• samedi 19 avril 2014
  • Agoravox France Agoravox Italia Agoravox TV Naturavox
  • Agoravox en page d'accueil
  • Newsletter
  • Contact
AgoraVox le média citoyen
 

Steve-O

Licencié en Histoire et titulaire d’une maitrise en Relations Internationales je poursuis actuellement un troisième cycle en Science Politique. Ayant un intérêt particulier pour les questions de médias et des nouvelles technologies dans un cadre international je partage mes réflexions sur les questions sociales et politiques.
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 2 4 39
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Articles de cet auteur

Classer les articles par : Chronologie Les plus lus Les plus commentés

Derniers commentaires

  • Par Steve-O (---.---.109.106) 19 mai 2008 16:18

    Très honnêtement je souhaiterais comprendre comment d’un article sur les enjeux chiites/sunnites au Moyen Orient on est passé à un pseudo débat théologique sur l’Islam et les religions et maintenant à une encyclopédie copier-coller du terrorisme... biaisé idéologiquement et par manque de connaissance...

    Si vous souhaitez discuter de l’article, je pense que les commentaires sont fait pour cela sinon si c’est pour un autre sujet conspiration, terrorisme, cinquième colonne..... Le Réseau voltaire est là pour ça !!!

     

    Plus sérieusement, afin de bien cerner un phénomène comme le terrorisme des livres sérieux existent :

     

    CHALIAND & BLIN, "Histoire du Terrorisme : de l’Antiquité à Al Qaïda"

    LAQUEUR, "Post Modern terrorism : new rules for old game"

    DAVIS " Petite histoire de la voiture piégé"

    MARRET " Techniques du terrorisme"

    KEPEL "Jihad : expansion et déclin de l’islamisme"

    NACOS "Terrorism and counter terrorism"

     

    Après la lecture des ouvrages suivants, les betises seront peut être un peu moins grosses !!!

     

    Cordialement...

  • Par Steve-O (---.---.36.60) 14 mai 2008 14:20

    Effectivement j’aurai pu être plus précis quant aux concepts que je voulais exposer.... Et je fais volontiers mien vos apports de conflits ethnico-confessionnels en Irak.

     

    Cordialement,

  • Par Steve-O (---.---.164.16) 13 mai 2008 23:16

    Bonsoir,

     

    Effectivement la difficulté est bien d’envisager la question des volontés et des résultats américains.... En étant peut être un peu trop déterministe je pense clairement que les Etats-Unis avaient des objectifs divers à la guerre en Irak ( Néo-conservatisme méssianique, intérêts pétroliers, lobby du complexe militaro-industriel...) mais le point central est sans doute la volonté de faire barage aux chinois sur l’accès énergétique au Moyen Orient.

    Vous connaissez apparament bien le conteste Russe et de l’Asie Central, et savez ainsi à quel point la question des approvisionnements énérgétiques pour la Chine en pleine croissance économique est une question fondamentale.... Pas de pétrole... Pas d’énergie... Pas de croissance.... Voici l’équation.......

    Or la Chine est depuis 10 ans à la recherche d’approvisionnement énergétique croissant... Notamment vers la Russie ou vers l’Asie centrale ( Papeline vers l’Ouzebekistan et l’Afghanistan qui pose problèmes actuellement).... L’intérêt pour les Etats-Unis qui souhaient conserver encore un peu leur domination au Moyen Orient revenait à faire barage sur la Chine en direction de l’Afrique en se plaçant en IraK point central du pétrole au Moyen-Orient (non seulement pour la production mais pour l’acheminement avec l’Arabie Saoudite contrôlé de loin par Washington)...

     

    Voilà pour ce qui me semble être des inérêts que je nommerais préalables à la guerre en Irak.... Pour les intérêts actuels je ne suis pas sûr que la division soit dans le réel intérêt des USA. Si au cours de la dernière année, cette division semblait représenter un bénéfice non négligeable pour les USA (pas d’unification de l’Irak souveraine et donc garder le contrôle) aujourd’hui elle s’avère à double tranchant puisque qu’elle échappe aux USA.... Le grand gagnant est désormais l’IRAN (article à venir à ce sujet) qui joue à la fois au niveau insurectionnel (Moqtada al-Sadr, insurgé chiite au sud irakien) et au niveau officiel (Nouri al-Maliki premier ministre)..... Les intérêts d’une division ne semble plus aussi évident pour les américains qui commencent un nouveau syndrome et une sanctuarisation similaire au Vietnam (cette fois ci la comparaison peut enfin ce faire par exemple sur la Zone Verte et le camp américain de Long Binh à Hanöi durant la Guerre du Vietnam)...

