UMP ». De ce fait, les candidats ne sont pas mis sur un pied d’égalité, ce qui n’est pas conforme à la constitution.
    (pour le même argument, formulé en d’autres mots, je t’invite à lire le dernier paragraphe de cet article http://www.politique.net/500-signatures.htm )

    Mais ça, visiblement, tout le monde s’en fout.

  • sleeping-zombie (---.---.---.3) 12 juin 21:04

    Une constitution ?
    mais pourquoi faire ? tout le monde s’en lave les mains. Un texte n’a de valeur que s’il y a une force pour le faire respecter. Il suffit de voir l’évolution de la religion en France.

    Oh, et pour information, aucun président de la 5eme république n’a été élu de manière conforme à la constitution, mais ça gène personne.

  • sleeping-zombie (---.---.---.3) 12 juin 20:47

    ...
    Or de tout parti-pris culturel, quel est le problème avec la polygamie ou la polyandrie ?
    Du moment que c’est entre adultes consentants.
    j’avoue que je ne suis pas juriste, et qu’il faudrait probablement repasser derrière une flopée d’article de loi, mais après tout, d’un point de vue légal, le mariage n’est qu’un contrat non ? le reste n’est que culturel, et je ne vois pas pourquoi l’état « imposerait » une culture plutôt qu’une autre.

    Bref, si il y a une réelle demande des citoyens, pourquoi ne pas légiférer ? ce sera toujours mieux que la polygamie « souterraine » qui est toujours au détriment du plus faible...

  • sleeping-zombie (---.---.---.3) 3 juin 19:01

    @hommelibre
    rien ne t’empêche de débattre, mais les stats, ce sont des cases, les stats, ce sont des fiches. C’est la réalité.
    Tu peux débattre, mais si tu as l’aversion des cases et des fiches, tu évites stats et sondages. Le débat n’en sera que de meilleure qualité.

  • sleeping-zombie (---.---.---.7) 3 juin 11:31

    @sleeping-zombie
    bon, j’ai l’impression qu’on est parti d’un mauvais pied.
    Alors je retente l’argumentation en partant du point de vue opposé. On veut des statistiques ethniques ? pas de problème, faisons-les. La première chose qu’on fait dans une statistique (qui, par définition, est une réduction de la réalité), c’est une liste des catégories, des cases, dans lesquelles on range les gens.
    Peux-tu me donner une liste des ethnies qu’il y a dans ce pays ?

    Ensuite, c’est bien beau d’avoir une liste de case, mais il faut encore des critères objectifs pour y ranger les gens. Peux tu de donner un algorithme de classement ?

    Si tu peux répondre à ces 2 questions d’une manière qui te satisfasse pleinement, et bien... disons que je n’ai jamais vu que l’extrême droite y arriver.

LES THEMES DE L'AUTEUR

Tribune Libre Santé Economie Laïcité






Palmarès



Agoravox.tv