• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Spyc

Normalien ÉNS Lyon
Doctorant en physique des particules

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 116 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Spyc 7 janvier 2010 12:26

    Imposer des quotas ne résoudra pas les inégalités mais en créera d’autres ainsi que des rancunes tenaces !
    En effet vouloir cataloguer les élèves des Grandes Écoles en « nantis » et boursiers permet d’occulter la part des classes modestes qui rentre dans ces écoles. Ces classes modestes, qui peuvent tout juste payer les frais de scolarité et les frais d’inscription aux concours (et je ne parle même pas des frais d’inscription aux écoles pour lesquels souvent les étudiants prennent des prêts !), sont trop « riches » pour avoir le droit aux bourses !
    Ce manichéisme et cette discrimination positive ne meneront à rien de bon.

    Si vous voulez réduire les inégalités, essayez plutôt d’obtenir des frais d’inscription aux concours et des frais de scolarité avant et après concours qui soient relatifs aux moyens des parents !


  • Spyc 14 décembre 2009 17:16

    @zelectron :
    En effet j’avais effectué une lecture rapide (donc au premier degré) de votre commentaire.
    Nous sommes bien d’accord !


  • Spyc 14 décembre 2009 13:10

    @zelectron
    11 « pontes » vous dites, 11 signatures certe mais de qui ? et spécialistes de quoi au fait ?
    Car le prix lui a été remis par « Computing Anticipatory SYstems » soit « les systèmes de calculs permettant d’anticiper » (cf. page du CASYS 2009).
    Je n’aime pas les attaques ad hominem ce pendant il faut quand même remarquer que ce « génie » avait déjà révolutionner la physique à l’âge de 9 ans mais qu’il n’a pas la moindre thèse alors qu’il a quasiment tout étudié !
    Sérieusement même l’« institut » où il travaille est à la limite du gag (vouloir unifier toutes les forces de la physique, la philo, l’homme, etc...)

    Je suis désolé mais en lisant le papier dont il est question (et en le comprenant) on en déduit logiquement que c’est une fumisterie (il ne manque plus que un ou deux ET sur le site de son institut ou son blog pour que cela soit complet)


  • Spyc 14 décembre 2009 11:23

    Eh c’est du grand n’importe quoi (pour être allé sur le site du prétendu chercheur) et son papier est relativement navrant !
    Forcément, s’il crée un « proton » en supposant qu’il s’agit d’un trou noir, celui-ci va forcément se trouver sur une courbe permettant de le comparer à d’autres trous noirs !
    En plus il parle de force forte pour expliquer des interactions entre les protons alors que celle-ci est responsable de la cohésion du proton (c’est la force faible qui s’occupe des interactions entre protons)
    En même temps le « chercheur » finit son article en disant que « son proton » est 38 ordres de grandeur plus lourd que le proton actuellement observé et ça ne le fait même pas sourciller (NB. il donne une masse de 8,85e14 gm pour le proton donc 8,85e11 kg soit environ un milliard de tonnes !)
    Si on ajoute toutes les autres incohérences (unités étranges, méthode classique à l’échelle quantique, etc...) et le fait que ses références (et même la conférence qui lui a donné un joli prix) sont plutôt borderline voir totalement en dehors de tout procéssus scientifique, on se demande vraiment l’intérêt de cet article


  • Spyc 14 décembre 2009 10:09

    @plancherDesVaches
    Concernant l’émission de rayons X je vous renvoie vers les disques d’accrétion.
    En gros, vu la vitesse des particules chutant vers le trou noir si on se réfère à la loi des corps noirs (sic) ou loi de Stefan : l’émission va se faire principalement dans les rayons X.

    Pour ce qui est des micro trous noirs, je voulais juste signaler le fait que quand on parle de trou noir au LHC, il ne s’agit pas de trou noir stéllaire « classique », mais plus d’une version quantique (autement hypothétique) extrèmement légère.
    Pour autant la probabilité de leur création a été prise en compte lors de la conception du LHC.

    Enfin l’hadronthérapie est bien entendu une technique de soin.
    Cependant elle n’est possible que par la capacité de produire une quantité suffisante de proton, de les collimater suffisament, de les accélerrer et finalement de comprendre à la fois leur durée de vie et leurs mécanismes d’intéraction. Les trois premiers points sous-entendent un fort travail d’un point de vue expérimental et physique des grands instruments et les deux derniers correspondent aux travaux des physiciens expérimentaux et théoriques. Au final, tout cela n’a été rendu possible que par des expériences comme celles menées au CERN.

    Par contre le but du LHC n’est pas « l’énorme pouvoir de maîtrise de l’apport d’énergie à l’humanité » en fait : son but est de comprendre des paramètres fondamentaux de la physique afin à la fois d’expliquer ce que l’on observe actuellement et d’aider à la compréhension de la formation de l’Univers.
    Pour les applications concrètes de nos découvertes (car il y en a déjà découlant des technologies développées pour construire le LHC) il n’y en a pas de prévues pour l’instant.

    En même temps posez-vous la question : Est-ce que Einstein pensait construire des panneaux photovoltaïques avec son Prix Nobel sur l’Effet Photoélectrique (plus de 50 ans après) ?







Palmarès



Agoravox.tv