     

    Quant aux questions confessionnelles, effectivement elles sont aussi présentes en Asie (notamment centrale où elles se doublent de conflits éthniques entre les turcophones, les arabes, les perses et les indiens avec l’exemple du Pakistan en voie de désintégration en Sind , Balouchistan et zones tribales...) mais je pense que la question confessionnelle qui reste la plus préocuppante est bel est bien celle du Moyen-Orient dans l’actualité brulante... Ce n’était pas le cas hier et peut être pas demain... mais actuellement c’est la zone qui pose le plus d’interrogations quant aux logiques futures...

     

    Cordialement,

     

    Steve-O

  • Par Steve-O (---.---.164.16) 13 mai 2008 23:01

    Bonsoir,

     

    Effectivement on peut regretter le gachis du Moyen Orient mais pour moi Bush ou Colin Powell ne sont que des biens mauvais coupables.... Les vecteurs ou les acteurs responsables sont ailleurs par les doctrines et les courants qui ont portés l’administration US depuis bien avant 2001.....

    D’ailleurs Colin Powell s’est retrouvé au milieu de cette situation avec le plus grand malheur lui qui avait été le fondateur de ce qu’on appelle en géopolitique "La doctrine Powell" :

    Bien résumé sur Wikipédia...

    Il s’agit un principe d’engagement militaire défini par le général américain Colin Powell à l’aube de la Guerre du Golfe en 1990-91. Elle est basée sur la Doctrine Weinberger (du nom de l’ancien Secrétaire à la Défense et supérieur de Powell, Caspar Weinberger).

    Cette doctrine se résume à une série de questions qui doivent être répondues par l’affirmative avant d’engager la puissance militaire américaine :

    1. Des intérêts vitaux sont-ils en jeu ?
    2. Des objectifs atteignables ont-ils été définis ?
    3. Les risques et coûts ont-ils été objectivement analysés ?
    4. Toutes les autres options non-violentes ont-elles été épuisées ?
    5. Existe-t-il une stratégie de sortie permettant d’éviter un embourbement ?
    6. Les conséquences d’une intervention ont-elles été évaluées ?
    7. Le peuple américain soutient-il cette action ?
    8. Avons-nous un réel soutien de la communauté internationale ?

     

    Clairement la doctrine Powell allait vers plus de retenu et un isolationnisme des USA comme sous la doctrine Monroe. Or finalement c’est le personnage central de cette doctrine (Powell) qui a été envoyé au front pour soutenir une intervention qui s’inscrivait à l’inverse de ces pensées....

    Je crois que l’on peut excuser quelque peu Powell sachant la déchirure que cela à du être de porter ces mensonges et ses choix stratégiques...

     

    De la même manière croire que c’est George Bush qui a tout décidé depuis la Maison Blanche revient à avoir une vision trop limité des processus décisionnels dans l’administration américaine. La guerre en Irak et ce que l’on a appelé la doctrine Bush (Unilatéralisme, Imposition de la démocratie, Sécurisation du monde...) est en fait un courant porté par une série de personnage comme Rumsfeld ou Wolfowitz qui militent depuis 20 ans pour ces idées....

    D’abord venus de la gauche, ancien trotskistes (des ouvrages existent sur la question notamment à paraître la thèse de Justin Vaïsse, sur le néo-conservatisme, LE spécialiste français des USA) reconvertis autour d’un messianisme mondiale... proposant le droit d’ingérence au nom de l’imposition de la démocratie et de la liberté...

    C’est sous Carter avec la politique droit de l’hommiste (qui finit avec une Révolution en Iran et des otages !!!) puis de nouveau sous Bill Clinton (Kosovo, Somalie..) et définitivement réactivé sous Bush que ces idéologues appelés néo-conservateurs vont façonner la politique étrangère américaine....

    Ce discours nous rappelle un exemple plus français : Bernard Kouchner : droit d’ingérence, liberté et démocratie pour tous et pourquoi pas attaquer l’Iran.... Il n’y a rien d’étonnant dans les déclarations de Kouchner qui est une néo-conservateur sauce française... Il n’est pas plus à droite depuis qu’il est dans le gouvernement Sarkozy, il est simplement lui même.... comme les néo-conservateurs américains.

    Si aujourd’hui quelqu’un était à juger je pense que les penseurs néo-conservateurs (Rumsfeld, Wolfowitz et consorts) devraient être mis en avant davantage que des marionnettes comme Bush ou Powell....

LES THEMES DE L'AUTEUR

International Moyen Orient Islam Liban Géopolitique Politique Politique Présidence Sarkozy
Palmarès

Agoravox utilise les technologies du logiciel libre : SPIP, Apache, Debian, PHP, Mysql, FckEditor.


Site hébergé par la Fondation Agoravox

Mentions légales Charte de modération