• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Solidarités et Libertés

Bonjour ! Je suis un simple citoyen qui observe et qui aime commenter et analyser l’Actualité. Je ne suis pas un professionnel de l’Information mais passionné par l’Histoire Contemporaine et la Politique.

Tableau de bord

  • Premier article le 30/08/2008
  • Modérateur depuis le 04/07/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 4 4 39
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 0 0 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique







Derniers commentaires



  • Solidarités et Libertés 3 juillet 2009 17:08

    Matéo 34,

    Je suis content que vous ayez commenté cet article.

    D’abord, je ne dis pas que le programme du PSE est plus social que celui du PS frrançais. Je dis qu’il est contradictoire et que je ne vois pas comment on peut nous faire croire que le PS actuel est crédible pour les Electeurs...


    En effet, la République, comme la Nation sont des vieilles idées. Mais à un moment, ne faut-il pas penser que ces notions-là sont des notions en perpetuelle évolution. La Nation de 1917 en France et celle d’aujourd’hui n’est plus la même. Seuls la plupart des politiques ne s’en sont pas encore rendus compte. Voila pourquoi la crise des banlieues est si forte aujourd’hui et voila pourquoi la Construction Européenne parait si éloignée pour les Français vu comment la France a su s’adapter à l’Europe et à su s’ouvrir au Monde. Je ne parle pas textes écrits par ceux qui nous promettent le « grand soir ».

    La Sécurité Sociale, le CNRS et le droit du travail (ce n’est pas tout...) sont des mesures exemplaires réalisées à la fin de la seconde guerre Mondiale par le gouvernement provisoire notamment du CNR (dirigé un temps par le Général de Gaulle) réunissant une très grande coalition politique autour de lui.

    A aucun moment, je dis qu’il faille privatiser ou se passer de ces services publics. La santé, l’éducation, la recherche et la protection sociale ne doivent pas devenir des biens marchands. Mais nous devons les rendre efficaces pour les réalités actuelles.

    Bonne journée à vous aussi.



  • Solidarités et Libertés 3 juillet 2009 16:23

    Bonjour

    Je viens de lire avec attention l’article ainsi que les commentaires.

    Le centrisme a existé. Notamment sous l’époque de VGE, de Barre (grand homme...), puis de Bayrou sous l’égide du MRP (sous la 4ème république) et de l’UDF puis de la nouvelle UDF.

    Mais, quand on y regarde de plus près, sous la cinquième république, il ne peut exister un Centre Indépendant et autonome. J’y ai cru, pourtant.

    A chaque fois, le Centre est obligé de s’allier, soit avec la Gauche (le gouvernement Rocard de 1988 et les municipales de 2008 pour le MoDem) ou avec la Droite (la plupart du temps en France.). Cela en fait un Centre plus ou moins indépendant mais pas autonome. Et, il ne le sera jamais.

    La Vème République est faite pour le bi-partisme. Les élections législatives sont organisées en un scrutin à deux tours et à la majorité. Automatiquement, on choisit entre deux camps. La gauche ou la droite.

    En réalité, le Centre existe plus dans l’expression et dans la méthode gouvernementale que dans un véritable positionnement politique. On peut dire que Sarkozy depuis son dernier remaniement se « recentre ». C’est à dire qu’il va adopter une méthode gouvernementale plus « centriste ».


    En résumé, il existe un centre-gauche et un centre-droite.

    Le centre-droite, c’est le Nouveau-centre, « Aliiance Centriste » de Jean Arthuis (dont il est question dans cet article) et une partie du Modem (les anciens UDF encartés MoDem).

    Le Centre-gauche, c’est le MoDem de Bayrou, Benhamias, Werlking et la majorité des militants du MoDem.

    Avec l’éclatement de l’UDF, il existe, bel et bien, deux centres au lieu d’un.


    Jean Arthuis, s’il arrive à fédérer les Centristes autour de son « Alliance Centriste », il ne fédérera que le NC, et ses 200 militants et peut-être une centaine de personnes du MoDem. Mais pas tout le centre. Il faudra s’y faire.


    De plus, si le MoDem veut refaire surface en politique, il devra s’associer concrètement et publiquement avec la Gauche (Verts, PS et PRG). Le PS devra accepter l’emergence d’un centre-gauche en France et devra travailler avec. François Bayrou n’ayant pas été clair avec ses militants, il a perdu les élections européennes. Il doit clarifier ses alliances. Les électeurs souhaitent l’alliance PS-MoDem-Verts.


    Pour conclure, le Centre existe. Mais, soit à gauche, soit à droite.

    C’est pour cela que je réagis en vous disant : non. Les centres ne peuvent pas se regrouper sous le seul prétexte qu’ils sont centristes. Il faudrait déjà que le Centre existe sous la cinquième république.





  • Solidarités et Libertés 19 juin 2009 11:52

    Bonjour,

    Nous avons un constat en commun. Le PS est une causes principales de la crise que traverse, aujourd’hui, la gauche.

    Dans mon article, « L’avenir de la gauche, ou la necessité de sa refondation », j’en parle et propose la dissolution du PS.


    Mais, il ne faut pas en rester à ces constatations, il est temps, pour la Gauche, de proposer un nouveau mode de développement. Notre réflexion doit être basée sur un rafraichissement de son ou ses idéologies.

    Cdt.



  • Solidarités et Libertés 19 juin 2009 11:24

    Bonjour

    Je veux d’abord, répondre à Zanvinggtrois. Oui, vous avez raison. La différence va se situer entre la gauche productiviste et celle qui se bat pour un autre mode de développement. C’est un très court résumé de la deuxième partie de mon article qui arrive prochainement.

    La refondation de la Gauche se fera, aussi et surtout, par la réactualisation des idéologies. Le Monde d’aujourd’hui change et il faut prendre en compte ses nouveaux aspects. Nous sommes rentrés dans la crise du capitalisme, mais aussi dans la crise écologique.

    Et, précisemment, vouloir développer un autre mode de développement basé sur autre chose que sur la recherche de la croissance (fut-ce t’elle verte...) à tout prix, est exactement le socle idéologique sur lequel la Gauche de transformation devra se baser. Et, les électeurs l’ont compris. Vous y verrez un message pour l’avenir.

    Oui, Maikeulkeul, le PS, comme la social-démocratie Européenne a oublié de passer le seuil du 21 ème siècle. C’est bien l’une des raisons qui crée cette confusion à gauche aujourd’hui. Surtout, si l’on considère que les Sociaux-démocrates et le PS français sont et veulent rester hégémoniques à gauche.
     
    N’en déplaise aux bons penseurs, qui n’ont toujours pas compris que le Congrès de Reims n’était juste qu’une illustration de ce que je dis dans mon article et dans ce commentaire. Et, non, le Modem n’est pas de droite. Il est appelé à être une des composantes de la « Gauche d’accompagnement ». Oui, c’est un danger pour la « Gauche de transformation » si elle ne s’accorde pas et si elle ne se tranforme pas elle-même en abandonnant, par exemple, la référence au communisme...


    Enfin, cet article n’est pas un plaidoyer pour la droite ni pour le modem. C’est une vision objective des problèmes à Gauche aujourd’hui. Certains devraient réflechir d’avantage avec le recul qu’il convient actuellement.


    Merci pour tous ces messages :))







Palmarès