• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

speedoody

Cet auteur n'a pas encore renseigné sa description

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • speedoody 22 mai 2007 16:46

    Un troisieme monde... le Mardi 22 Mai 2007, 16:25

    On ne peut pas vraiment parler de tiers monde dans ce cas là, mais puisqu’il existe le monde réel, le monde virtuel, et bien pourquoi pas le monde de tutelle.

    Je m’appele Sébastien, un personnage lambda, qui a malheureusement trébuché sur un trottoir.

    Je n’ai pas choisi le bon, et sans doute, aurai-je du attendre un bus et attendre patiemment.

    J’aurai trop long sur la patate, pour vous raconter, ce qui m’est arrivé, et je pense, que mon histoire dépasserait l’inimaginable, et mes petites phrases assassines et clandestines vous feraient bien vomir.

    Mesdames et messieurs, la justice est belle dans notre pays, à l’exception de ses lois et décrets anti-démocratique, mais ne nous leurrons pas, elles doivent y rester, car c’est pour le « bien » de nous tous.

    Arthémis, noient ses yeux de sang, dans son bandeau. Moi-même je bouillone, mon humeur en est ecarlate.

    Je hais le mot « victime » car je ne veux voir un nouveau statut me fleurir sur les épaules.

    Et pourtant je le suis, Victime d’une tourmentable philosophie, où s’empressent les banques, assurances, hopitaux, justice négligente croulant sous des dossiers en pillier, moisis et suant dans la poussiere d’autres majeurs protégés disparus, hospices, laboratoires et j’en passe tellement la liste est longue.

    Un seul majeur protégé ? On aurait pas idée, combien ce simple mortel a créé d’emploi.

    Je suis sous protection d’une mesure et je compte bien m’en défaire, avec intelligence, et dire « Amen » pour tout ce qui sera dit et décidé, car, il ne servirait à rien de se lamenter, ou cogner contre une table, car ceci favoriserait leur jugement d’une oisiveté certaine, et toute peine serait perdue.

    J’ai la hargne, j’aime les gens, leurs qualités, leurs défauts, mais j’ai horreur qu’on me mette des batons dans les roues sous pretexte que je serai potentiellement interressant pour ce qui concerne les rentrées d’argent.

    Je souhaite, de tout coeur, que la loi, rechange, et qu’un décret soit écrit en soulignant que le plus important serait la transparence.

    Je n’ai rien contre le fait qu’un majeur protégé ait besoin d’une protection, au contraire, les requins sont partout et tout le monde peut etre dans la vulnérabilité, mais ce que je souhaiterai c’est de voir un jour que le majeur protégé, ne soit pas délaissé, et qu’on puisse lui remettre les opérations dans les plus brefs délais et sans que ce ne soit un secret pour tout le monde.

    Ca peut changer, mais voilà, il faut que les personnes veuillent que ca changent.

    Tuteur, ou curateur, ou association tutélaire, peuvent etre de bons outils pour protéger ceux qui sont reelement dans le besoin et accompagner ceux qui le souhaitent, mais si ceux-ci restent dans l’anonymat, et confondent patrimoine a proteger et majeur à protéger, cela ne peut pas marcher, et cela reste evident.

    Dans mon cas, pour faire un tit topo, je suis majeur protégé, je travaille dans le batiment, sur des echaffaudages, en hauteur, avec des outils extremement dangereux, avec une equipe qui me fait entierement confiance, avec laquelle je suis complementaire.

    Je suis totalement responsable et je ne fais pas n’importe quoi.

    Je vis modestement, et je subviens à mes besoins normalement, comme tout citoyen.

    Je sais lire, je sais ecrire, je ne depense pas plus que j’ai et je sais tenir des comptes.

    Je m’adapte à toute situation.

    Objectif atteint : connaissant tous les problemes sociaux, j’ai pris l’initiative de me résilier de la cotorep, car a cause de cela, ca me maintient dans un statut de MP. Aujourd’hui, je suis à 80%, il y a peu d’handicapés dans ce statut, qui travaillent sur les echafaudages.

    J’ai écrit à la Caf, comme quoi je refusais toute prestation sociale, c’est murement réfléchi et je sais pourquoi je fais cela.

    Je ne percois donc plus rien et c’est tant mieux.

    J’ai fait ma demande de main-levée, avec possibilité de former un recours contre la décision du juge des tutelles.

    J’ai écrit une lettre conforme, remise au greffe du tribunal d’Instance, qui l’a ensuite remis au TGI.

    J’ai pris un avocat, que je payerai, c’est evident, et de ma propre poche en plus.

    J’ai pris rendez-vous avec un médecin expert qui a remis son expertise entre les mains du Juge.

    Mon avocat absent, je revois le juge dans une autre date fixée.

    Si je n’obtenais pas ma main levée, chose probablement possible, j’abbaterai ma derniere carte, celle de partir en voyage, dans un autre pays, et laisser tout en plan, en attendant.

    Mon avocat, m’a dit que la mesure prenait automatiquement fin, en théorie, et je demande à vérifier dans la pratique.

    Dans cet autre pays, m’attend un travail, car je n’ai pas peur de l’avenir et ne doit rendre compte à personne, encore moins au tuteur qui me fait doucement sourire, il m’attend aussi un compte en banque, car je doute que la ficoba aille demander si j’ai un autre compte ouvert, et en prime un appart.

    Si cet article, un peu long, je le reconnais, vous a plu, et que vous voulez que je vous raconte d’autres histoires « aussi débiles » soient elles, qui me sont arrivées, faites le moi savoir, je me ferai une joie de le faire.

    Au revoir !







Palmarès