• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sophyane

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Sophyane 31 décembre 2007 14:19

    J’ai parcouru tous les messages avec intérêt. Il est clair que depuis des années, le mot « secte » suscite peur, passion, conviction et parfois un peu trop d’imagination... D’où peut venir la passion ? Assurément d’une philosophie de vie que l’on recherchait depuis longtemps. Et à contrario, d’où peut venir une telle frayeur ? Je me demande si un ignoble fait divers survenu dans les années 70 n’y est pas pour quelque chose... Vous souvenez-vous de l’affaire « Charles Manson » ? Affaire qui fut très médiatisée dans les années 70 à la suite du meurtre de Sharon Tate, l’épouse de Roman Polanski, enceinte au moment des faits. Après ce meurtre ignoble perpétré par les adeptes de Manson, le mot secte s’est couvert de sexe et de sang... Et comme il avait appelé son groupe « la famille », toute communauté est devenue, dans l’esprit des gens, une famille, autrement dit une secte. Cet événement a vraiment marqué une génération et les amalgames n’ont plus cessé. Le fait est que le meurtre sanglant d’une femme enceinte avait crée un impact immense dans le monde entier. Notez que Charles Manson avait passé une grande partie de sa vie en prison et qu’il était mentalement très dérangé. Pour revenir à l’article, je pense qu’il faut surveiller les groupes terroristes et fanatiques constitués de quelques fous illuminés. Mais je pense qu’un groupe qui rassemble des milliers de personnes satisfaites n’est pas un groupe dangereux. Par contre, les déçus d’un groupe non dangereux peuvent, eux, devenir dangereux, et ce, à la hauteur de leur déception... Ils ont été déçus et veulent se venger par tous les moyens. Qui n’a pas eu ce réflexe une fois dans sa vie ? Maintenant, prenons un peu de recul et regardons les chiffres. La proportion d’insatisfaits étant bien moindre par rapport à la proportion de satisfaits, faut-il en venir à dissoudre le groupe ? Si oui, j’ai bien peur de vivre dans un pays fasciste... Si non, j’ai le plaisir de vivre dans un pays démocrate. En attendant, je vous laisse à vos réveillons et à vos bulles de champagne. Bonne année à tous.







Palmarès



Agoravox.tv