• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sylvain de Lyon

29 ans, économiste de formation, je suis actuellement banquier d’entreprises. Mes sujets favoris sont l’économie, la politique, l’écologie, l’éthique et le développement des pays pauvres. Je me définirais comme libéral-social et écologiste. Le plus important pour moi sont les discussions ouvertes sans démagogie.
 
 
 
 

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 3 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires



  • Sylvain de Lyon 29 mai 2007 12:40

    Très intéressant tous ces échances...

    Je vois que certains, aveuglés par le dégout du capitalisme, sont prêts à tout négocier et à ne pas mégoter : renonçons donc aux libertés, aux droits de l’homme, à la démocratie... pour s’en remettre pleinement à notre petit Chavez adoré. Très belle morale et éthique.

    Déjà en URSS, on énonçait clairement qu’il fallait renoncer aux droits de l’homme et de chacun pour arriver aux « droits réels »... On connait comment l’expérience s’est terminé.

    Dormez bien les petits, « Saint Chavez » est là pour sauver son peuple et le monde !



  • Sylvain de Lyon 28 mai 2007 19:23

    Je ne comprends même pas que certaines personnes puissent soutenir Chavez.

    Voia un homme qui se paye un joli petit début de dictateur : Chavez s’étant arrogé les pleins pouvoirs le droit de légiférer seul pendant 18 mois ; alors qu’il a un parlement à 100% Chavez...

    Le programme est ensuite simple, Hitler n’aurait sans doute pas dit mieux : réduction au silence des partis d’opposition, limitation de la liberté de la presse contre la soi disant « dictature médiatique » , militarisation de l’appareil d’Etat, la moitié du gouvernement sont des généraux ; mise en place de comités communaux façon bolchévique, bref tout de la « démocratie populaire » bien connu au delà du mur de Berlin.

    Ensuite, au rayon programme économique , « socialisme bolivarien » (nationalisation...)et profiter de la rente pétrolière pour faire quelques cadeaux. Pour l’instant, la population peut avoir intérêt à ces cadeaux, mais l’inflation guette déjà (Chavez menace les commerçants qui augmentent les prix)... et là c’est les couches populaires qui vont encore déguster ces cadeaux empoisonnés.

    Bref, Ceux qui ont envie d’aller la bas,je leur laisse bien volontiers mon billet.



  • Sylvain de Lyon 25 mai 2007 13:45

    Le débat entre la sphère financière et la sphère économique est un débat intéressant. Mais certaines choses me gènent :

    La financiarisation ne vient pas tout à fait des « riches », elle vient surtout des fonds de pensions américains et des autres fonds privés ou « publics » (provenant de banques, assurances...) ; ces fonds ont des ressources qui sont alimentées par les classes moyennes et riches, notamment pour financer leur retraite. Donc associer sphère financière et riches n’est pas exact.

    Après, il est maladroit d’associer Vincent Bolloré a toute cette sphère financière... certes, il y participe mais c’est avant tout un industriel.

    Le débat sur le trop plein d’argent dans le monde est intéressant, il est nécessaire de rééquilibrer le rapport de force entre le capital et le travail , tout comme réguler le système sur le plan écologique et social mais n’oublions pas que si les inégalités demeurent, bon nombre de pays connaissent grâce au capitalisme une vague de croissance et d’amélioration de leur niveau de vie intéressante , dans un contexte démographique d’explosion des populations.







Palmarès