• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

T. Albert Gamotte

T. Albert Gamotte

Calligraphe et spectateur du monde...

Tableau de bord

  • Premier article le 27/03/2009
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 1 8 7
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique




Derniers commentaires


  • T. Albert Gamotte T. Albert Gamotte 5 juin 2009 18:17

    Dans les constitutions d’Anderson il était également spécifié que le Franc Maçon ne pouvait être un athée irreligieux puisque de fait, il est sensé travailler à la Gloire du Grand Architecte de l’Univers qui est représenté dans le Delta Lumineux par le tétragrame divin..
    La Maçonnerie se serait elle donc dévoyée ? Si l’on admet des hommes atées, des borgnes et des boiteux, des homosexuels contrairement aux textes fondateurs, pourquoi ne pas y admettre des femmes ? René Guénon avait déjà, avant la dernière guerre mondiale fait le constat que la Franc Maçonnerie n’avait plus aucun carractère initiatique et il savait ce dont il parlait, lui, en la matière. Si ce n’est plus qu’un club de réflexion, pourquoi en exclure les femmes ? Peut être pour les mêmes raisons que la 3ème république (franc maçonne) avait d’interdire le vote à la gente féminine ?


  • T. Albert Gamotte T. Albert Gamotte 23 avril 2009 09:25

    Bravo et merci pour cet article ! Je partage votre admiration pour ce Maître là ! Un petit détail de voccabulaire cependant ; à la place de « Unité » j’emploierai le terme « Unicité » dans le sens d’Advaïta, plus juste d’un point de vue traditionnel (au sens ou nous, vous et moi, l’entendons et en relation avec la Tradition).
    Je ne vous apprendrais rien de particulier sur le sujet mais je l’ai moi même traité sur le très beau site des Balladins de la Tradition ( http://www.bldt.net/Om/spip.php?rubrique67&var_recherche=ma%EEtre%20eckaert ).
    A bientôt le nouveau plaisir de vous lire.

    T. Albert Gamotte


  • T. Albert Gamotte T. Albert Gamotte 15 avril 2009 09:43

    Pour « révisionner » il faut être dans le sens du courant de la pensée dominante. Napoléon, qui savait ce dont il parlait, disait que « l’histoire est un mensonge que tout le monde croyait ».
    Le « révisionisme historique » est pourtant une pratique courante chez ceux qui détiennent le pouvoir. Depuis Pharaons en passant par Charlemagne tous ont troussé la pauvre Clio lui faisant des enfants contre nature assez monstrueux. Ainsi la République a occulté le génocide de la « Révolution » qui extermina près d’un quart de la population de France. Ce n’est pas en régime nazi que les premières réussites de camps d’extermination et les premières tentatives de chambre à gaz furent faites. C’est en Vendée entre 1789 et 1796. Sans parler des déportations massives afin de réprimer un mouvement populaire. Peut on compter, comme le demande certains députés (pas forcément de droite) sur une recconaissance du génocide Vendéen et plus largement celle des massacres perpétués par les républicains afin d’assoir une idéologie prétenduement démocratique ? Je ne le crois pas ; cette fois le révisionisme d’état a bien trop marqué les esprits et le mythe fondateur de la république en serait ébranlé.
    T. Albert Gamotte


  • T. Albert Gamotte T. Albert Gamotte 27 mars 2009 21:50

    Oui, quelqu’un qui se prétend de cette obédience est censé vivre la chasteté ; c’est son choix et il n’y a rien à y redire... maintenant s’il ne le peut (ce que je comprends fort bien pour ma part) à lui d’assumer la responsabilité de ses actes avec intelligence. Il ne faut peut être pas ajouter la bêtise au "péché" ça fait beaucoup plus en confession, forcément ! smiley)

    T. Albert Gamotte (TAG)


  • T. Albert Gamotte T. Albert Gamotte 27 mars 2009 21:42

    Effectivement, pourquoi chercher noise à Le Pen ? Cela lui fait de la pub, c’est le but recherché et cela donne du poids à sa thèse. Pourquoi lui interdire de dire ses insanités puisque cela lui permet de démontrer que nous ne sommes pas libre de penser et de parler contrairement à ce que nous dit la déclaration universelle des droits de l’homme ?
    Pourquoi si ce n’est parce que nos affects sont exacerbés par ses déclarations tonitruantes à répétitions... Le problème est en nous, non en ce fou dangereux déclamant ces contres vérités.
    Dans ce match, Lepen sort vainqueur à tous les coups, avec lui les révisionistes et autres dangers publiques... Ne fut-il pas un chef de la propagande nazi qui ce servait de ce genre d’intox en disant "il en restera toujours quelques chose" ? De fait ,à force de réagir et de lui faire écho, la théorie révisioniste s’instale.
    De la même manière les "assassins", s’il en est, sont les médias qui déforment les propos du Pape et font croire qu’il a dit de ne pas utiliser le préservatif en cas de vie "libre" (libre selon les critères de certains et asservie selon d’autres). Car pour le coup il y aura bien quelques idiots pour croire que la bénédiction papale suffit à les protéger du virus et se dispenser de mettre en pratique les principes moraux qui peuvent réellement changer le cours des choses (pour eux).
    Déjà on entend des voix (de l’Eglise) qui prétendent que la capote, poreuse laisse passer le virus du SIDA... cela ne serait pas arrivé si l’on avait pas "retouché" pour lui nuire, les propos de Benoit.
    Allez, ne vous fâchez pas pour si peu, ce n’est pas la premère fois que l’on falsifie l’histoire. Cela commença avec les pharaons. Charlemagne lui-même fit réécrire à son avantage une vraie fausse légende des rois fainéants... jusqu’à l’histoire fondatrice de la république, la révolution de 1789 qui est une légende dorée. Napoléon disait que "l’histoire est un mensonge auquel tout le monde adhère". L’info n’est que de l’histoire récente.
    Allez en paix, mes frères smiley)
    T. Albert Gamotte 

LES THEMES DE L'AUTEUR

Médias Benoît XVI






Palmarès