• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Tableau de bord

  • Premier article le 03/02/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 8 114
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • SuperNo 3 février 2009 21:46

    Pardon, je voulais dire "Jean Peyrelevade et Edouard Fillias sont à gauche idéologiquement".
    Mais vous avez bien sûr rectifié de vous-même...


  • SuperNo 3 février 2009 21:01

    Merci pour tes pistes, mais le problème est que je les explore depuis suffisamment longtemps pour penser que ce sont des impasses...

    Ce raisonnement est d’ailleurs tout à fait révélateur d’une certaine "écologie de droite", qui sied parfaitement au Modem : on tient tellement au monde actuel et à sa manière de fonctionner qu’on essaie de se persuader que tout pourra continuer ainsi éternellement, grâce notamment à la science.

    Cela dit, si on veut être concret, on se heurte vite à des murs :

    Si vous pensez qu’on va remplacer comme ça un milliard de bagnoles à pétrole par autant de bagnoles électriques, vous vous fourrez le doigt dans l’oeil :

    - En admettant que les limitations actuelles des véhicules électriques soient levées (c’est déjà gros), vous les prenez où, les composants des batteries ? Vous le trouvez où, le lithium ? Déjà que l’industrie n’arrive pas à fournir pour les ordinateurs portables ou les téléphones qui ne nécessitent que des batteries de quelques centaines de grammes, où vont-ils trouver de quoi fabriquer un milliard de batteries de plusieurs centaines de kilos ? Ajoutons que la majorité des batteries fabriquées actuellement le sont en Chine. Vous croyez peut-être que Renault ou Peugeot, qui délocalisent déjà à tour de bras depuis des années, vont préférer leurs salariés à leurs actionnaires et produire plus cher en France ?

    - Comment vont-il produire l’énergie nécessaire pour les recharger, sachant que l’immense majorité de l’électricité produite dans le monde l’est au moyen d’énergie fossiles ultra polluantes et non renouvelables ? Le réchauffement climatique, même s’il résulte de politiques de droite, ne fait pas de distinction et pourrira la vie de tout le monde...

    Alors il y aura peut-être des voitures électriques, mais elles ne remplaceront pas, loin s’en faut, le parc actuel... La différence, ce seront les transports en commun, le vélo, le renoncement au déplacement. La décroissance, quoi... Si on s’organise dès aujourd’hui pour que ça se passe le moins mal possible, on peut limiter les dégâts. Mais si on s’obstine à courir à tout prix après une "croissance" de plus en plus chimérique, le pire est à craindre...


  • SuperNo 3 février 2009 17:58

    Désolé, je ne suis pas d’accord !

    Bayrou a débarqué avec ses slogans marketing "on a fait bouger les lignes, il n’y a plus de droite ni de gauche". Quelle bouffonnerie !

    Effectivement le P"S" s’est tellement compromis et rapproché des thèses de droite qu’on pourrait avoir l’impression que la gauche et la droite c’est pareil... Surtout que le Modem débarque entre les deux pour ajouter encore de la confusion.

    Dire qu’il n’y a plus de droite et plus de gauche, c’est entériner la victoire de la droite !

    La réalité, c’est qu’il n’y a jamais autant eu besoin d’inventer une politique vraiment de gauche (oui, d’inventer, il ne s’agit pas de revenir au communisme productiviste et bureaucratique dont on a pu admirer la réussite...).

    Placer l’environnement en priorité absolue, ce n’est pas faire un "Grenelle" qui n’aboutit qu’à de nouvelles routes et à de nouvelles centrales EPR, c’est créer une politique dont chaque décision serait jugée vis à vis de critères environnementaux et sociaux, exactement de la même manière que le profit sert de référence actuelle.

    Cela oblige à tout repenser, et non pas à amender les vieilles recettes et à repeindre de vieux logos en orange...


  • SuperNo 3 février 2009 17:38

    Décidément, il y a la moitié du Modem qui commente sur ce site ?

    Effectivement, je ne peux pas vous dénier le droit de décider de ne pas être de droite. De la même manière que Sarkozy peut tout aussi bien décrêter ne pas être un capitaliste atavique et avide, comme il l’a déjà fait.

    Mais vous n’avez pas le droit de m’obliger à vous croire !


  • SuperNo 3 février 2009 17:31

    Si essayer de penser et construire une nouvelle manière de vivre (et d’abord survivre) dans un monde condamné par l’inconséquence des dirigeants libéraux, c’est être sectaire, alors je veux bien confesser l’être.
    Je voudrais tout de même clarifier le mot "gauche". Si c’est aux "socialistes" que vous pensez, rassurez-vous, seule une minorité (comme Gérard Filoche) trouve encore grâce à mes yeux. Pour le reste, ce sont des croissantistes, oui-ouistes européens, partisans inconditionnels de l’économie de marché et de sa concurrence libre et non faussée. Ils n’ont rien compris au film.
    Donc la Gauche telle que je l’entends (et telle que de plus en plus de gens l’entendent), ça devrait être une priorité absolue à l’environnement et au social, ce qui est totalement et génétiquement incompatible le libéralisme plus ou moins régulé du P"S", du MODEM ou de l’UMP.
    Quant au Modem "pas de droite et qui a changé", son président fut tout de même admirateur de Giscard, ministre de Balladur et de Juppé, et a recruté Peyrelevade ou Fillias, qui sont tous comme chacun sait des gauchistes avérés dont le seul rêve est de renverser le capitalisme !

LES THEMES DE L'AUTEUR

Politique Etonnant MoDem






Palmarès