Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Taverne

Taverne

L'être ou le Trois-en-Un, livre publié en ligne le 1er septembre 2016.
"Les Dimensions humaines" : mon autre livre paru sur Amazone.
*****************************************************************
Mon dernier album de chansons (gratuit) publié : La rosée (auteur des textes)
Poète, philosophe, auteur de nombreuses chansons (gratuites en écoute et en téléchargement : dernier album " VOIR 3 clips de mes chansons en vidéos / Mes autres chansons en collaboration
 

Tableau de bord

  • Premier article le 26/08/2010
  • Modérateur depuis le 28/10/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 228 5493 6025
1 mois 3 200 137
5 jours 0 16 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 85 82 3
1 mois 14 14 0
5 jours 1 1 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Taverne Taverne 27 septembre 13:06

    @Robert Lavigue

    Vous avez raison sur les origines du chat. Mais la croisade leur a donné une réputation malfaisante parce que « arabes ». je vous mets ci-dessous les informations. Cela corrige mais ne modifie en rien mon propos général.

    Wikipédia

    Origines du chat : Les premières découvertes paléontologiques situaient les premiers foyers de domestication du chat en Égypte, vers 2000 av. J.-C.

    L’étude menée par Carlos Driscoll sur 979 chats a permis de déterminer l’origine probable du chat domestique : c’est dans le Croissant fertile que félins et hommes auraient noué contact. Le Croissant fertile traverse les États actuels de l’Israël, la Palestine, la Jordanie, la Syrie, le Liban, le sud-est de la Turquie, le nord et l’est de l’Irak, et le bord ouest de l’Iran.

    Diabolisation : En principe, l’image du chat est positive dans l’islam en raison de l’affection qu’éprouve Mahomet, sauvé de la morsure d’un serpent par un chat92. À l’inverse, le chat est satanisé dans l’Europe chrétienne durant la majeure partie du Moyen Âge, manifestement en raison de son adoration passée de la part des païens et surtout de la réflexion de la lumière dans ses yeux, qui passe pour être les flammes de l’Enfer.


  • Taverne Taverne 27 septembre 11:35

    Je me permets de participer à ce débats par ces quelques réflexions :

    Les sorcières : "La démonologie et les sorcières ont fait place à la chasse aux impuretés." Ce n’est pas l’avis de Boris Cyrulnik qui dit que les sorcières ressurgissent quand l’autorité est faible, ce qui est le cas en ce moment.

    Les guerres de religions : on ’est pas près d’en sortir. La première croisade s’est déclenchée mille ans après un évènement mal ruminé par les Occidentaux. A propos de sorcière, le chat importé d’Egypte à cette occasion fut alors déclaré animal malfaisant pour des siècles. La guerre du Kosovo, l’intervention de Bush en Irak, sont de nouveaux soubresauts.

    Notre identité : il faut déjà qu’elle ne réponde pas à la définition minimale que lui donne Sarkozy, à savoir « récit et récitation ». Si l’identité est bien en effet un récit, ce récit ne doit pas être manipulé par les sentiments négatifs extrêmes : peur, haine. Il doit être commun et non pas ségrégationniste.


  • Taverne Taverne 27 septembre 11:15

    Il y a aussi la réserve que vous-même exprimez : « Les cobayes choisis étaient, tous, des individus malades, c’est-à-dire des personnes vulnérabilisées par une maladie susceptible de s’aggraver par ce genre de protocole expérimental périlleux. »


  • Taverne Taverne 27 septembre 11:09

    A l’auteure : dans le film programmé hier soir sur France 5, l’emblématique film de Resnais « Mon oncle d’Amérique », le professeur Laborit dit "le cerveau ne sert pas à penser mais à agir. On peut plus ou moins tomber d’accord sur cette affirmation.

    Je suis en revanche beaucoup plus critique sur la méthode de transposition aux êtres humains des comportements étudiés sur des rats dans des laboratoires. De la même manière, je ne pense pas que l’on soit en mesure actuellement de manipuler des cerveaux. Votre exemple sur les taureaux ne prouve pas grand chose non plus. Les êtres humains ne sont pas des bêtes de laboratoire.


  • Taverne Taverne 26 septembre 15:39

    Le libre-arbitre existe bien. Ce n’est pas parce qu’il est entremêlé de déterminisme dans une proportion que l’on ne peut mesurer que l’on doit conclure à son inexistence. Par ailleurs, le titre annonce le libre arbitre « scientifiquement réfuté ». Mais je vois que l’auteur du livre n’est pas du tout scientifique. En revanche, il est journaliste : ceci expliquant le titre sensationnel. Je ne dis pas cela pour dénigrer mais pour rectifier quelque peu et relativiser les prétendues preuves. L’auteur se dit rationnel parce qu’il énumère des faits. Le simple fait d’être rationnel ne prouve pas la rigueur de la démarche. Mais il existe de nombreuses manières d’interpréter les faits. Enfin, 35 ouvrages en peu de temps : quand l’auteur a-t-il le temps d’approfondir une enquête sérieuse et scientifique ?







Palmarès



Agoravox.tv