• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Sylvie Goulard

Sylvie Goulard

Députée européenne du Mouvement Démocrate (MoDem), présidente d’une association.

Tableau de bord

Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 0 1 0
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Derniers commentaires


  • Sylvie Goulard Sylvie Goulard 27 mai 2009 15:52

    DEMANDEZ LE PROGRAMME (ET SURTOUT, LISEZ-LE !) :


    L’article « Que propose le MoDem pour l’Europe ? », posté sur Agoravox le 26
    mai, appelle quelques remarques.

    Le programme viendrait trop tard. Mais pas un mot sur la manière dont il a
    été élaboré et qui mérite qu’on s’y arrête ! Depuis octobre, un grand
    exercice participatif a mobilisé près de 3 500 adhérents et sympathisants,
    réunis, autour d’experts, dans 16 groupes thématiques tels que notamment
    économie et crise / énergie / identité européenne / agriculture / mer /
    libertés publiques... Après la désignation des têtes de liste, le MoDem a
    organisé 8 conventions thématiques dans les régions, pour que candidats et
    forces vives des circonscriptions se rencontrent. Nos listes ont été prêtes,
    dans leur totalité, bien avant celles d’autres formations politiques parce
    que nous avons voulu aller au contact du terrain dès le mois de mars / début
    avril, pour écouter ce que les Français avaient à nous dire. Chez nous, on
    n’élabore pas un programme des mois à l’avance, tout seul dans son coin,
    sans écouter le terrain.

    Le programme serait trop général, trop simple, mais que n’aurait-on pas dit
    si nous entrions dans les détails ? Entre les programmes « technos » et ceux
    qui donnent à l’électeur des orientations politiques, je préfère les plus
    simples. Sortons de l’obsession des détails qui fait perdre de vue
    l’ensemble ; on choisit des élus sur leurs valeurs, leurs expériences, leur
    densité humaine, pas sur le § 4 de la proposition 456.

    Le programme n’évoque pas tout. En effet, c’est volontaire. Un choix de
    priorités, voilà qui est plus responsable qu’un catalogue démagogique.

    Enfin, il faut remettre ce programme dans l’actualité mondiale. La
    suggestion sur une monnaie de réserve renvoie par exemple à une proposition
    chinoise. L’euro entrerait naturellement dans le panier de monnaies servant
    à composer cette unité de compte nouvelle.

    Merci à l’auteur, tout de même, d’avoir fait remarquer que les autres partis
    n’ont guère de programmes précis. Le Manifesto représente un effort louable
    de réfléchir à 27, mais le résultat est si vague qu’il « ne mange pas de
    pain ». Et les socialistes sont divisés entre ceux qui soutiennent M. Barroso
    à la tête de la Commission et d’autres qui y sont hostiles. Il est assez
    étrange de se mettre d’accord sur un programme, mais de ne pas trouver une
    personne pour le porter et même d’être prêt à en confier la mise en œuvre à
    d’autres...

    L’UMP a un programme court ; en effet c’est « encore Barroso ». Et ce dernier
    ne dit pas quelle PAC il veut proposer, quelle politique de la pêche, quelle
    réponse européenne à la crise...

    Le MoDem a un programme élaboré de manière originale. Il a deux candidats à
    la Présidence de la Commission, M. Verhofstadt et M. Monti, deux Européens
    engagés, respectés, capables de porter des compromis entre les différentes
    familles politiques sans dénaturer leurs convictions. Notre objectif, c’est
    qu’il y ait un débat sur ses candidatures et le programme des 5 ans qui
    viennent.

    Quant à la question de la contradiction des votes du MoDem, à son prétendu
    « libéralisme caché », le journal Libération y a répondu dans un article de
    Cédric Mathiot du 14 mai 2009 « La tentation Bayrou effraie Solférino ».

    Tiens, vu la dose de mauvaise foi autour du mot « libéral » en France, il y en
    a peut-être qui nous diront : « le journal Libération ? » voilà la preuve que
    vous êtes des ultra-libéraux...







Palmarès



Agoravox.tv