Fermer

  • AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Taverne

Taverne

L'être ou le Trois-en-Un, livre publié en ligne le 1er septembre 2016.
"Les Dimensions humaines" : mon autre livre paru sur Amazone.
*****************************************************************
Mon dernier album de chansons (gratuit) publié : La rosée (auteur des textes)
Poète, philosophe, auteur de nombreuses chansons (gratuites en écoute et en téléchargement : dernier album " VOIR 3 clips de mes chansons en vidéos / Mes autres chansons en collaboration
 

Tableau de bord

  • Premier article le 26/08/2010
  • Modérateur depuis le 28/10/2010
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 233 5633 6218
1 mois 1 21 47
5 jours 0 0 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 99 95 4
1 mois 3 2 1
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires


  • Taverne Taverne 11 novembre 16:20

    @Raoul-Henri

    Pi n’est du chaos que pour ceux qui veulent n’y voir que du chaos. Moi, j’y trouve des règles et des formes très strictes. Le chaos n’est jamais totalement chaotique. Et les règles de trois sont partout quand on suit la logique de mon tableau (je vous ai donné le lien). Je vais vous donner un exemple de plus et très simple. Prenons les premières valeurs de Pi.

    14 15 92 - 65 39 89 (je sépare en triades comme dans mon tableau de 3 sur 3 fois 3)

    Faites le total des chiffres du second nombre, cela fait 6. Puis total du 1er : 5. Vous obtenez 65, qui est le 4ème nombre. 

    A présent, ajoutons les unités et les dizaines : somme des unités des deux nombres : 5 + 4 = 9 Puis des dizaines : 1 (le 1 du 14) + 1 (la dizaine du 15) = 2. On trouve 92 qui est le 3ème nombre.

    La somme des valeurs de chaque résulta fait 11 (6+5 et 9+2). Ce qui signifie que nous obtenons deux fois le résultat dérivé : 11. Or, nous obtenons le carré de 11 en cumulant les valeurs 14 + 15 + 92.

    Mais tout ceci n’est rien, c’est de l’amusement, en comparaison d’une règle que j’ai découverte qui lie de façon très solide les valeurs des trois triades qui font les diagonales de mon tableau (la 3ème triade en haut à droite, la triade du centre et la triade en bas à gauche). Trop difficile à expliquer dans un commentaire et c’est plus amusant de présenter cela en dessins. Mais cela prouve que l’organisation, sous cette forme, des données, répond à une cohérence.


  • Taverne Taverne 10 novembre 15:48

    @abcd

    Oui, la main comme symbole de l’énergie et de la force ? Oui, pourquoi pas. Ou aussi la marque de l’identité de l’homme (il est le seul à posséder des mains), un rituel autour de ce symbole de force et d’identité humaine...Je n’ai vu aucun expert soulever cette hypothèse mais elle en vaut d’autres.

    En revanche, je me permets de corriger un point : les animaux chassés sont rarement représentés ou alors dans des scènes de rut, mais pas comme gibier. C’est donc bien plutôt la force de l’animal qui est célébrée (scènes de rut notamment) et non la viande, le gibier.

    Au fond des grottes, c’est l’énergie spirituelle qui était vénérée. On aurait ainsi un schéma  : énergie physique dans la partie large et commune (animaux, mains) et énergie psychique au fond obscur de la grotte. Il y avait certainement un lien ressenti entre l’énergie et les esprits des animaux : c’est l’énergie spirituelle. Je pense que l’effet psychédélique de la lumière des torches associé à des sons d’instruments (percussions, flûte), voire à des effets hallucinogène de plantes, devaient favoriser des cérémonies. 


  • Taverne Taverne 10 novembre 14:18

    @mmbbb

    En attendant, ce n’est pas moi qui suis allé, même « lorsque j’étais jeune », quémander de la pensée-sur -mesure auprès d’une secte et boire à sa belle parole.


  • Taverne Taverne 10 novembre 09:17

    @Raoul-Henri

    C’était la spire : c’est hélas pire ! Et l’aspirine alors s’impose.

    Mais l’enneagramme, j’en ai parlé, à commencer par ce tableau sur Pi qui comporte bien 9 colonnes. Depuis j’ai découvert d’autres principes au sein de cette 1ère zone de Pi. On voit bien l’intérêt de la forme qui va par trois : à commencer par les 3 rangées sur 3 fois 3 colonnes. Puis les liens arithmétiques qui lient les nombres 3 par 3 : exemple dans le tableau : 14 + 65 = 79, etc. D’autres lois du Trois expliquent très bien le décalage des résultats (leur non alignement verticale est donc logique aussi) dans la 3ème colonne. La règle de 3 est bien une loi naturelle. Notez que la première valeur de Pi est d’ailleurs le 3.


  • Taverne Taverne 10 novembre 00:36

    @pemile

    Des goûts et des couleurs on ne peut pas discuter. Mais la question d’origine portait sur la triangulation, ou présence d’un troisième terme hors des dimensions naturelles, dans les lois de la nature et de la pensée, et sur la différence entre cette forme de pensée (domaine de l’intensité) et la pensée en spirale (du domaine de l’extensif et donc de l’espace-temps).

    Donc, j’essaie de donner un autre exemple : un nombre élevé à la puissance « n » est une triangulation de l’esprit : c’est une loi qui sort du champ de la simple relation temporelle et spatiale. L’élévation à la puissance est une loi transcendantale, une idée pure, hors espace et temps.

    Ou encore la valorisation morale d’une action chez l’Homme (impulsion, action, valeur).

    En fait, chaque fois que l’esprit intervient, il y a ces formes de pensée triangulaires. Mais pas quand nous ne faisons que réagir ou absorber des opinions. On est alors dans une spirale répétitive et stérile.







Palmarès